In United Departments of France

Une France micron

De l’englissement hex/agonique

Tribune libre


-
«Le fondement de l’État est la force de la raison qui devient effective en tant que volonté.»
G.W.F. Hegel, Philosophie du droit, § 258
-
Dans un article bien articulé, mon compatriote Mathieu Bock-Côté s’insurge contre Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle française de mai prochain. Icelui ayant choisi, tout récemment, à Berlin, de s’adresser très officiellement aux Allemands. En anglais...
Mathieu (mon âge respectable m’autorise, je pense, la familiarité de la prénonymie) achève son commentaire sur ces mots qui résument dramatiquement son propos: «Emmanuel Macron révèle l’idée assez pauvre qu’il se fait du pays dont il veut être président.»
Très beau texte. De haut en bas. Hélas.
La chute de celui-ci, et tout spécialement l'ultime segment du dernier alinéa rappelé à l'instant, traduit comme en précipité cette espèce de volonté «résolue» de la France – tout en une (car les dissidents de la noble cause de Soi, admettons-le, ne se bousculent pas au portique) – à n'être plus. Ou si peu.
Ce qui aura tôt fait, et ce depuis déjà de nombreuses années, décennies même (il ne serait pas excessif, ce me semble, de remonter sans détour à Novembre 1970…), de contaminer (i.e. démobiliser, puis déstabiliser, avant que de discréditer en bonne et due forme) tout l'espace francien de la Planète. À commencer par la Belgique et la Suisse, puis le Maghreb (la Tunisie au premier chef), l'Afrique subsaharienne ensuite.
Puis le Québec enfin. Ce noble Résistant littéralement épuisé (jusqu’à élire même ses propres naufrageurs, et à répétition, depuis maintenant une quatorzaine d’années). Épuisé. Certes. De lutter. Seul. Contre tout et tous. Entendre: contre aliénation et alliées nations confondues! À la manière héroïque de l’un des plus fameux... héros – tragique – de l’univers dostoïevskien.
La France: le plus puissant fossoyeur de la Francité que la Francité n'aura jamais rencontré sur sa Voie, dans sa voix, ainsi que dans son Histoire. Millénaire.
Je suis affligé. Car pour ma part je voyais dans le citoyen Emmanuel Macron, très sincèrement, un homme de promesse au sens authentique du vocable. C'est-à-dire: un homme d'à-venir.
Je ne puis plus y croire désormais. Cet acte on ne peut plus «certifié» de reniement de Soi ne passe pas.
C'est tout ce que l'on veut. Sauf de la gaullienne grandeur. Qui, on ne le répétera jamais assez, n’a rien à voir avec la grandiloquence. La vanité, moins encore. La grandeur manière Charles le tout dernier, c’est d’abord et avant tout le tout premier synonyme de Dignité.
Or cet acte, cet acte verbal à visibilité internationale, monsieur Macron, constitue rien moins que le geste, hautement symbolique, d’une vassalité assumée. Et associée par là même à l’idée d’une France micron.
France – France de Louis IX, de Jeanne, de François 1er, de Louis le 14e, de Napoléon, de Clemenceau, et de Charles derechef –, de grâce, re/branche-Toi sur tes racines.
Riches et puissantes comme des séquoias inversés.
De Californie.
-
Jean-Luc Gouin,
du pays des Félix Leclerc et des Maria Chapdelaine
Québec, 17 Janvier 2017
Scolie (d'ores et déjà bien connue des vigilants vigiliens): Les Bilinguistes - Grands sorciers des langues phagocytaires

Featured 9d70efc13bfcf28a347710d42fbdde90

Jean-Luc Gouin94 articles

  • 101 913

Chambrelan du verbe et indocile citoyen de la Cité (les dossiers de la Francité et de la « Question » nationale du Québec l’occupent – et le préoccupent – tout particulièrement), mais également docteur en philosophie diplômé de l'Université Laval et spécialiste nord-américain du penseur allemand Hegel, JLG a publié ouvrages et maint article portant pour la plupart sur celui-ci.



Hegel. De la Logophonie comme chant du signe, son dernier opus, fruit de trente ans de recherche, a été publié simultanément, en 2018, et aux PUL, à Québec, et chez Hermann à Paris.

 

Textes « citoyens » choisis de Jean-Luc GOUIN ( 1995-2018 )

( parmi quelques centaines, qui hélas ne vieillissent pas )

 

•• Les Bilinguistes. Grands sorciers des langues phagocytaires

•• Débat sur la langue dans le quotidien Le Devoir (Été de 1998)

•• Qui sort, digne ! Franchir le miroir de notre schizophrénie collective

•• Le Franc Pays. Québécois ou Québec coi ? (+ de 20 ans plus tard, rien n’a changé...)

•• Le Lys dans le lisier (Ou pourquoi l’Indépendance du Québec, en quelques mots)

•• Aux larmes citoyens ! (anthropoème en hommage à Gaston Miron)

•• Philippe Couillard : Le Philippe Pétain de notre temps (Lettre à mon premier sous - ministre)

•• Autres espaces de réflexion (Société, Culture, Politique... dont : Ouvrez le Feu ! , Liquider pour argent liquide , Halloween. Plaie ou plaisir de l’enfance ? , Interdit de ne pas fumer ! ...) 

•• De l’humain travesti en divin (modeste contribution au projet d’une Charte de la laïcité)

•• Précis sur la malhonnêteté intellectuelle (aussi nommée mauvaise foi)

•• L’Homme Prométhée (une forme de « CQFD » irrésistible aux textes qui précèdent...?)

 

 





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé