Plus que jamais prioritaire...

Éducation à la sexualité

Tribune libre

Au moment où un mouvement de société est enclenché eu égard aux dénonciations concernant les inconduites et agressions sexuelles au Québec, notamment dans les domaines des arts et de la culture, l’implantation d’un cours d’éducation à la sexualité revêt, à mes yeux, une importance d’autant plus prioritaire.


Or, il s’avère que le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx a affirmé qu’il veut imposer l'obligation aux écoles d'intégrer des « notions d'éducation sexuelle » à l’intérieur des cours réguliers, un saupoudrage de notions éparses offertes aux élèves par un professeur de français, de mathématiques ou d’autres disciplines…Foutaise!


Pourtant, les cours de formation personnelle et sociale qui contenaient divers modules, dont celui de l’éducation à la sexualité, offerts par des enseignants dont l’expertise reflétait le contenu de ces cours, ont été abolis dans les années 2000.


En réaction à l’attitude laxiste de Sébastien Proulx, je retiens la déclaration judicieuse de la présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement, Josée Scalabrini : « Quand le monde des affaires s'est uni et qu'on a décidé qu'on voulait un cours d'éducation économique, en six mois, ça s'est fait, un an? Ça fait sept ans qu'on piétine sur le cours d'éducation à la sexualité. Est-ce qu'on pourrait être sérieux et faire les choses correctement? »



Henri Marineau

Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1130 articles

  • 852 342

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé