Une SAQ au fin-fond du sac

Le Canadian Kwabek de la Société des alcools

Tribune libre


-

--> M. ALAIN BRUNET
Président et chef de direction
Société des alcools du Québec (SAQ)

- Lettre ouverte -
-
-
-
-

-
Vous nous lancez derechef du «Saint-Jean» à la figure... à l'occasion du 24 Juin, monsieur Brunet.
Or la très officielle Fête nationale du Québec ne se réduit pas à une quelconque commémoration ethnico-religieuse pour French Canadians catholiques.
Or, non contente de tenter subrepticement d’éradiquer le Fleurdelysé de ses innombrables succursales, comme on l’a «vu» récemment, de la sorte, par ces manières, primaires, c'est le Québec tout entier que la Société des alcools du Québec (SAQ) insulte.
Une fois de plus.
À vous dégoûter de l’eau de vie pour la vie…
Foi de capitaine Haddock (et j'en ai quelque peu la tête, il faut dire).
Devoir rappeler à une société publique québécoise une pareille évidence révèle à l'envi, je pense, dans quel état à la fois d’incompétence, de délabrement et de déliquescence, M. Alain Brunet, s’enfonce la Société des alcools. Et ce, sans compter une conscience nationale qui participe d’un aveuglement volontaire proprement injurieux.
Alors 101 mercis à vous, monsieur le Président et chef de direction.
Bref. Effet extrêmement délétère d’un État aux mains des Philippe Couillard de ce monde…
Pour qui la Liberté est tout en une honteuse et onéreuse, et la Dépendance une vertu.
Aux larmes citoyens!
[Jean-Luc Gouin->LePeregrin@yahoo.ca]
en Stadaconé éternelle,
ce quantième de la Fête nationale du Québec, édition 2017

Featured 9d70efc13bfcf28a347710d42fbdde90

Jean-Luc Gouin94 articles

  • 87 147

Chambrelan du verbe et indocile citoyen de la Cité (les dossiers de la Francité et de la « Question » nationale du Québec l’occupent – et le préoccupent – tout particulièrement), mais également docteur en philosophie diplômé de l'Université Laval et spécialiste nord-américain du penseur allemand Hegel, JLG a publié ouvrages et maint article portant pour la plupart sur celui-ci.



Hegel. De la Logophonie comme chant du signe, son dernier opus, fruit de trente ans de recherche, a été publié simultanément, en 2018, et aux PUL, à Québec, et chez Hermann à Paris.

 

Textes « citoyens » choisis de Jean-Luc GOUIN ( 1995-2018 )

( parmi quelques centaines, qui hélas ne vieillissent pas )

 

•• Les Bilinguistes. Grands sorciers des langues phagocytaires

•• Débat sur la langue dans le quotidien Le Devoir (Été de 1998)

•• Qui sort, digne ! Franchir le miroir de notre schizophrénie collective

•• Le Franc Pays. Québécois ou Québec coi ? (+ de 20 ans plus tard, rien n’a changé...)

•• Le Lys dans le lisier (Ou pourquoi l’Indépendance du Québec, en quelques mots)

•• Aux larmes citoyens ! (anthropoème en hommage à Gaston Miron)

•• Philippe Couillard : Le Philippe Pétain de notre temps (Lettre à mon premier sous - ministre)

•• Autres espaces de réflexion (Société, Culture, Politique... dont : Ouvrez le Feu ! , Liquider pour argent liquide , Halloween. Plaie ou plaisir de l’enfance ? , Interdit de ne pas fumer ! ...) 

•• De l’humain travesti en divin (modeste contribution au projet d’une Charte de la laïcité)

•• Précis sur la malhonnêteté intellectuelle (aussi nommée mauvaise foi)

•• L’Homme Prométhée (une forme de « CQFD » irrésistible aux textes qui précèdent...?)

 

 





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé