Une Charte contre le prosélytisme des monarchies arabes

QS et autres multiculturalistes brouillent les pistes

Chronique de Gilles Verrier

L'Arabie saoudite est une dictature confessionnelle, grande amie des États-Unis, de l'OTAN et d'Israël. Notre «amie» dispose aussi de formidables quantités de dollars qui ont servi et qui servent encore au financement du terrorisme et au prosélytisme au profit d'une lecture particulièrement sectaire du Coran.
À tort ou à raison, pour servir leurs intérêts, les USA ont soutenu la naissance et l'expansion d'Al Qaida par l'intermédiaire de l'Arabie saoudite dans le but de combattre en sous-mains l'Union soviétique dans la première guerre d'Afghanistan. Depuis, cette mouvance terroriste est sans cesse recyclée avec des résultats pas toujours prévisibles, mais elle est toujours manipulée derrière par les mêmes forces qui lui ont donné naissance.
L'Arabie saoudite est tout simplement un État voyou. Un ennemi de l'État de droit moderne, un ennemi de la démocratie et un soutien actif du terrorisme international. Ce pays, grand ami de l'Occident, jouit d'une puante impunité grâce aux Accords de Quincy (pétrole) et grâce à son soutien à Israël au coeur même du monde arabe. C'est pourquoi le régime saoudien est systématiquement épargné par la presse et personne de nos faiseurs d'opinion ne songe à le discréditer comme on le fait à grands renforts de «nouvelles» pour le cas de l'Iran par exemple.
Des musulmans ici depuis longtemps et peu portés sur la pratique du culte se voient maintenant pressés de renouer avec la pratique religieuse. Une amie marocaine me disait que dans son enfance, une femme pouvait se présenter à l'occidentale à la plage au Maroc et s'y baigner sans scrupule et sans crainte d'être inquiétée. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le prosélytisme de certains pays arabes, en plus de l'Arabie, comme le Qatar et quelques autres, qui ne prêchent pas tous la même forme d'intégrisme je vous l'accorde, est sur une offensive qui ne connaît pas de frontières. On assiste à des efforts soutenus d'islamisation de l'Occident et de l'Afrique, d'une part, et à la ré-islamisation du Moyen-Orient et du Maghreb sur des lignes plus rigides, d'autre part. La guerre en Syrie et le terrorisme incessant en Irak sont au centre de cette montée du radicalisme islamique. C'est en effet un autre État qui pratique la tolérance religieuse au Moyen-Orient (et qui ne persécute pas sa minorité chrétienne) qui est aujourd'hui menacé de disparaître de la carte, comme le furent un certain nombre d'autres régimes laïcs ces dernières années. Cette offensive de ré-islamisation radicale jouit d'appuis et de complicités basés sur des calculs géo-politiques douteux de la part des États-Unis, elle jouit aussi de l'appui indirect du multiculturalisme, une idéologie angélique soutenue officiellement par plusieurs pays occidentaux à l'encontre de leur intérêt bien compris, dont le Canada.
Dans ce contexte mondial compliqué, la Charte des valeurs québécoises ne réglera pas tout, mais elle pourrait être un premier élément permettant d'endiguer le retour en force de la religion en politique, dans ce cas-ci une religion qui nous est pour une part exportée de l'extérieur. Il y a donc, aujourd'hui, un lien entre la propagation du voile islamique et les monarchies arabes réactionnaires, un lien embrouillé par le multiculturalisme occidental qui a tissé une alliance de circonstance avec les États voyous «amis». Même si le projet de Charte demeure insuffisant (il faudrait aussi des mesures pour endiguer l'immigration qui nous est hostile), la défendre permet de témoigner de notre solidarité avec les musulmans et les post-musulmans (devenus non pratiquants) qui sont avec nous, ceux qui luttent pour éviter le retour de ce dont ils se sont affranchis. Mais je crois qu'il faut surtout dévoiler (sans jeu de mots) la collusion entre la gauche multiculturaliste et les activités à l'étranger des monarchies arabes réactionnaires, que celle-ci feint de ne pas voir. Ces multiculturalistes, dont Québec solidaire, sont les alliés objectifs du prosélytisme de ces États peu fréquentables.

