Nouveau blocus ferroviaire à Saint-Lambert, une arrestation

7766226c940dc28de5b34d933ee96ab9

Ce ne sont pas des Autochtones, mais bien des militants radicalisés de la gauche anticapitaliste


SAINT-LAMBERT | Une centaine de manifestants ont bloqué les voies ferrées du Canadien National (CN) à Saint-Lambert, mercredi, en soutien avec la communauté Wet'suwet'en.  


La manifestation a pour conséquence de paralyser le transport ferroviaire dans ce secteur, incluant les trains d'exo qui assure le service sur la ligne Mont-Saint-Hilaire. 


«Le service de train sur la ligne exo3 Mont-Saint-Hilaire est interrompu pour une durée indéterminée en raison de manifestants sur les voies», a d'ailleurs confirmé l'agence de transport. 





CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI




VIA Rail a indiqué, de son côté, avoir dû annuler la reprise de son service sur la ligne Montréa-Québec, initialement prévu pour jeudi. «Tous les trains entre Montréal et Québec sont annulés jusqu’au vendredi 21 février fin de journée», a précisé l'organisation. 


Appelés à se rendre sur place pour encadrer la manifestation, des agents du Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) ont dû procéder à l'arrestation d'un automobiliste qui s'apprêtait à forcer le barrage policier. 



«Le conducteur, un homme dans la trentaine, a dû être maîtrisé alors qu'il n'obtempérait pas aux indications des agents», a expliqué le SPAL en précisant que l'homme, relâché par la suite, «n'aurait vraisemblablement aucun lien avec la manifestation». 


Là pour longtemps 


La centaine de militants sur place ont pelleté de la neige sur la voie ferrée, formant deux buttes de quelques pieds de haut. Ils ont allumé des feux pour se réchauffer et se sont installés aussi confortablement que possible. 


Le groupe de manifestants a indiqué ne pas avoir l'intention de lever son blocus avant un bon moment. «Nous bloquons les voies ferrées en solidarité avec les Wet'suwet'en, dont le territoire a été envahi par la GRC. Nous allons continuer à bloquer les rails jusqu'à ce que la GRC se retire des territoires des Wet'suwet'en», a expliqué une manifestante, Jessica Robert, par communiqué. 


La militante appelle aussi «tout le monde à prendre action pour forcer le gouvernement à accepter les revendications des chefs héréditaires Wet'suwet'en». 


Ces derniers s'opposent au projet de gazoduc Coastal Gaslink qui doit traverser leur territoire. Leur mobilisation, couplée à des arrestations menées par la Gendarmerie royale du Canada, a mené à plusieurs blocus ferroviaires et manifestations un peu partout au pays depuis près de deux semaines. 





CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI




«Je trouve important de supporter la cause des Wet'suwet'en. [...] Ce que les gens demandent, la majorité du mouvement, c'est que la GRC sorte du territoire des Wet'suwet'en. On ne sait pas comment de temps on va rester ici. On va rester aussi longtemps que les chefs héréditaires veulent notre support», a déclaré à TVA Nouvelles un manifestant autochtone rencontré sur place qui n'a pas souhaité s'identifier. 


Ce dernier estime aussi que le mouvement à une connotation écologique, puisqu'il s'oppose à un projet visant à exporter des hydrocarbures. 


Transport perturbé 


Les clients d'exo qui utilisent la ligne de Mont-Saint-Hilaire pour voyager entre Montréal et la Rive-Sud pourront se rabattre sur diverses lignes d'autobus, où les titres de transport TRAINS seront acceptés. 


Ce nouveau blocus perturbe un peu plus les habitudes des navetteurs qui comptent sur le train de banlieue au quotidien. Rappelons que la ligne exo4 Candiac est bloquée depuis le 10 février en raison d'un blocage des voies dans la communauté mohawk de Kahnawake.