La santé dans tous ses états

Québec

Lisée passe à l'attaque

Le PQ déchirerait l’entente avec les médecins



S’il est élu en 2018, le Parti québécois entend rouvrir l’entente conclue la semaine dernière avec les médecins omnipraticiens afin de geler leur rémunération.

Québec

De coupure en coupure...

Pour les Québécois, le système de santé s’est détérioré depuis 2003, selon un sondage



Une majorité de Québécois croit que le système de santé s’est détérioré depuis 2003, selon un sondage Léger commandé par la CAQ.

Québec

Des limites à la dictature

La Cour supérieure invalide des décisions du ministre Gaétan Barrette



Les gestionnaires du réseau de la santé crient victoire à la suite d'un jugement de la Cour supérieure du Québec qui annule un règlement du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, modifiant certaines de leurs conditions de travail.

Québec

Tout le monde le sait, mais personne n'agit

L’état du système de santé est «effrayant», selon l’AMC



L’état du système de santé universel du Canada est «inquiétant, voire effrayant», a avancé l’Association médicale canadienne (AMC) dans une lettre ouverte adressée au premier ministre Justin Trudeau et aux premiers ministres des différentes provinces et territoires.

Québec

Quelque chose ? Tout !

Quelque chose de pourri



Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de plus en plus dysfonctionnel de notre système de santé et de services sociaux. C’est de loin le plus gros secret de Polichinelle au Québec. Dans ma chronique d’hier, j’expliquais les effets pervers de l’omnipuissance de Gaétan Barrette, ministre responsable du gâchis actuel.

Québec

Tous les stationnements d'établissements publics sont gérés par une multinationale française habituée à faire de três gros profits en France sur cette activité

Payer pour voir ses proches



Où étions-nous, lorsque la décision de faire payer les usagers pour le stationnement des hôpitaux et CHSLD a été prise ? Collectivement, comment avons-nous pu l’accepter sans broncher ?

Québec

Le retour du démagogue en chef

Barrette prépare le «désastre» dans le secteur de la santé, dit Lucien Bouchard

Les médecins spécialistes poursuivent leur campagne contre le projet de loi 130


C’est par la bouche de leurs avocats que les médecins spécialistes comptent se défendre contre les réformes du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette.

Québec

Legault tape sur un bon clou

400 jours pour être pris en charge par un médecin, dit la CAQ



Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, soutient que près de 500 000 Québécois sont en attente d’un médecin et qualifie le bilan libéral en santé depuis 15 ans «d’échec».

Québec

Un bilan peu reluisant

Retard dans la livraison des promesses

Le ministre Gaétan Barrette a toutefois enclenché plusieurs réformes en santé


Plusieurs promesses en santé faites par le PLQ en 2014 sont soit en retard, soit non réalisées à 18 mois de la fin du mandat. Voici un petit tour d’horizon.

Québec

Très bon texte pour comprendre comment Couillard a géré le système de santé au détriment des intérêts supérieur du Québec

Un système de santé malade... de ses médecins

Il faut mieux organiser la médecine, en faciliter l’accès et répartir plus équitablement les rémunérations entre professionnels de la santé au lieu de toujours privilégier ceux au sommet de l’échelle


La divulgation des revenus abusifs en partenariat public-privé d’ophtalmologistes « millionnaires de la cataracte » dans l’émission Enquête de Radio-Canada du 2 février a levé le voile sur le dysfonctionnement de notre système de santé.

Québec

Méthodologie douteuses, conclusions douteuses

Privé en santé

Réplique à une non-démonstration de l’IEDM



Dans leur texte intitulé La médecine privée ne nuit pas au système public (Le Devoir du 17 décembre), Jasmin Guénette, vice-président de l’Institut économique de Montréal (IEDM), et Julie Frappier, économiste de la santé, affirment que « la médecine privée contribue en fait à accroître l’offre globale de services de santé et à désengorger le système public », et devrait donc être soutenue. Toutefois, en parcourant leur récente Note économique : la médecine privée au Québec, dont le texte d’opinion est un condensé, on trouve des erreurs de faits et d’interprétation qu’il importe de corriger

Québec

La Presse tente de minimiser la gravité des dérapages au CHUM. Pourquoi? Tout simplement parce qu'il y a du Desmarais là-dessous

Une crise inutile



Les problèmes de gestion décelés au CHUM par le vérificateur général (VG) nécessitent des correctifs. Toutefois, la tutelle évoquée par le ministre de la Santé n'est pas une solution, mais une réponse disproportionnée, qui risque de causer plus de tort qu'autre chose, selon La Presse...

Québec

Ottawa nous fait mal manger ! À lire absolument !

Sécurité alimentaire des Canadiens - Les cyniques



L'Organisation mondiale de la santé (OMS) pointe le laxisme, pour rester pondéré, du Canada en matière de sécurité alimentaire.

Québec

Derrière toute cette affaire, l'ombre de l'Empire Desmarais par PPP interposé

Le CHUM menacé de tutelle

Christian Paire a reçu un salaire plus élevé que le maximum autorisé par Québec


Québec pourrait mettre sous tutelle le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) si son conseil d’administration ne règle pas d’ici une semaine le dossier controversé de son directeur général, Christian Paire.

