Le voile n'est que la pointe de l'islam

Des vêtements interdits à la femme musulmane

40446dd8e6e1705bb5a18e1d4e39d5fa

Tribune libre

Il y a beaucoup plus de choses qu'on pense qui se cachent derrière le port du voile islamique.


Car il n'y a pas que ce voile que les femmes musulmanes sont forcées de porter.


Leur religion les force à couvrir toutes les parties et les formes de leur corps, à les dérober aux regards de tout autre que leur mari voileur, possessif et maladivement jaloux.



Il y a toutes sortes de vêtements qui leur sont interdits, en fait tout ce qui découvre la moindre parcelle d'épiderme, en fait la plupart des vêtements féminins occidentaux.


On est souvent porté à ne remarquer que le voile si ostentatoire, présumant que l'obligation de dissimulation s'arrête là. Oh que non!



Car vous observerez que la femme musulmane cache toujours tout le reste de son corps, ne montrant jamais ses bras, ses jambes, sa gorge, ou quelqu'autre partie de son corps, ni sa silhouette. Ce n'est pas juste sa chevelure ou son visage.



C'est facile de se faire prendre au jeu de croire que ce n'est qu'une banale question de petit foulard sans plus, mais portez bien attention la prochaine fois que vous verrez une de ces femmes passer. Une fois qu'on le sait, on le vérifie fois après fois avec une surprise à peine voilée...



Quelques images parleront d'elles-mêmes.



Les musulmanes ne peuvent à peu près rien porter.


On ne verra jamais une femme musulmane porter ceci:


Un haut normal à manches courtes


Raison: on voit les bras



Un haut normal


Raison: on voit le cou et la gorge



Un décolleté


Raison: on voit l'esquisse de la poitrine



Une camisole


Raison: on voit les épaules, les bras, le galbe de la gorge



Un haut bedaine


Raison: on voit le ventre et le nombril



Robe classique


Raison: on voit le cou, les bras et le bas des jambes, 



Mini-jupe


Raison: on voit les cuisses



Maillot ou bikini


Raison: on expose trop le corps et la silhouette



Legging


Raison: moule les jambes et le fessier



Un short


Raison: on voit trop les jambes



Maillot de sport


Raison: on devine la forme de la silhouette



Un chandail porté au naturel


Raison: on devine de légères protubérances



La liste pourrait s'allonger indéfiniment.


Vous ne verrez jamais aucune musulmane exposer la moindre parcelle d'une partie de son corps. C'est une contrainte inhumaine et un interdit ridicule, qui va à l'encontre de nos moeurs de vie en société, brimant le désir normal et sain d'avoir une apparence agréable et de se présenter sous son meilleur jour. Le simple plaisir de suivre la mode leur est refusé.



Et comme on l'a déjà démontré précédemment, ce n'est jamais par pudeur vertueuse comme certaines le prétendent, mais par honte de leur corps et soumission humiliante.


C'est nier à ces femmes complexées le désir naturel de plaire, c'est leur refuser l'accès au jeu de la séduction tel qu'il se pratique en occident pour favoriser les rencontres, les échanges entre hommes et femmes. C'est leur refuser d'être femme.



Il est inexact de considérer que seules les musulmanes qui portent le niquab et le tchador dissimulent tout leur corps. Au contraire, même celles qui ne portent que le hijab, qu'on voudrait faire passer pour un simple et léger "foulard", si "discret" et si "coquet", ne porteront jamais aucun des vêtements illustrés plus haut; elles couvriront la totalité de leur corps dans la même mesure que les premières.


On comprendra aisément que ce n'est pas dans l'intérêt d'une société égalitaire qui permet à la femme émancipée d'exprimer sa sexualité en toute liberté, de voir s'accroître en nombre d'autres femmes endoctrinées malgré elles et résolues à aller en sens contraire des progrès acquis.



Cette inadmissible infériorisation de la femme musulmane est attribuable autant à elle qu'à l'homme musulman, tous deux pervertis par l'application aveugle de la religion islamique aux préceptes inhibiteurs, coercitifs et punitifs d'une époque révolue.



La simple vue de tels accoutrements musulmans dans l'espace public donne le mauvais exemple à nos filles, nos adolescentes et nos femmes. Cela leur envoie un bien mauvais message, à l'effet qu'une femme doit se laisser diminuer par soumission à un homme ou à une religion stricte. Leur attitude générale en est également une de condamnation de la façon occidentale de se vêtir.



Non, ce serait commettre une grave erreur que de laisser aller notre société dans le sens que les musulmans le veulent.


Le voile n'est que la pointe de l'islam.



La mascarade éhontée des musulmanes doit être combattue afin de laisser place à l'expression de la féminité, de la coquetterie, bref, la mise en valeur de la beauté féminine à laquelle on doit permettre de rayonner pleinement, de charmer et d'embellir le monde.


Vive la beauté des femmes vues au grand jour!







Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie509 articles

  • 966 175

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé