L'âme des peuples se trouve dans leur histoire

Les années ’30, de Bourassa, Groulx, Laurendeau, O’Leary

La première grande poussée indépendantiste s’est échouée sur le récif Duplessis

Celle des années ’70 s’écrase sur quoi???


On ne sait pas toujours que Henri Bourassa, petit-fils de Louis-Joseph Papineau, grand défenseur de la foi et de la langue de sa race, détourné par Action nationale, en vint à professer que le nationalisme était un péché. Le chanoine Lionel Groulx, qui réclama longtemps son pays français en Amérique, finit par expliquer que ce qu’il voulait dire, c’était « à l’intérieur de la Confédération ». Très admiré par De S...

Ce 16 décembre 1773, jour où tout a réellement commencé !



Les treize colonies de Nouvelle Angleterre, situées le long de l'Atlantique, commençaient à être sérieusement exaspérées ! La Nouvelle France était tombée entre des mains anglaises! A présent, il s’agit alors pour les Anglais d’y maintenir à tout prix la paix, afin d’empêcher toute opposition naissante parmi les habitants, composés de Français, soit originaires de France et arrivés récemment, soit nés sur le sol...

René Lévesque

Homme de la parole et de l'écrit



L'historien lit des écrits oubliés, perdus dans la mémoire du temps. Il lui arrive de passer des semaines entières à compulser des textes sans grand i...

Les vraies plaines d'Abraham



Beaucoup de Québécois ne connaissent ni le lieu ni l'origine des plaines d'Abraham. Les francophones pensent généralement q...

Ce 26 Août 1977 adoption de la Charte de la Langue française

par l'Assemblée Nationale du Québec, appelée aussi loi 101


Elle avait été proposée sous le gouvernement de René Levesque. Elle fait du français la langue officielle du travail, de l’enseignement, du commerce et des affaires. Préambule de la Charte de la langue Française : “ La langue distincte d’un peuple majoritairement francophone, la langue française permet au peuple québécois d’exprimer son identité. L’Assemblée nationale reconnaît la volonté des Q...

Durs à assimiler, ces canadiens français



Le soir du 25 avril 1848, un groupe de quelque 1500 émeutiers, rassemblés par le quotidien The Gazette, marche sur le parlement dans lequel siègent encore les élus, et y mettent le feu.

La tête à Papineau



Avec la parution du dernier tome de la correspondance du chef patriote Louis-Joseph Papineau, on découvre un penseur politique qui n'a pas peur de parler haut et fort, notamment pour dénoncer l'Acte ...

La couette du tribun

Les représentations du tribun et chef des révolutionnaires de 1837-1838 ont traversé le temps


Dominic Hardy - L'auteur est professeur au Département d'histoire de l'art de l'Université du Québec à Montréal. *** L'apparence n'a jamais fait l'homme. Mais pour reconnaître Louis-Joseph P...

Ce jour-là, 4 août 1701 Français et Amérindiens se sont juré une paix éternelle

Ils ont profondément ancré leurs racines dans la Grande Paix de Montréal,


Traité unique dans l’Histoire de l’Amérique du Nord, jamais dénoncé jusqu’ici. Cette amitié unique entre des peuples aux coutumes si différentes, cette amitié jamais observée jusque-là, est-elle perdue à jamais ? Les conquérants ont-ils...

Under Montreal, archaeologists search for charred scraps of Canadian parliament



Tristin Hopper - Under a non-descript Old Montreal parking lot, archae...

Un lieu, un nom - Ahuntsic, une double identité



Jeanne Corriveau - On passe devant, on roule dessus, on s'y rend tous les jours: ces places, ces rues, ces villag...

"Le rêve de Champlain"

Samuel de Champlain, l'humaniste



Champlain le navigateur est passé des dizaines de fois près de l'«Isle Percée» qui comptait à l'époq...

Adresse de la Confédération des six comtés au peuple du Canada



En 1834, après plusieurs décennies de gouvernement britannique au Canada, régi par l’Acte constitutionnel de 1791, qui séparait le pays en Haut-Canada anglophone et Bas-Canada francophone, division assor...

Rivière-Rouge

Un vieux règlement contre les Juifs abrogé



Dans les archives de la Ville de Rivière-Rouge dans les Laurentides, marinait depuis 67 ans un règlement municipal qui s'opposait au mouvement d'immigration juive sur son territoire. Il a été abrogé le 4 avril.

Le «Je me souviens»

Jacques Chagnon a-t-il induit la Chambre en erreur?


Québec — Jacques Chagnon, qui a été élu président de l'Assemblée nationale mardi, aurait-il induit la Chambre en erreur le surlendemain? De surcroît à propos d'une phrase capitale, la devise du Québec «Je me souviens»? C'est du moins ce que lui reproche Gaston Deschênes, historien qui a travaillé lui aussi à l'Assemblée nationale, pendant 30 ans. Jeudi, au terme d'un débat sur une motion soulignant les 125 ans de...

Devise du Québec : la légende court toujours



La légende qui circule au sujet de l’origine et de la signification de la devise du Québec...

Histoire

La froideur de Louis XIV envers le Canada



Louis XIV resta sourd aux propos de ceux qui auraient voulu que la Nouvelle-France devienne une «grande colonie». Photo : Agence Fr...

BAnQ et le patrimoine archivistique québécois

Mario Robert - Archiviste et historien, président du Réseau des services d'archives du Québec


Les doutes qui ont été émis sur la capacité de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) à conserver le patrimoine archivistique québécois amènent le Réseau des services d'archives du Québec (RAQ) à réagir. On peut certes être choqué par le vol et la perte d'importants documents d'archives au fil des siècles. On peut aussi déplorer que notre institution nationale ne dispose plus de budget d'acquisition. T...

Facebook à la rescousse des archives volées au Québec

Des citoyens collectent des dons pour contrer l'immobilisme de BAnQ


L'initiative citoyenne a pris forme spontanément sur le Web, il y a deux jours, par des individus intéressés à l'histoire et au patrimoine québécois. Scandalisés par l'attitude de BAnQ, qui a clairement affiché son intention de ne pas verser un sou pour rapatrier ou obtenir copie des documents volés aux archives nationales, les collègues du Net ont commencé à faire monter les enchères en ligne sur le site Facebook intitulé Rapatriement des documents volés aux archives nationales du Québec.

Penchons-nous un instant sur ces anciennes robes noires ou grises



Claude Gravel, cet auteur qui nous dit revenir "d'un pays fascinant celui de la complexité humaine", avec son dernier livre " La vie dans les communautés religieuses" a fait un énorme travail de mémoire. C'est particulièrement important de pouvoir se souvenir, y compris dans ce domaine, même si nous sommes aujourd'hui sur un tout autre chemin, celui qui nous conduit à prendre quelque distance avec tout c...

Répression et recours aux armes dans le district de Montréal en novembre 1837

Le tabou de la violence

Le double mouvement de désobéissance civile tory et patriote


Le tabou de la violence Les références au passé et le sens de l’histoire ne semblent pas des valeurs que l’effervescence médiatique met d’ordinaire à l’avant-plan dans ses façons de procéder. Aussi faut-il saluer l’effort de synthèse des [« Rébellions de 1837-1838 » de Clairandrée Cauchy->32706] que publie Vigile dans son édition du 21 novembre. Elle illustre la nécessité de procéder à des rapp...

PROVOCATEURS ET INTOLÉRANTS

Les Loyalistes et les Rébellions de 1837-1838



L'animosité des anglophones face au désir d'autonomie des Canadiens français s'est manifestée à plusieurs reprises dans l'histoire.

Le FLQ répond au Frère Untel



Dans un article paru en page éditoriale de La Presse, Jean-Paul Desbiens tenait des propos méprisants envers les jeunes militants indépendantistes. Indignée, Andrée Ferretti lui répond.

Was Louis Riel insane?

Though the Metis leader didn’t agree, madness seemed the best defence against charges of high treason


When Joseph Boyden read a National Post op-ed in July entitled “Louis Riel Deserves No Pardon,” the author of Louis Riel and Gabriel Dumont, the latest in Penguin Canada’s Extraordinary Canadians series, fired off a letter (it was never published) ...

Histoire

Il n'y a pas de reproches à faire à Éric Bédard



Dans son texte publié dans Le Devoir du 2 août dernier et qui traitait des deux approches (affirmative et «autonomiste») qui marquent le discours péquiste actuel, le professeur d'histoire Robert Comeau saisit l'occasion pour sermonner l'historien souverainiste Éric Bédard. Il lui reproche, ...