Sur CBC : « Adam parle dans une langue étrangère »

640695861ab5d509ee303b5574e526fa

Si le français est une langue étrangère pour CBC, l'anglais doit être considéré de même par le Québec


Pendant la télédiffusion du spectacle en hommage à Leonard Cohen présentée au réseau CBC, on a pu lire, en sous-titre pour les malentendants, « Adam speaks in foreign language » ou « Adam parle dans une langue étrangère », au moment où Adam Cohen, le fils de Leonard, a prononcé quelques mots en français.


Plusieurs ont réagi sur Twitter, certains se disant peu surpris que la CBC traite le français comme une langue étrangère. L'auteur et journaliste indépendant Pierre Schneider a parlé d'une « injure » et déploré le silence de la classe politique : « Il n'y en a pas un seul qui accuse CBC de racisme systémique. Comme il se devrait », a-t-il écrit. Sur le fil Twitter de M. Schneider, Laurent Pelletier a laissé une remarque acerbe : « [...] ce qui me met le feu au derrière, c'est que la masse populaire semble s'en foutre au dernier degré et que ça continue de voter libéral par la même occasion [...] ». Un autre, Frank R., a voulu se faire ironique : « bof, c'est quand même vrai que CBC est un média étranger », a-t-il écrit.


Au journal La Presse, CBC a déclaré avoir fait un suivi auprès de son fournisseur de sous-titres : « Nous corrigerons les erreurs dans la version mise en ligne et prenons aussi toutes les mesures requises afin que ce genre d'erreurs ne se reproduisent plus lorsque nous travaillons avec des entreprises externes », a écrit Emma Bédard du service des Affaires publiques du réseau anglophone.