Québec

Une sale histoire qui en cache une plus noire

CHUM: prime de rendement illégale versée au DG



L'agence de santé de Montréal exige le remboursement d'une prime au rendement, illégale, qui a été versée pendant trois ans au directeur général du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), Christian Paire.

Québec

L'art de faire l'unanimité contre soi

Tollé contre la «taxe pharmacie»

Médecins et syndicats dénoncent la décision de Réjean Hébert


Une pluie de critiques est tombée contre la décision du ministre de la Santé, Réjean Hébert, de renoncer à la gratuité des nouveaux actes médicaux accordés aux pharmaciens. Plusieurs dénoncent une « privatisation » du système de santé, pendant que le chef du Parti libéral, Philippe Couillard, s’insurge contre ce qu’il qualifie de « taxe pharmacie ».

Québec

La vraie mesure des délais d'attente dans les urgences hospitalières

Urgences: temps d’attente moyen de 2 heures

«Les gens ont l'impression d'attendre longtemps. Mais lorsqu'il y a urgence, ce n'est vraiment pas long» dit le ministre


Dans l’imaginaire collectif, le temps d’attente dans les urgences semble la plupart du temps interminable. En réalité, les patients attendent en moyenne 2 h 02, pour être très précis, à partir de la fin du triage infirmier jusqu’au moment de rencontrer un médecin. C’est du moins ce que révèlent les dernières données des urgences du mois de juin rendues publiques, la semaine dernière, sur le site Internet du ministre de la Santé Réjean Hébert.

Québec

Quels intérêts se cachent derrière Christian Paire ?

Les Libéraux avaient dit oui au bonus du d. g. du CHUM

Christian Paire a touché une rémunération de 80 000$ en sus de son salaire de 350 000$


Le gouvernement Charest était bien au fait de la rémunération supplémentaire de 80 000 $ consentie au directeur général du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), Christian Paire, en sus de son salaire de 350 000 $. Mais il voulait qu’elle n’apparaisse pas dans la somme approuvée par le Conseil du trésor.

Québec

Il faut bien payer pour les services qu'on se donne

Les Québécois devront payer une taxe autonomie



Les contribuables québécois doivent faire leur deuil de l’élimination totale de la taxe santé promise par le Parti québécois. Ils devront plutôt se résigner à payer un impôt supplémentaire ou une nouvelle contribution santé totalisant 1,4 milliard en dix ans pour créer l’assurance autonomie.

Québec

À qui Christian Paire sert-il de paravent pour que La Presse se porte ainsi à son secours ? Poser la question, c'est y répondre

CHUM: Un danseur dans un couloir



La semaine dernière, on apprenait que l'Assemblée nationale, dans une motion unanime, convoquait Christian Paire, le DG de l'autre grand hôpital universitaire montréalais, le CHUM, à comparaître devant la commission de la santé et des services sociaux. A-t-il touché des pots-de-vin lui aussi? Non. Son hôpital est-il à la dérive? Non, il ne fait pas de déficit.

Québec

Une tendance qui s'accélère au pire moment possible

Boom de la médecine privée au Québec



Il n'y a jamais eu autant de cliniques privées au Québec. On en dénombrerait quelque 200 dans la province, selon un relevé fait par La Presse, contre une poignée il y a 10 ans. Malgré cette hausse fulgurante, personne - pas même le ministère de la Santé - ne tient vraiment le compte.

Machiavélisme 101

Taillables et corvéables à merci

Le calcul politique de Mme Marois

La politique n'est jamais que l'art du possible


Depuis que Pauline Marois a jeté la bombe de la taxation, l'essentiel des commentaires politiques et économiques a porté sur le fond de la question: les incidences sur la mobilité, la notion de riches, le dividende et le gain de capital. Quelqu'un venu de l'extérieur serait surpris et en conclurait que Mme Marois et son entourage connaissent peu ou pas ces choses.

Quand les riches crient au secours !

Ces riches qui gagnent 29 milliards $



En 2009, 92 000 contribuables québécois ont déclaré un revenu annuel de 150 000 $ et plus, et 12 contribuables québécois ayant déclaré plus de 250 000 $ de revenus ont encaissé des prestations d'aide sociale !

Le défi de la créativité !

BUDGET

Un trou de 1,5 milliard $



«Ce que fait le gouvernement intéresse davantage les gens d’affaires que ce que fait la commission Charbonneau, c’est pas peu dire»

Impôts rétroactifs: des compromis se dessinent



Déterminé à trouver une porte de sortie dans le lancinant débat sur les impôts rétroactifs et l'abolition de la taxe santé, le ministre des Finances, Nicolas Marceau, est prêt à abandonner définitivement l'idée de frapper les gains de capital et les revenus de dividendes. Dans ses discussions avec les milieux d'affaires, il s'est même montré disposé à abandonner la rétroactivité sur une hausse d'impôt réduite pour les nantis.

Fiscalité - Abolition de la taxe santé

La créativité a bien meilleur goût

On ne corrige pas une injustice en en commettant une autre


Il faut d’abord comprendre que la taxe santé était une mauvaise mesure, car elle faisait supporter le fardeau du financement de la santé des 8 millions de Québécois uniquement sur le dos de ceux qui paient de l’impôt sur leurs revenus. Or le nombre de contribuables au Québec s’élève à un peu plus de 6 millions, et environ 40 % d’entre eux ne sont pas imposables. C’est donc dire que cette taxe était déjà particulièrement injuste.