Featured 11c309e183a1007b8a20bca425a04fae

Gilles Verrier136 articles

  • 214 256

Entrepreneur à la retraite, intellectuel à force de curiosité et autodidacte. Je tiens de mon père un intérêt précoce pour les affaires publiques. Partenaire de Vigile avec Bernard Frappier pour initier à contre-courant la relance d'un souverainisme ambitieux, peu après le référendum de 1995. On peut communiquer avec moi et commenter mon blogue : http://gilles-verrier.blogspot.ca





Laissez un commentaire



17 commentaires

  • Gabriel Proulx Répondre

    12 octobre 2013

    Les liens de l'anonyme Lison sont nuls à chier. Lison est un troll xénophobe évident qui n'est sur Vigile que pour déverser des liens vers des sites d'extrême droite comme le repère de sionistes totalitaires point de bascule CANADA.
    Les commentaires sous cet article sont d'un pathétique révoltant. La cause recule à cause de vous les gars. Continuez votre beau travail de sabotage de l'indépendance du Québec. Harper, Mulcair et Trudeau se roulent part terre en ce moment. Pensez-vous que le Québec deviendra un pays si vous réussissez à faire littéralement mourir de rire nos ennemis fédéralistes anglais ?
    -Gabriel Proulx, Saint-Eustache, capitale des Patriotes qui se retournent aujourd'hui dans leur tombe

  • Archives de Vigile Répondre

    8 octobre 2013


    Le NPD de M.Thomas Mulcair, multiculturaliste qui brouille aussi les pistes.
    http://pointdebasculecanada.ca/archives/641.html
    M. Mulcair, se serait converti a l'islam.
    http://francischartrand-independant.blogspot.ca/2009/04/quebec-le-depute-thomas-mulcair-se.html

  • Archives de Vigile Répondre

    7 octobre 2013

    M. Verrier, vous écrivez dans votre titre:
    QS et autres multiculturalistes brouillent les pistes.
    Effectivement, il y a beaucoup de choses qui sont inconnus, pour la plupart des Québécois.
    Même question qu'a Mme Maria Mourani du Bloc Québécois.
    Est-ce que QS veut un Québec indépendant ou un Québec dépendant des islamistes?
    http://pointdebasculecanada.ca/index.php?option=com_content&view=article&id=1351-qui-fait-lrsquoange-fait-la-becircte-les-laquoneo-camaradesraquo-ndash-marxistes-ndash-et-les-laquofrerotsraquo&catid=9&Itemid=103
    Un excellent géopoliticien M. Alexandre Del Valle, qui est un expert des totalitaires, spécialement de l'islamisme, dit:
    "La connivence et la convergence des totalitaires"
    Il a écrit son article pour l'Europe, mais la même recette est partout en Occident.
    http://blog.alexandredelvalle.com/archives/80-Les-rouges,-les-bruns-et-les-verts,-ou-la-convergence-des-totalitarismes.html
    L'Occident a toujours combattu les totalitaires par le passé.
    Cependant, cette fois ci, l'Occident risque d'être détruit, car nos décideurs, nos politiciens, nos intellectuels collaborent.
    http://www.basicsproject.org/programs_events.htm

  • Archives de Vigile Répondre

    7 octobre 2013

    @ lison et autres
    Amitié - alliance discrète - complicité totale entre l'Arabie saoudite et Israel
    L'Arabie saoudite exécute systématiquement la politique israélienne au Moyen-Orient en finançant et soutenant tout ce qui vise la destruction du front anti-sioniste laïc. Ils sont impliqués jusqu'au cou pour réduire la Syrie laïc et résistante en un tas de ruines, ce qu'ils ont fait précédemment (avec une implication de première main du Qatar) pour la destruction de l'ordre politique organisé en Libye, avant et présentement en Irak. Ils s'emploient à des actions déstabilisatrices et belliqueuses, notamment à l'encontre de l'Iran, de l'Égypte et je soupçonne que l' Algérie attend son tour.
    L'autre volet de leur appui à Israel consiste à l'exacerbation systématique des différences au sein du monde musulman afin de rendre celles-ci antagoniques : chiisme - sunnisme - alaouisme, etc. Cette politique sectaire, conduisant au chaos au sein du monde musulman (et de plus en plus dans les pays occidentaux) est mise en oeuvre par toutes les méthodes, y compris le terrorisme. Le résultat est l'affaiblissement de l'expression légitime des populations des pays arabes, maghrébines et autres, manipulée et détournée au profit de qui pensez-vous ?
    Les frappes aériennes répétées (et autres interventions plus discrètes) de l'État d'Israel contre la Syrie ces derniers temps sont assez éclairantes et démontrent très bien qui travaille avec qui et contre qui. Cette alliance des forces n'est pas nouvelle.
    L'alliance discrète, si vous préférez cette expression au lieu d'«amitié», je vous l'accorde, est menée discrètement car elle est va à l'encontre du sentiment très majoritaire des populations arabes d'Arabie saoudite du Qatar et autres.
    GV

  • Archives de Vigile Répondre

    6 octobre 2013

    A propos de ce que vous dites dans votre article; Israël amis des Saoudiens, aucune chance que des musulmans soient amis des Israéliens.
    Les musulmans les plus pratiquants dans le monde (style Ben Laden et son acolyte), surveillent constamment les régimes islamiques qui fraternisent avec des Juifs et s'y opposent vigoureusement et menacent ces régimes de les détruire a cause de leurs traitrises.
    Ben Laden a souvent dit aux Monarques Saoudiens; Qu'ils devaient cesser de fraterniser avec les Américains et de les chasser de l'Arabie Saoudite a cause qu'ils ne sont pas des musulmans et contaminent leur terre sainte.
    Le vrai pouvoir en Arabie Saoudite ne sont pas les monarques, mais les clercs religieux, ce sont eux qui dictent les lois et qui s'opposent a ce que les femmes conduisent, etc.. Si ces monarques ne les écoutent pas ce sera une révolte a la carte, car les clercs religieux vont enflammer leurs adeptes contre la famille des monarques.
    Ils utilisent les américains pour défendre leurs pays contre des agressions, car ils n'ont pas de système de défenses, ni d'armée.
    Ces temps ci, ce que craignent le plus les Saoudiens, ce sont les Chiites Iraniens. Même crainte pour les Israéliens, car les Mollahs Iraniens les ont menacés de les faire disparaitre de la carte.
    Ces temps-ci les Israéliens se seraient engagés dans la défense de l'Arabie Saoudite, probablement espérant que les Saoudiens seraient reconnaissants et cesseraient de financer le terrorisme contre eux.
    Les monarques Saoudiens pourraient utiliser la Turquie pour les protéger des agressions extérieures. En général les musulmans ne se font pas confiance entre eux. Les dirigeants des pays musulmans se méfient les uns des autres, car il a peu de fidélité entre les uns les autres.
    S'ils ont besoin de gardes du corps, souvent ils utilisent des occidentaux ou autres, mais pas des musulmans, car ils en ont peurs et ils ne leurs font pas confiance.
    Pour comprendre ce phénomène, il faut essayer de se mettre dans leurs souliers, ils ont tellement endoctriné leurs adeptes a la haine des non musulmans ou pas ASSEZ BON musulman, qui est punissable de mort.
    Vidéo: La maison des Saoud.
    http://www.dailymotion.com/video/xjbhki_enquete-la-maison-des-saoud-1-2_news

