Les dérives de notre temps

Émission de P. Plamondon et de S. de Crèvecoeur

Nomos-TV

Culture & Société – Le Canada comme laboratoire utopique

Le pays de la déconstruction radicale


L’abolition des termes « madame » , « monsieur », « père » et « mère » par Service Canada démontre à quel point ce pays est devenu un laboratoire du cosmopolitisme mondialisé. Que révèle cette passion de la déconstruction ?

Canada

La gestation pour autrui (GPA) doit être combattue : la dignité humaine doit primer sur le Marché

Mères porteuses: sus à la rémunération!



La légalisation de la rémunération des mères porteuses que propose le député libéral Anthony Housefather s’attire de véhémentes critiques. Éthiciens et féministes dénoncent un recul qui, loin d’émanciper les femmes, comme le soutient l’élu montréalais, conduira à la marchandisation de leur corps en plus de les placer dans une dynamique de soumission.

Québec

Que faire des documentaires de Pierre Perreault sur le père Joveneau ?

Roulés dans la farine par Joveneau



L’autre jour, j’ai revu le film de Pierre Perrault Le goût de la farine, réalisé en 1977. Sur le site de l’ONF, à portée de clic, ce documentaire a pour cadre la Basse-Côte-Nord, chez les communautés innues d’Unamen Shipu (La Romaine) et de Pakuashipi (Saint-Augustin) et sur leur territoire de chasse dans l’arrière-pays de toundra.

Québec

La « science autochtone » n'en est pas une

Savoir autochtone: les mythes scientifiques et les mythes sociaux ne s’équivalent pas



Dans leur texte intitulé « Qui a peur des savoirs autochtones ? » (Le Devoir, le lundi 26 mars), M. Thomas Burelli et ses coauteurs critiquent, au nom de l’égalité entre les savoirs, la position du gouvernement du Québec qui prône la primauté des connaissances scientifiques sur les savoirs autochtones dans l’évaluation d’impact en matière environnementale.

Canada

Une agence canadienne très queer...

SCRS: des toilettes non genrées dans les bureaux d'Ottawa



Généralement fort discret quant à la nature de ses activités et de ses décisions, ici comme à l'étranger, le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) a fait entorse à cette pratique en confirmant avoir effectué certains aménagements dans ses bureaux de la capitale nationale afin d'offrir à ses employés «un milieu de travail diversifié, inclusif et accueillant».

Québec

Des pimps Noirs et des clients Blancs

Pas de clients, pas de fugueuses



L’intérêt pour les « fugueuses » n’est pas en voie de s’essouffler. Il n’y en a que pour elles dans les médias : c’est le genre d’information qui titille à la fois le voyeur et la mère Teresa en nous. La nouvelle qui fait vendre.

Québec

Homo festivus à son zénith

Le festival de la noune cosmique



Que vous vous identifiiez comme madame, monsieur, non binaire, parent no 1, parent no 2, trans, queer, écoutez-moi bien.

Québec

Le communautarisme sexuel est aussi critiquable que le communautarisme religieux

Québec donne 550 000 $ des contribuables à des organismes LGBT+



Jeudi, le gouvernement du Québec a annoncé qu'il donnait 550 000 $ de plus des contribuables à 24 organismes communautaires LGBT+. L'argent sera distribué par le biais du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) et du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Québec

La démocratie, une question d'expression de la majorité ou de protection des minorités ?

La guerre à la majorité



« La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité », disait Albert Camus. Alexis de Tocqueville écrivait la même chose dans son célèbre ouvrage De la démocratie en Amérique.

Canada

Monsieur, madame, chose !

Aie, chose !



Monsieur, Madame. Ces deux mots ont été au cœur de l’actualité cette semaine, quand on a appris qu’ils posaient problème chez Service Canada. Pourrons-nous désormais appeler un homme monsieur et une femme madame ? Pas vraiment. Pas avant de leur avoir demandé, en fait.

Canada

50 ans après mai 68 : la déconstruction se poursuit

Madame, monsieur, ça ne fait que commencer



Madame, monsieur, père, mère, des mots en voie de bannissement. Si l’on vous avait dit, il y a dix ans, qu’une telle directive parviendrait bientôt aux employés de l’État, vous n’auriez même pas compris de quoi il est question. Et voilà, nous sommes rendus là. Comme dirait Justin Trudeau, nous sommes en 2018.

Québec

Le genre, nouvelle marotte de la gauche post-moderne

Le dégenrage



Le titre de cette chronique est à lire à haute voix. Ou bien on se met à pleurer ou bien on s’insurge contre le fait que le Canada de Trudeau, mû par la rectitude politique à travers Service Canada, fasse un pas supplémentaire dans le vide sidéral du progrès.

Québec

Anglomanie et décivilisation

La poutre et la paille



Mercredi, sur les ondes d’une radio montréalaise, on discutait doctement du sexe des anges. Fallait-il cesser de faire preuve de la politesse la plus élémentaire en accueillant les usagers des services publics par « Monsieur » ou « Madame » ?

Canada

Débat byzantin dans la fonction publique fédérale

Le sexe des anges



Donc, les employés de première ligne de Service Canada ne pourront plus dire « monsieur », « madame », « père » ou « mère ». Ils devront utiliser un langage neutre sans allusion au sexe ou au genre.

Canada

Décadence morale : la binarité sexuelle remise en cause par l'État post-national canadien

À Service Canada, on demande d’éviter les mots monsieur ou madame; père ou mère



Les employés de première ligne de Service Canada doivent dorénavant privilégier un langage de genre neutre dans leur communication avec le public, une initiative qui a fait bondir l’opposition mercredi.

Québec

Est-ce par haine du nationalisme que son nom a été rejeté ?

Décision minable



Voilà le mot pour qualifier le refus des autorités de l’Université Laval de créer à l’intérieur de la faculté de droit un centre de recherches en droit international et transnational portant le nom de Brian Mulroney, un de ses diplômés les plus illustres sur le plan international.

Canada

Le nouveau tribalisme se forme au nom du Progrès

Une pensée profondément idiote



En 1961, le cinéaste espagnol Luis Bunuel a réalisé une comédie grinçante intitulée Viridiana. On y suit les aventures d’une jeune femme pure et innocente qui rêve d’entrer au couvent et de devenir sainte.

Québec

Martineau souhaite-t-il une contre-révolution conservatrice ?

Les zombies à l’assaut des universités



Je sais pourquoi il y a tant de films et de séries sur les zombies depuis quelques années. C’est une métaphore de la rectitude politique qui est en train de contaminer les sociétés occidentales à la vitesse grand V.

Québec

Les anglophones de Montréal : une minorité opprimée selon le lobby LGBT

Offre d'emploi: Fierté Montréal privilégie les anglophones



L’organisme Fierté Montréal, qui organise la semaine de la Fierté à Montréal, a publié une offre d’emploi «potentiellement discriminatoire» privilégiant les candidats anglophones pour un poste dans son service des communications.

Québec

« Big Brother en pantoufles Phantex. »

Écrasez !



Ainsi, Hampstead va devenir la première ville canadienne à interdire la cigarette dans les lieux publics. Tous les lieux publics.

Québec

Nous sommes en train de créer des générations de sucre d'orge

La victoire de la médiocrité



Après avoir mené une enquête interne, le Conservatoire d’art dramatique a décidé de montrer la porte à Gilbert Sicotte. Pour l’instant, l’institution refuse de révéler les conclusions de son enquête et d’expliquer les raisons qui l’ont menée à congédier le comédien.

Québec

La postmodernité libérale-libertaire frôle l'absurde

Je suis une patente



L’État du Delaware va bientôt adopter un règlement (le règlement 225) qui va permettre aux étudiants de choisir eux-mêmes leur sexe et leur race.

Québec

« Allô bitch ! » : il faut restaurer le principe de hiérarchie et rétablir la discipline à l'école

Parents mous, enfants fous, profs à bout



On dit souvent qu’il n’y a pas de job plus difficile au monde que celui de parent. Je suis d’accord.

Québec

La question raciale revient par la gauche

Des Noirs, des Blancs, des Jaunes ?



Ce n’est pas d’hier qu’on célèbre aux États-Unis en février le mois de l’histoire des Noirs. Dans ce pays, c’est compréhensible. Il s’agissait de revaloriser une communauté mise en esclavage, puis soumise à la ségrégation.

Québec

La nouvelle chasse aux sorcières

L’épuration



L’épuration, c’est ce qui s’est passé au lendemain de la libération de la France, en août 1944. L’occupant parti, les Français ont commencé à régler leurs comptes.

Québec

« On peut quasiment se compter chanceux que Trudeau Junior n’ait pas décidé de légaliser l’acide... »

Pot légal: pas dans ta cour!



Dans une province folle de fiscalité, il est normal que le gouvernement interdise la culture du pot à domicile.

Québec

On nous impose la question raciale américaine

Un afro pour Michelle Obama



Je ne suis pas allée voir et entendre Michelle Obama lors de son récent passage à Montréal. Elle semble être une bonne personne, une femme instruite, charismatique, qui s’est bien acquittée de son rôle de première dame des États-Unis, un rôle ingrat pour une femme qui était une avocate réputée avant de devenir la femme de...

Québec

C'est aujourd'hui la gauche qui censure au nom du progressisme

Les nouveaux bigots



À la fin des années 1980, la France avait connu une recrudescence d’appels à la censure. Des groupes catholiques intégristes, comme l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (AGRIF), avaient tenté de faire interdire le film de Martin Scorsese La dernière tentation du Christ.

Québec

La nuance est-elle encore possible ?

Avec nous ou contre nous



Vous vous rappelez la célèbre phrase de George W. Bush : « You’re either with us or against us » ? Il l’avait lancée quelques jours après l’attentat du World Trade Center, quand il a présenté sa fameuse politique antiterroriste.

Québec

Réapprendre le sens de la hiérarchie et de la discipline

Éduquer les parents



Les écoliers d’aujourd’hui sont-ils devenus incontrôlables ? Et leurs parents ont-ils la capacité ou la volonté de s’occuper d’eux ? Qui souhaite enseigner dans le contexte désorganisé et perturbant, qui donne envie de mettre la clé sous la porte, de ces écoles publiques qui servent de lieu de défoulement, de bureau de psy ou de garderie pour enfants agités ?