Tout près d’un million de demandes d’assurance-emploi

0853d05993e837c797d55672ed67d514

Vers une crise économique majeure


De nouveaux chiffres montrent que l’accroissement des demandes d’assurance-emploi en raison de la crise de la COVID-19 est encore beaucoup plus dramatique qu’on ne le croyait.


Ce n’est pas un demi-million de demandes qui ont été déposées la semaine dernière, mais bien 930 000, selon des sources au sein du gouvernement fédéral, contactées lundi.


Il s’agit d’un niveau historique, sans précédent depuis la création du programme en 1940.


Ces chiffres ne risquent pas d’aller en s’améliorant, car les gouvernements du Québec et de l’Ontario ont imposé lundi la fermeture de toutes les entreprises qui n’offrent pas des services essentiels.


Vendredi dernier, le premier ministre Justin Trudeau révélait que le nombre de demandes avait bondi de façon importante. Les estimations, citées par M. Trudeau, faisaient état de 500 000 cas.


En comparaison, lors de la même semaine l’année dernière, 27 000 demandes à l’assurance-emploi avaient été enregistrées.


M. Trudeau a promis que des efforts importants seraient consacrés pour endiguer ce surcroît d’affluence.


Gros défi


Jusqu’à maintenant, le système peine à répondre à la demande. Les files d’attente s’étirent souvent devant les bureaux de Service Canada, les services par internet tournent au ralenti et les lignes téléphoniques de l’assurance-emploi sont complètement submergées.


Des fonctionnaires qui portaient des gants de protection accueillent les demandeurs aux bureaux de Service Canada, pour réduire les risques de contamination et filtrer les demandes.


Des sources citées par Radio-Canada, lundi soir, indiquent qu’Ottawa tenterait de recruter des employés pour faire face à la hausse de la demande. On ferait notamment appel à d’anciens fonctionnaires déjà familiers avec le traitement de dossiers d’assurance-emploi.


Nouvelles tâches


À l’interne, les employés qui s’occupent habituellement des enquêtes seraient réaffectés vers les nouvelles demandes de prestations.


Le fédéral a également transféré des fonctionnaires chargés de l’émission des passeports vers le programme d’assurance-emploi, ainsi que certains autres affectés à la Sécurité de la vieillesse.


Toujours selon Radio-Canada, le volume des appels téléphoniques à Service Canada a atteint la semaine dernière de 140 000 à 150 000 par jour, un niveau jamais vu.