  • Archives de Vigile Répondre

    6 octobre 2013

    Ces BONNES GRANDES âmes dévouées et défenseurs du multiculturalisme, tels que Qs, Politiciens provinciaux et fédéraux, M.Bouchard, M.Taylor qui défendent ces mono culturalistes islamiques, qui n'en ont rien a foutre de nos valeurs multiculturelles occidentales de nos biens pensants, car l'idéologie répressive islamique n'accepte rien d'autre, que de ce qui vient de lui-même, et enseigne la haine a ses adeptes, de TOUT ce qui n'est pas de l'islam.
    http://gatesofvienna.blogspot.ca/2012/09/multicultural-defenders-of-monocultural.html
    Multiculturalisme islamique contre multiculturalisme Kafir.
    http://pointdebasculecanada.ca/archives/271.html
    La haine de l'islam pour les non-musulmans.
    http://www.postedeveille.ca/2013/07/la-haine-de-lislam-pour-les-non-musulmans-.html

  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    6 octobre 2013

    Limpide et concis, en effet.
    Pourquoi M Parizeau, Landry et Bouchard, campent du coté de la Charte canadienne ?
    Parce qu'ils n'ont pas compris le cadre géopolitique dans lequel la game se joue.
    L'État canadien se défini à partir de sa doctrine qu'est le multiculturalisme. La stratégie de Trudeau pour nier l'existence de l'État nation que nous sommes (pourtant reconnu par l'Angleterre, par l'Acte de Québec de 1774). Le but de Trudeau étant de réduire la nation à l'échelle d'un groupe ethnique parmi tant d'autre, avec l'objectif final : l'assimilation.
    La stratégie de la gouvernance souverainiste vise à contrer immédiatement cette visée de l'État canadien.
    La Canada se définit sans le Québec et Mme Marois propose de définir le Québec sans le Canada. Et elle est en parfait maîtrise de cette stratégie d'État, une dynamique politique qui vise la rupture dans la vraie vie et non dans l'imaginaire.
    Merci pour ce texte éclairant.
    JCPomerleau

  • Archives de Vigile Répondre

    5 octobre 2013

    Mais c’est tout à fait acceptable que l’Arabie décapite sur la place publique ceux qui sont accusés d’homosexualité...
    Ce qui nous apparaît comme un comportement homosexuel, ne l'est pas forcément en Islam.
    Chez les Sémites, deux amis masculins peuvent s'embrasser sur la bouche. Pensons à Judas embrassant Jésus sur la bouche.
    Les amis peuvent se promener bras à l'épaule tant qu'ils ne sont pas du même sexe. J'ai déjà perçu une gêne quand un Algérien en me parlant, a placé sa main sur mon épaule et la laissé là trop longtemps.
    La définition d'homosexualité varie selon les cultures.
    C'est dans les pays de l'Islam que de nombreux Européens ont découvert leur homosexualité. (André Gide, Lawrence d'Arabie)
    Alors l'homosexualité est elle défini par des actes plus précis de coït impur ? Rappelons que la sodomie reste criminalisé dans certains états américains. Dans l'Ancien Testament, il est écrit "Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination" (Lv 18:22) et "Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux" (Lv 20:13). Ce qui est relatif à l'homosexualité masculine, mais l'homosexualité féminine est traité différemment. La bisexualité féminine est un lubrifiant social dans les harems.
    De plus, l'acte doit être ostentatoire et récurrent. Il faut quatre témoins mâles musulmans pour condamner à mort un homosexuel. Si un Musulman entre en débauche, un ami musulman doit l'avertir pour qu'il se corrige. S'il ne le fait pas, alors c'est à son père ou un frère de l'enjoindre de se conformer. Il existe une gradation d'avertissements pour faire du contrôle social. La condamnation est alors contre un rebelle assumé à l'ordre établi.
    Pour le port du voile, il y a des exceptions même en Arabie Séoudite.

    Voir à 0:17 et à 0:45.

