Des questions qui génèrent leurs réponses

Avons-nous dépassé notre capacité d'intégration?

Quand le communautarisme supplante le devoir d'intégration

Tribune libre

Le Québec a-t-il dépassé la limite de sa capacité à intégrer les flots d'immigrants arrivant de tous les pays du tiers-monde? Pour chaque immigrant qui entre, il y en a 100 qui attendent leur tour et se pressent à la porte.

La majorité des sondages tend à confirmer que les Québécois considèrent que cet afflux grandissant empêche l'intégration naturelle à la société d'accueil. En effet, le nombre de membres de chaque communauté ethnique est maintenant si élevé qu'il leur est désormais possible de pratiquer le communautarisme, qui consiste à se regrouper pour vivre repliés sur eux-mêmes, sans effort d'intégration considérée comme superflue, et à perpétuer ici leur mode de vie d'origine, qui par maints aspects est totalement incompatible avec notre système de valeurs établies. Le communautarisme contribue par ses effets délétères à l'effritement de la société que nous avons mis des décennies à bâtir à notre image. D'où le malaise social actuel.

Voici des questions qui devraient figurer dans un prochain sondage sur la question de la préservation de l'identité québécoise et qui génèrent leur propre réponse.

- Devons-nous mettre tout en oeuvre pour admettre 500 000 musulmans de plus au Québec dans les prochaines années?

- Devons-nous mettre tout en oeuvre pour admettre 500 000 Africains de plus au Québec dans les prochaines années?

- Devons-nous mettre tout en oeuvre pour admettre 500 000 Hindous de plus au Québec dans les prochaines années?

- Devons-nous mettre tout en oeuvre pour admettre 500 000 latinos de plus au Québec dans les prochaines années?

- Devons-nous mettre tout en oeuvre pour admettre 500 000 asiatiques de plus au Québec dans les prochaines années?

- Devons-nous mettre tout en oeuvre pour admettre 1 000 000 d'autres ethnies issues du tiers-monde de plus au Québec dans les prochaines années?

Si on laisse faire, c'est ce qui se produira inévitablement. Faites le total et le résultat catastrophique signifierait la fin de la nation québécoise telle que bâtie et léguée par nos valeureux ancêtres. Et cela diminue d'autant le nombre de partisans de la souveraineté. On sait que cela fait partie de la stratégie fédéraliste pour nous affaiblir.

La solution à cet épineux problème est déjà en application en Suisse, qui a une politique d'immigration sélective dès plus efficaces:
http://www.vigile.net/La-solution-suisse-aux-problemes

Pourquoi dire non au communautarisme:

http://74.125.93.132/search?q=cache:4-1VoKJD1ekJ:www.ledevoir.com/non-classe/105223/non-au-communautarisme+communautarisme&cd=13&hl=fr&ct=clnk&gl=ca


La capacité d'intégration au Québec atteinte:

http://74.125.93.132/search?q=cache:cwnEnuiqDCIJ:www.ledevoir.com/2008/04/25/186812.html+capacit%C3%A9+d%27int%C3%A9gration+immigrant+qu%C3%A9bec+sondage&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=ca
Nous voulons un Québec qui ressemble aux Québécois.
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie523 articles

  • 972 837

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité. Tout près d'un million de lecteurs ont lu ses articles et partagé sa réflexion. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise forte ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    11 mars 2010

    @ Réjean Labrie:
    « Devons-nous mettre tout en oeuvre pour admettre 500 000 musulmans de plus au Québec dans les prochaines années ?»
    Je crois que si le gouvernement Charest est reconduit au pouvoir, pour un quatrième mandat, et qu'il fait tout ce qu'il peut pour concrétiser cela... C'est peut-être là, que nous serons témoins d'événements violents. Car les musulmans intégristes se sentiraient en meilleure position pour exiger des accommodements qui n'auraient plus rien de raisonnable.
    Et de l'autre côté, nous verrions très possiblement des groupes tels que les fameux Skinheads, faire un retour en force, et recruter de nombreux jeunes membres.
    Je ne peux pas vraiment imaginer à Québec, ou Montréal, une scène telle que celles qui ont lieu à Paris, où des groupes de musulmans bloquent des artères importantes pour s'agenouiller et prier, en plein jour, sans qu'une étincelle mette le feu aux poudres.
    Ce n'est pas que nous, Québécois, soyons moins tolérants, ni plus violents que nos cousins français. C'est que nous avons vécu longtemps sous l'autorité de l'Église catholique, jusqu'à ce que nous fassions la Révolution tranquille... Qu'on vienne ici, et nous impose de modifier notre propre manière de vivre, selon les exigences d'une religion étrangère à notre culture...
    Non, ça ne pourrait pas marcher, je pense. Cela créerait beaucoup trop de tension.

