Projet de loi 62

Niqab, pas niqab...?

Multiculturalisme à tout crin

Tribune libre

La controverse suscitée par l’obligation de donner et recevoir des services publics à visage découvert a pris des allures de véritable bouillabaisse lorsque la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a dû « apporter certaines précisions », selon les termes de la ministre, relativement au fait que le visage découvert sera obligatoire « uniquement dans le cadre d’une interaction entre les individus ». Une mesure qui s’appliquera dans le transport en commun, à l’hôpital, à l’école, à la bibliothèque et dans les services gouvernementaux et municipaux.


Pour justifier une telle mesure, Mme Vallée allègue l’argument « sécurité ». Soit! Toutefois, qu’en est-il de la soi-disant sécurité lorsque les femmes portant le niqab ont passé les limites prévues par la loi et qu’elles peuvent circuler librement à visage couvert partout dans les lieux publics mentionnés dans la loi? Ladite sécurité ne serait plus menacée après le passage à la « guérite »? Paradoxal, vous ne croyez pas?


À mes yeux, il m’apparaît essentiel que le visage découvert soit obligatoire pour toute la durée du trajet pendant lequel la personne reçoit le service requis…C’est une simple question de gros bon sens et de congruence!


Multiculturalisme à tout crin


Alors que le projet de loi 62 sur la neutralité religieuse de l’État au Québec bat de l’aile sur ses modalités d’application, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, y va d’une charge à fond de train contre le projet de loi, notamment eu égard à sa constitutionnalité qu’il se dit prêt à contester devant les tribunaux.


Sans aucune surprise, Justin Trudeau, le fils de l’autre qui ne jurait que par le multiculturalisme, plaide qu’il faut trouver des moyens pour protéger les minorités, en particulier les femmes musulmanes contre le harcèlement aux endroits publics, un harcèlement, ajoute-t-il, qui serait encouragé par la loi 62 du gouvernement du Québec. 


Et tout ce brouhaha malgré la « timidité » d’un projet de loi qui n’exige que les services publics soient offerts à visage découvert et cela, seulement au moment où la personne voilée se retrouve en présence du dispensateur du service en question. Une exigence minimale, voire incongrue…Et dire que les multiculturalistes à tout crin osent encore se targuer de vivre dans un beau et grand pays!



Henri Marineau

Québec

(version officielle)


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau2041 articles

  • 1 432 618

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • André Gignac Répondre

    30 octobre 2017

    Monsieur Marineau


    La commission sur le racisme québécois étant mise de côté par le "quebec liberal party" de Couillard, de peur de perdre le vote de la majorité québécoise aux prochaines élections "provinciales" en 2018; Couillard se rabat sur le projet de loi ambigu no. 62 pour amener au "plq" le vote ethnique toute religion et race confondues.


    Quand allons-nous cesser, au Québec, d'élire des gouvernements fédéralistes, multiculturalistes et mondialistes, (plq, pq, caq, qs)  qui au lieu de gouverner pour la majorité québécoise, gouvernent pour le West Island et les allos? Réveillons-nous avant d'être minoritaires au Québec! À bas le colonialisme!


    INDÉPENDANCE OU ASSIMILATION!


    André Gignac 30/10/17