Pauline Marois est prête pour le Québec

Pauline Marois - le couronnement

Alavo*Yves - C'est avec le mérite de celle que le destin devra bénir que Pauline Marois a pris acte du désistement de Gilles Duceppe, mais surtout mis sur la table une vision précise, franche, claire et documentée du Québec tel que nous le vivons.
Pauline Marois est, sur le territoire national, la personne, toutes considérations comprises, qui a le palmarès de réalisations, la formation et surtout l'expérience politique les plus solides de tous les professionnels de la politique. Celle qui a assumé la responsabilité de presque tous les ministères, du moins des principaux, celle qui a participé à la conception et mis en place de nombreuses politiques et programmes sociaux importants en éducation et dans le secteur névralgique de la santé.
Les deux dernières années ont permis à madame Marois de trouver un équilibre qu'elle construit depuis deux décennies par son travail de saisie des dossiers en synchronie avec une ouverture et un enracinement intellectuel et spirituel en regard aux enjeux et aux questions de géopolitiques mondiales.
Les derniers mois lui ont donné l'occasion de se situer en elle-même face à notre société et de mieux cerner son rôle de chef de file et de pionnière dans un contexte de turbulence. Enfin, au cours des dernières semaines, en prenant la distance thérapeutique indispensable au moment des grands remous, et aussi en appréciant avec une meilleure justesse ses limites, elle a pris la mesure de son immense talent de rassembleuse tranquille.
Les derniers jours, lui ont offert la possibilité de comprendre la dynamique psychosociale de notre milieu politique ainsi que nos désirs profonds de Québécoises et Québécois actuels et surtout de s'approprier la conscience de son rayonnement de femme engagée et ses possibilités d'exprimer avec vérité, rigueur et ambition l'âme du peuple avec qui elle est en phase.
À l'instar d'une femme de coeur et de tête qu'est madame Louise Harel, dans la lignée de personnalité d'envergure actuelles comme mesdames Michèle Bachelet, Hillary Rodham-Clinton ou Ségolène Royal, Pauline Marois se situe au-dessus de la mêlée. Elle a les mains libres et les compétences supérieures pour écarter les saboteurs mélancoliques du Vieux-Québec et, en prenant les commandes du véhicule du progrès et de la social-démocratie que représente le Parti québécois, elle va mettre le Québec en route vers les changements qui s'imposent pour nous dans notre présence au monde, avec une expression et une affirmation de notre identité nationale, de nos valeurs, de notre langue, de notre culture qui sont le fruit d'un métissage apaisé et fécond.
***
Yves Alavo, Écrivain, poète et journaliste


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé