L'économie québécoise en crise

Québec

Avant l'histoire de Wilson-Raybould, Ottawa avait donné des gages que SNC-Lavalin s'en sortirait facilement

SNC-Lavalin: Québec est «inquiet», mais n'entend pas intervenir



(Québec) « Inquiet » de l'avenir de SNC-Lavalin, le gouvernement Legault n'entend toutefois pas intervenir de manière préventive pour bloquer une éventuelle prise de contrôle hostile par une société étrangère, a appris La Presse.

Québec

Le protectionnisme américain contre les intérêts québécois

Bois d’oeuvre: les États-Unis tranchent contre le Canada



Les producteurs canadiens ne pourront pas récupérer les quelque 500 millions versés en droits punitifs jusqu’à présent.

Québec

Le Québec en crise

Tout plane



Chassée par les grands vents médiatiques, l’affaire Bombardier a eu tôt fait de disparaître de l’avant-scène où elle aurait pourtant mérité de rester accrochée. Cette affaire est bourdonnante comme un guêpier, mais la voici désormais laissée dans l’angle mort de l’actualité.

Québec

L'illusion toute empreinte de naïveté sur le sauveteur européen

Mainmise d’Airbus sur la CSeries: l’aigle et la proie



Il ne faut pas se leurrer : la cession, à un coût nul, de 50,01 % du programme de la CSeries au géant européen Airbus est un cuisant échec pour Bombardier et le gouvernement Couillard. C’est le geste désespéré d’une société qui doit abandonner son rêve de jouer dans la cour des grands de l’aéronautique.

Québec

Tel est pris qui croyait prendre

Et vlan dans les ailes de Boeing!



Au lieu d’écraser le C Series comme une punaise, Boeing se retrouve maintenant en compétition contre un C Series plus fort que jamais. Grâce à qui ? Grâce au grand rival de Boeing, soit l’avionneur européen Airbus, qui vient de prendre le contrôle du programme C Series.

Québec

Contre les États-Unis ? Bonne chance !

Lessard prêt à défendre la gestion de l'offre «bec et ongles»



Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, Laurent Lessard, entend défendre «bec et ongles» la gestion de l'offre pour le lait, les oeufs et la volaille, après une première attaque du président américain Donald Trump.

Québec

L'endettement a progressé plus rapidement que les revenus

Les Québécois sont plus vulnérables à une hausse des taux



Les Québécois sont plus endettés, moins solvables et plus vulnérables à une hausse des taux d’intérêt. Ils peuvent toutefois se consoler. Leur situation est plus saine qu’en Ontario et qu’au Canada.

Québec

Les années qui viennent s’annoncent les plus turbulentes depuis plusieurs générations.

Dans le contexte de la plus grave crise depuis 1929

Le retour en force du nationalisme économique

Les avantages du Québec


Mon titre en surprendra plus d’un. Comment peut-on raisonnablement croire, en cette époque de mondialisation accélérée des marchés, à un retour aux pratiques du nationalisme économique qui avaient cours dans les premiers trois quarts du vingtième siècle ? La raison en est bien simple, c’est que nous n’en aurons très bientôt plus le choix.

Québec

Un article prémonitoire

Les milieux d’affaires québécois à la croisée des chemins

Revenir aux valeurs qui ont fait leur fortune et celle du Québec

Notre avenir et le leur en dépendent


Un retour sur les cinquante dernières années au Québec a vite fait de révéler les importants progrès que nous avons réalisés sur le plan économique. Ces progrès sont dus à la fois au rôle moteur joué par l’État québécois par l’entremise de ses sociétés et institutions comme Hydro-Québec et la Caisse de dépôt et de placement, pour ne nommer que les plus importantes, et au dynamisme de notre secteur privé qui a connu un développement spectaculaire pendant cette période.

Parizeau fait sauter le mythe des « Libéraux-bons-pour-l'économie»

ÉCONOMIE

L’économie et la situation des PME inquiètent l’ancien premier ministre Jacques Parizeau



L’indéniable détérioration de l’économie du Québec inquiète sérieusement l’ex-premier ministre Jacques Parizeau.

Québec

«Il est toujours boiteux de comparer le Québec, une province, à des pays indépendants»

Québec dans le rouge



Depuis une semaine, la grande majorité des chroniqueurs du Journal de Montréal agitent l’épouvantail du « Québec, dans le rouge », suite à la publication d’une étude du Centre sur la productivité et la prospérité des HEC Montréal, intitulée Productivité et prospérité au Québec, bilan 2013.

En 2013, la croissance québécoise est égale à celle du Canada tout entier

Croissance économique: en fait, le Québec est dans le bleu!



C'est comme la marée. Chaque année, on nous revient avec le caractère chétif de l'économie québécoise. Les exagérations pleuvent.

Québec

Ce sujet revient dans l'actualité à intervalles réguliers, comme le serpent de mer

Le Québec dans le rouge? À soir, on fait peur au monde!



Le Journal de Montréal publie cette semaine un dossier alarmiste sur la situation économique du Québec. Pour résumer simplement la plupart des articles : le Québec est pauvre, vieillissant et il s’écrase sous sa dette. Il faut couper partout et vite avant qu’il ne s’écroule! On annonce que le Québec est sur le bord de la faillite!

Québec

Comparativement, certainement pas !

La province ne vit pas au-dessus de ses moyens estime le ministre Bédard



Les Québécois ne vivent pas au-dessus de leurs moyens, estime le ministre Stéphane Bédard.

Québec

Quelques rayons de soleil

Croissance économique: le Québec pourrait «surprendre»



Après une année 2013 très timide, la croissance économique au Québec pourrait rebondir cette année à un niveau un peu plus élevé que prévu, estime le président de la Banque Nationale, Louis Vachon.

Québec

Alain Dubuc s'acharne délibérément à noircir le tableau de l'économie québécoise pour des raisons politiques. Or la situation est bien moins mauvaise qu'il ne la décrit comme en font foi des témoignages d'acteurs importants du milieu cités aujourd'hui dans La Presse ou même une comparaison Ontario/Toronto/Ottawa et Québec/Montréal/Québec des dernières statistiques de chômage

Le devoir de franchise



Le Québec a perdu 10 200 emplois en décembre. Il compte 22 300 chômeurs de plus. Il a vu son taux de chômage passer de 7,2% à 7,7%. Et qu'est-ce que les ministres des Finances et de l'Emploi nous ont dit dans un communiqué? «Les plus récentes données sur l'emploi, publiées ce matin par Statistique Canada, démontrent un bilan positif au Québec en 2013, par rapport à 2012.»

Québec

La situation financière du Québec se compare avantageusement avec celle des autres provinces en raison de la faiblesse de son rythme d'endettement

Le déficit zéro de plus en plus hors d’atteinte

Le ministre Marceau dévoile les comptes publics pour l’année 2012-2013


À mesure que le temps passe, l’atteinte du déficit zéro dès cette année semble de plus en plus hors de portée du gouvernement Marois.

Québec

Un avant-goût de ce qui s'en vient, non seulement ici, mais partout

Compressions: les services à la population écopent

La protectrice du citoyen dénonce la «déresponsabilisation» de Québec envers les plus vulnérables


Les ténors du gouvernement Marois ne pourront plus seriner que les compressions budgétaires n’ont aucun impact sur les services à la population. La protectrice du citoyen Raymonde Saint-Germain constate au contraire que les coupes ont des effets néfastes sur l’accessibilité aux services publics et sur leur qualité.

Québec

Les fruits pourris de la mondialisation

Il était une fois des usines…

Jacques Houle


Il était une fois des usines qui, au Québec, étaient le moteur d’une croissance économique forte et une source privilégiée de création d’emplois. De surcroît, dans des centaines de municipalités, particulièrement en région, la scierie et l’usine à papier ou de textile étaient non seulement les seules sources d’emplois permanents bien rémunérés, mais encore, les poumons de l’économie locale.

Québec

Ça s'en vient

Grève dans la construction - L'opposition réclame une loi spéciale

Pendant que les parties rencontraient un conciliateur, l’opposition martelait la nécessité d’une loi spéciale si aucune entente ne survient dans les prochains jours


Le Parti libéral du Québec (PLQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ) pressaient mardi la ministre du Travail, Agnès Maltais, d’envisager l’adoption d'une loi spéciale afin de mettre un terme au conflit de travail ébranlant le secteur de la construction.

Québec

Dans le contexte actuel, ce conflit est de trop

Grève dans la construction - Québec exclut une loi spéciale



Syndiqués et patrons sont condamnés à s’entendre : le gouvernement du Québec écarte un recours à une loi spéciale afin de forcer les travailleurs du secteur de la construction à retourner sur les chantiers.

Québec

Avec tous les chambardements dans ce secteur, la marge de négociation risque d'être mince

GRÈVE | CONSTRUCTION

Grève de la construction: les chantiers sont paralysés

Les employés de la construction sont en grève pour la première fois depuis 27 ans


Depuis minuit, les 175 000 travailleurs de la construction ont délaissé leurs outils pour dresser des piquets de grève devant les chantiers désormais paralysés.

Québec

L'évidence même

Le choix de l’austérité éloigne Québec de l’équilibre budgétaire, dit l’IRIS



En plaçant l’atteinte du déficit zéro sous le thème d’une contraction de la hausse de ses dépenses, le gouvernement québécois risque de se retrouver, à son tour, embourbé dans une trappe d’austérité-stagnation. Sans politique stimulant la relance et avec cette reprise sans croissance alimentée essentiellement par des ménages surendettés, la cible du retour à l’équilibre budgétaire en 2013-2014 semble plus que jamais hors de portée.

Québec

D'où l'absolue nécessité d'un grand projet structurant à fortes retombées industrielles comme l'électrification des transports publics

Santé économique - Stopper la chute



Le Québec est sorti moins amoché de la crise de 2008 que la plupart des pays du G7, mais ce constat masque une réalité troublante, celle de la chute de nos exportations, dont les revenus ne suffisent plus pour payer ce que nous importons. Ce déséquilibre commercial n’est pas seulement dû à la conjoncture. Il est aussi structurel et coûterait cher en pertes d’emplois s’il devait persister.