Nathalie Roy répond à Catherine Dorion : «On parle d’elle et c’est ce qu’elle aime»

8ae2378ebb4080af35f20ee6c6e99245

Dorion a une stratégie politique populiste : elle radicalise sa base contre ses adversaires appartenant à « l'élite »


Visée dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux par la députée de Québec solidaire Catherine Dorion qui lui reprochait de ne pas répondre à ses questions, la ministre Nathalie Roy s’est défendue sur QUB radio, lundi.


La vidéo, qui a été vue plus d’un million de fois sur internet, dépeint un portrait peu flatteur de la ministre de la Culture et des Communications du Québec à la suite d’un échange à l’Assemblée nationale concernant la façon que seront octroyés les 50 millions $ de l’aide aux médias.


«La vidéo qu’elle a mise en ligne fait sept minutes et on m’y entend, si vous le calculez, moins d’une minute. [...] Ce qu’elle omet de dire, c’est qu’il s’agit d’un exercice qui dure deux heures et que j’ai parlé durant 45 minutes sur le sujet qu’elle avait choisi», a déploré la députée de Montarville au micro de Benoit Dutrizac, lundi matin.





La ministre Nathalie Roy reproche notamment à la députée de Taschereau de désinformer la population et de manipuler l’opinion publique en ne présentant qu’une partie de l’échange.


«Ce qu’elle fait carrément, c’est qu’elle manipule l’information que je lui ai fournie, elle manipule l’opinion publique en nous parlant de qualité d’information alors qu’elle fait exactement ce qu’elle dénonce [...] Je trouve qu’il y a une grande malhonnêteté intellectuelle dans sa vidéo», a-t-elle ajouté.


Elle soutient également que Catherine Dorion a voulu changer l’angle de la discussion à l’Assemblée nationale en parlant de la place des chroniqueurs dans les salles de nouvelles alors que le sujet principal était plutôt la qualité de l’information.


Polémique


Selon Nathalie Roy, Catherine Dorion cherche à provoquer, à créer des polémiques afin de faire parler d’elle.


«C’est sa perception, sa vision des choses. Je veux bien, mais ce qu’elle fait, c’est qu’elle induit la population en erreur. Et je vais vous dire pourquoi. On la connaît tous notre député Dorion, elle est très douée dans la polémique, on parle d’elle et c’est ce qu’elle aime.»


Elle ajoute : «Il y a une grande règle en politique qui dit : “En politique, si on ne vous voit pas, vous n’existez pas”. Ça, elle l’a très bien compris. Je trouve dommage qu’une députée agisse de la sorte parce que ce sont des demi-vérités qu’elle a dites comme s’il s’agissait de la vérité absolue.»


Messages haineux


À la suite de la diffusion de la vidéo, Nathalie Roy a reçu des dizaines de messages haineux dans ses différentes boîtes de messagerie personnelles.


«Lorsqu’elle a mis la vidéo en ligne, qui donne l’impression que je suis incapable de m’exprimer, que je ne comprends rien, ç’a commencé à déraper sérieusement sur les réseaux sociaux, a-t-elle mentionné. Elle aurait voulu me faire mal paraître qu’elle n’aurait pas fait mieux», s’est offusqué Nathalie Roy.


«J’ai un problème lorsque sur mes pages personnelles, il commence à y apparaître des commentaires de ses admirateurs et que je reçois des messages haineux, des messages qui portent atteinte à mon intégrité physique. Là, j’ai dit “ça va faire”.»