  • Marcel Haché Répondre

    9 mars 2010

    Pas besoin de poser toute une série de questions. Une seule suffit: le Québec a-t-il besoin de l’immigration ?
    Le marché du travail québécois a-t-il besoin de s’importer une main d’œuvre qui vienne de pays en émergence, quand ce ne sont pas des pays sous-développés ? À la hauteur de 55,000 par année ? Même pas à la hauteur de 5,500 par année ! Même pas à la hauteur de 500 !
    Qu’avons-Nous besoin de s’importer de futurs chômeurs ou assistés sociaux en si grand nombre ?
    Réponse : ce n’est pas la société civile québécoise qui a besoin d’autant d’immigration, c’est l’état québécois et ses ministères, retournés contre notre peuple, qui s’est donné mission pour son seul intérêt.
    L’immigration est une business qui n’a plus rien à voir avec l’humanisme et la solidarité, mais tout à voir avec la dérive de l’état canadien et québécois.

  • Archives de Vigile Répondre

    9 mars 2010

    Je vis au centre-ville de Montréal. Vous n'avez qu'à fréquenter le métro pour vous rendre compte que nous ne sommes déjà plus chez nous. Il est plus que temps de mettre fin à cette immigration massive sous laquelle on nous noie. Encore quelques années et ce sera terminé.
    Et comment faire pour intégrer tous ces nouveaux venus dont certains refusent carrément, et la preuve est faite, de se fondre dans la société d'accueil. Même des immigrants de vieilles souches s'en plaignent.
    De plus, à bien observer, je me demande bien de quelle sélection on parle. La plupart sont pauvres, désoeuvrés, handicapés, chômeurs sans doute, etc...
    Je n'ai rien contre la vertu, mais avons-nous les moyens d'aider autant de monde ? Mille par semaine, nous dit-on.
    Faut-il se surprendre que les infrastuctures médicales soient devenues insuffisantes pour répondre à tous les besoins?
    Et pendant ce temps, nos médias à la solde du pouvoir nous amusent avec des faits divers, parfois montés comme des pièces de théâtre. Ils s'amusent ces chers enfants. N'est-ce pas ce qu'ils ont appris depuis l'école primaire ? Tout est ludique.
    Et ce n'est que la pointe de l'iceberg.
    Quelle désolation!

  • Réjean Labrie Répondre

    8 mars 2010

    M. Mathieu Bock-Côté publie aujourd'hui un article éclairant sur le communautarisme:
    http://vigile.net/Tolerer-l-intolerable

  • Archives de Vigile Répondre

    8 mars 2010

    Voila ce qui arrive quand les valeurs traditionelles qui ont fait leur preuves sur 400 ans sont abandonnées pour les utopies de mai 68.
    Enseignez les valeurs chrétiennes a vos enfants pour pas vous retrouver dans 100 ans a vivre sous la charia islamique et la loi du talion.
    Adoptez des valeurs familiales et aimez vos enfants - la famille vaut mieux que tout l`argent du monde.
    Arretez de penser que tout est plus beau ailleurs ce n`est pas vrai!
    Connaissez l`Histoire de l`Occident - De la culture gréco-romaine en passant par le judeo-christianisme et les Lumieres voila ce qui fonde l`Occident.
    On ne changera pas le monde et il impossible de soulager toute la misere du monde en transférant le tiers-monde dans nos pays. Beaucoup de gens souffrent dans les pays du tiers-monde a cause de leur propre attitudes culturelles ou religieuses et refusent de changer. Pour pouvoir s`améliorer il faut accepter de changer!