Rien ne colle

899260facda6d59213dd396acfa22e91

La vraie opposition à Trudeau devrait se trouver à Québec

Juste avant les Fêtes, Justin Trudeau a reçu de la commissaire à l’éthique l’un des blâmes les plus sévères jamais adressés à un premier ministre canadien par quelque instance que ce soit, et tout continue de se dérouler comme si de rien n’était.


Sans passer go et se rendre chez l’Aga Khan pour les Fêtes, cette fois il s’est même lancé dans une tournée à la rencontre des « Canadiennes-et-des-Canadiens », et partout on vante son aplomb.


Vers un balayage ?


Il n’y a pourtant pas si longtemps le Parti libéral a connu un long purgatoire dans l’opposition suivant le scandale des commandites. Même les plus vieux semblent l’avoir oublié.


Plus surprenant encore, c’est au Québec que Justin Trudeau demeure le plus fort. Avant le rapport de la commissaire, les libéraux ont même remporté une partielle dans Lac-Saint-Jean, la dernière circonscription qu’ils s’attendaient de gagner lors des dernières élections fédérales.


C’est donc dire que si un nouveau vote avait lieu aujourd’hui, le parti du rapatriement de 1982 pourrait balayer le Québec.


Peu de gens pour applaudir


Quand on y regarde de plus près, on constate que si Justin Trudeau demeure personnellement populaire, ses politiques ne le sont pas.


Qu’il s’agisse de l’entente avec Netflix, de la réforme fiscale, de la dette qui monte, des promesses brisées ou de l’accumulation d’excuses – légitimes, mais entourées d’un insupportable théâtre –, on trouve peu de gens pour applaudir.


Pourtant, rien ne colle à Justin Trudeau, qui continue de prendre la pause, l’air du gars à qui tout réussit.


Que l’opinion publique se fasse plus critique devant notre premier ministre relèverait de la plus saine responsabilité démocratique, mais l’absence d’options de remplacement intéressantes sur la scène fédérale continuera de servir les libéraux pour l’avenir prévisible.


Devra-t-on, comme à la belle époque, se tourner vers Québec pour avoir une vraie opposition face à Ottawa ?


Featured 9c815ec71af61853ddb55725d4feb1f8

Claude Villeneuve131 articles

  • 29 030

L’auteur est blogueur au Journal de Montréal et au Journal de Québec. Il a été président du Comité national des jeunes du Parti Québécois de 2005 à 2006 et rédacteur des discours de la première ministre Pauline Marois de 2008 à 2014.