  • Archives de Vigile Répondre

    5 octobre 2013

    "L’Arabie saoudite est une dictature confessionnelle, grande amie des États-Unis, de l’OTAN et d’Israël."
    M. Verrier,
    Ces pays que vous nommez sont, si l'on peut employer ce terme, les maîtres du monde.
    C'est cette alliance de pays qui décident de tout pour tous, y compris pour le Québec.
    Je me souviens que vous aviez mentionné récemment les nébuleux attentats du 11 septembre 2001.
    Il y a des architectes et ingénieurs américains de grande réputation qui disent que la version officielle des attentats du 11 septembre ne tient pas la route:
    http://www.ae911truth.org/
    Je suis convaincu que l'alliance de pays que vous nommez en début d'article en sait beaucoup plus sur ces attentats mais ne le révéleront jamais.
    Ces attentats leur ont permis de renforcer leur domination mondiale de la géopolitique, de l'économie, de la finance, en plus de leur permettre, comme il a été révélé dans l'affaire Snowden, d'établir un appareil de surveillance digne d'un État policier.
    De plus, puisque c'est le sujet de votre article, ça leur a permis de continuer leur politique de mondialisation de l'économie capitaliste qui va de pair avec une politique d'immigration sans restriction ou presque dans les pays occidentaux développés (mais qui le sont de moins en moins) comme le Canada et le Québec.
    Tous ces moyens mis en place par cette alliance de pays sont résumés par l'humaniste anglais du 16e siècle Thomas More dans son ouvrage classique "L'Utopie":
    "Lorsque j’envisage et j’observe les républiques aujourd’hui les plus florissantes, je n’y vois, Dieu me pardonne ! qu’une certaine conspiration des riches faisant au mieux leurs affaires sous le nom et le titre fastueux de république. Les conjurés cherchent par toutes les ruses et par tous les moyens possibles à atteindre ce double but :
    Premièrement, s’assurer la possession certaine et indéfinie d’une fortune plus ou moins mal acquise ; secondement, abuser de la misère des pauvres, abuser de leurs personnes, et acheter au plus bas prix possible leur industrie et leurs labeurs.
    Et ces machinations décrétées par les riches au nom de l’État, et par conséquent au nom même des pauvres, sont devenues des lois."
    Le comportement des riches hommes de pouvoir qui gouvernent n'a pas tellement changé depuis 500 ans. Cependant les "ruses et les moyens" sont plus sophistiqués qu'ils l'étaient dans le temps.

  • Marcel Haché Répondre

    5 octobre 2013

    À une autre époque, on a fait croire à toute une génération de canadiens-français que la deuxième grande guerre était le fruit empoisonné des nationalismes. Et toute une génération, celle de Pierre Elliot Trudeau, s’est mise à douter d’elle-même et à se méfier de Nous. Et d’autant plus que Nous étions ceux qui, malgré que Nous étions dans le cercle des Vainqueurs, Nous étions aussi ceux qui avaient été les moins empressés à aller combattre l’Ennemi.
    Et le doute à notre égard persiste. Sous le couvert de l’antiracisme et du multiculturalisme, la méfiance à l’égard du Nous s’est donnée à grand frais bonne conscience et une respectabilité totalement imméritée. Québec Solidaire est le fruit de cette méfiance, qui ne lui fera jamais rejoindre un vaste électorat. Même les plus grands succès des travaillistes du N.P.D. ne sont rien de plus que de la poudre aux yeux.
    La gauche ne fait pas fausse route. Mais elle traîne à notre égard une méfiance comme un boulet depuis si longtemps, qu’elle en est venue à croire que c’est cette méfiance qui la distingue des « ennemis du peuple ». Pourtant, ni le peuple québécois, et moins encore les indépendantistes, n’ont du goût pour les états voyous. Ce n’est pas ça le Rêve.
    Il est encore temps que la Gauche allume…et devienne véritablement solidaire.

  • Réjean Labrie Répondre

    5 octobre 2013

    Bravo M. Verrier pour cet article fort éclairant.
    Dans la colonne active de la Tribune libre, il est réjouissant de constater qu'une bonne demi-douzaine d'articles sont consacrés au sujet de la lutte contre l'islamisation de nos sociétés et que le projet de Charte s'avère être un bon point de départ pour y riposter.
    Il est à espérer que cette prise de conscience nous sera salutaire.
    Réjean Labrie

  • Archives de Vigile Répondre

    5 octobre 2013

    Bon article.
    mais vous etes francais n est-ce pas de France ?
    Alors pourquoi ne pas etre prophete dans votre pays d origine ? Et vous avez des enfants ? Qui sont nés ou dans ce monde ?
    Vivez-vous au Québec ou ailleurs dans le monde ?
    Le multiculturalisme c est bien mais il serait temps que les québécois de souche prennent les choses en main. Nous ne sommes plus une colonie francaise et le redevenir n est pas plus souhaitable que le reste.
    Le seul point que je vous accorde QS...fait du prosélytisme élitiste en faisant semblant d etre pour le peuple.

  • Archives de Vigile Répondre

    5 octobre 2013

    Très juste M. Verrier! Vous saisissez très bien les enjeux.
    Le seul petit hic c'est je ne suis pas convaicnu que l'Arabie saoudite soit un grande ami d'Israël.
    Joseph Facal écrivait en octobre 2011 : «Nina Shea a étudié les manuels scolaires utilisés dans les écoles publiques en Arabie saoudite.
    On ne parle pas ici de brochures circulant au sein d’une secte d’illuminés, mais des livres qui sont le cœur du programme scolaire officiel d’un État national.
    Dans un manuel de 8ème année utilisé en 2010-2011, il est écrit : «les singes, ce sont les gens du Sabbat, les juifs; les cochons, ce sont les infidèles associés à Jésus, les chrétiens».
    Dans un manuel de «géographie» de 8ème année, on pouvait lire : «les minorités musulmanes dans plusieurs pays du monde sont menacées de génocide et de christianisation ou du danger que l’on implante des idées athéistes et des principes destructeurs dans leurs esprits.»
    En 8ème année, on suggère le devoir suivant : «énumérez les défauts des juifs».
    Dans plusieurs manuels, les États des Balkans ainsi que la Grèce, la Roumanie et la Bulgarie sont présentés comme des territoires islamiques «occupés
    ...
    La puissance financière du royaume saoudien lui permet d’exporter ces manuels dans des écoles, des mosquées et des librairies à travers le monde. En 2010, un reportage de la BBC avait établi qu’une quarantaine d’écoles islamiques en Grande-Bretagne utilisaient ces manuels. Elles étaient sous l’autorité directe du bureau culturel de l’ambassade saoudienne.»
    http://blogues.journaldemontreal.com/facal/articles/journal-de-montreal-et-journal-de-quebec/la-haine-pure/

  • Chrystian Lauzon Répondre

    5 octobre 2013

    Limpide, éclairant M. Verrier. Comment se fait-il que les Parizeau, Lucien Bouchard, voire Landry, n’aillent pas à cette hauteur d’intelligence, de conscience politique?
    Comment voir dans leur sortie de l’inaptitude intellectuelle, même de l’ignorance? J’y relève plutôt une stratégie démagogique de rapetissement du peuple (né pour une petite vision politique comme d’un petit pain!), une relocalisation des enjeux telle que ces positions créent de fameuses contradictions et auto-destructions politiques : Parizeau, pour retenir celui qui mérite le plus notre estime de part une tendance social-démocrate qui fut la plus affirmée de "faits", devient de par sa position anti-charte, banalisatrice du voile et des signes religieux dans le cadre étatique, un multiculturaliste fédéraliste pro-intégriste anti-indépendantiste et anti-péquiste. Ouf! Mais cette régression va plus loin.
    M. Parizeau défend à présent le rapport Bouchard/Taylor qu’il avait pourfendu par le passé, tout en reniant le facteur « vote ethnique » qui d’instrumentalisé en 1995 pour voler le référendum, est désormais devenu un facteur démographique dangereusement « naturel » en croissance, qui interdira sous peu une possible majorité dans l’éventualité d’un nouveau vote sur la question.
    Pour ces «vieux » routiers (bien que la faillite économique de l’immigration soit patente au plan budgétaire selon des données « fédérales »!) questionner l'entrée de 55 000 immigrants/an tient du racisme, non d'une logique favorable à l'indépendance. Ici, la survie de la nation est dévalorisé par l'aveuglement néolibéraliste (immigration=croissance).
    Comprendre que Parizeau se comprenne lui-même: voilà ce que les médias aurait dû questionner de son envolée anti-charte.
    Une évaluation globale de cette position qui fait provincialement dans l’absurde, consiste à saisir que ces politiciens québécois (1 avocat-Bouchard et 2 économistes-Parizeau/Landry) sont inaptes à critiquer la nocivité du néolibéralisme et du mondialisme publiquement. Pourquoi?
    Une mentalité régionalisante par défaut de colonialisme? Ou un respect religieux du Dieu capitalisto-Économie?! Concrètement et dans les faits, ces politiciens ne donnent pas à voir au peuple québécois, une stratégie attaquant l'intelligence, le « monde » dans son ampleur « dramatique » et ses guerres géopolitiques tributaires des luttes prédatoriales pour les ressources naturelles, militaires et financières. Desmarais=réussite!?!?
    Tout comme si ces vieux de la vieille ne s’adressaient encore qu’au 49% d’analphabètes du Québec et en appui à l’aplaventrisme manipulateur de la médiacratie d’affaires. Dommage, car Printemps érable, pas qu'arabe, il y a eu, et progression d’une conscience citoyenne intergénérationnelle confirmée avec. Landry avait parlé contre la rue, désobéissance civile=pas beau,vous vous souvenez?
    Parizeau admet tout en banalisant le voile, que le système d’éducation est à améliorer… par des cours d’histoire géopolitique tout autant que nationale, n’est-ce pas?
    ChristianP

  • Archives de Vigile Répondre

    4 octobre 2013

    Exactement !
    C'est un scandale pour la supposée gauche gauche... dont Québec solidaire...qu'on interdise de porter la burka en France, mais ce n'est pas du tout un scandale qu'on interdise à une femme de ne pas porter la burka en Arabie?
    C'est un scandale pour QS que la Russie soit un peu frileuse et n'aime pas que l'on fasse de la publicité auprès des mineurs concernant l'homosexualité, que même chez nous l'Église ne tolère pas encore, les citoyens de Russie étant majoritairement chrétiens (orthodoxe)...
    Mais c'est tout à fait acceptable que l'Arabie décapite sur la place publique ceux qui sont accusés d'homosexualité...
    Cherchez l'erreur...
    Je n'en peux plus de ce deux poids deux mesures !

  • Archives de Vigile Répondre

    4 octobre 2013

    En complément :
    Boucar Diouf parle de la montée du salafisme en Afrique à la Radio de la SRC.
    http://www.radio-canada.ca/emission...
    Le phénomène est mondial, ce que des personnes libérales d'esprit et bien intentionnées mais peu au fait de certaines réalités, Jacques Parizeau par exemple, ne peuvent prendre en compte.
    GV

  • Archives de Vigile Répondre

    4 octobre 2013

    Des commentateurs sur Vigile ont lié la sortie très médiatisée de Mme Maria Mourani contre le projet de la Charte des valeurs québécoises à un revirement politique de sa part en faveur des idées défendues par Québec solidaire et le NPD fédéral de Thomas Mulcair. Pour ma part, j'ai utilisé le terme de vire-capot envers Mme Mourani qui survient à un moment particulièrement important de l'histoire de notre peuple. En fait, celle qui aurait dû faire une sortie plus que médiatisée, mais cette fois-ci en faveur de la Charte des valeurs québécoises proposée par le courageux gouvernement Marois, c'est Mme Houda-Pépin, marocaine d'origine et députée du Parti libéral du Québec. Je vous invite à écouter cette vidéo de l'ONF où on peut entendre Mme Houda-Pépin s'exprimer clairement sur les sources du financement et les visées politiques et idéologiques qui se cachent derrière le port du voile islamique et ultérieurement de l'institution de la Charia pour les musulmans.
    Voici le lien de la vidéo. De bien belles phrases de la part de Mme Houda-Pépin à la fin de la vidéo à partir de 41min 29 sec: " Ce qui est devant nous ce n'est pas une revendication religieuse... " Bon visionnement: http://www.onf.ca/film/charia_au_canada_1re_partie