Aucun Québécois ne voit des Québécois sur ces photos

Loi 21: manifestation anti-Québec à Montréal

Le vrai visage de l'intégrisme religieux radical

A55a8acf0141bf9adb8730823fffee38

Tribune libre

La récente manifestation anti Loi 21 du 7 avril 2019 à Montréal a dévoilé sans l'ombre d'un doute le vrai visage de l'intégrisme religieux radical tel qu'il se pratique désormais sur notre propre territoire.



Des imams et représentant communautaires excitent au paroxysme la fureur de leurs croyants.


Cette manifestation organisée sous le couvert de s'opposer au projet de loi sur la neutralité de l'État était en réalité une manifestation anti-Québec claire et nette, un refus catégorique d'aller dans le même sens que la population de souche majoritaire.


Examinons maintenant de plus près les photos illustrant cet article. Faisons-en une analyse sommaire mais combien révélatrice.


Première constatation déconcertante: aucun Québécois ne voit des Québécois sur les photos disgracieuses qui illustrent cet article.


On n'y voit que des occupants du territoire, arrivés en masse grouillante, des étrangers insatiables venus pour tirer profit de tous nos avantages et qui en exigeront toujours plus.



Que décode-t-on sur la majorité des photos présentées?


Qu'est-ce qui saute aux yeux, comme une mine anti-personnelle?



- attaques anti-Québec



- agressivité dirigée envers le peuple québécois historique majoritaire



- soulèvement d'ethniques excités à la véhémence par des activistes religieux radicaux



- manque de respect envers les lois expressément désirées par les Québécois



- démonstration manifeste de la non-intégration



- refus de changer une mentalité rétrograde et inappropriée



- affront au premier ministre élu expressément pour concrétiser cette loi avec l'appui total de la population



- déploiement de gens qui croient que leur religion importée est au-dessus de nos lois démocratiques



- de l'activisme politique sous le couvert de la liberté religieuse



- une attitude générale de cris et de chahut propre au tiers-monde qu'ils entraînent ici



Un pays doit être composé de ses véritables habitants et de ceux qui sont prêts à évoluer dans le même sens que la population native, pas d'étrangers enquiquineurs qui veulent tout changer et tout faire reculer comme si c'était chez eux.


Qui a pu être assez naïf pour croire un seul instant qu'ouvrir les portes aux peuplades les plus en retard sur le plan de l'évolution sociale issues des pays de misère du tiers-monde allait rendre le Québec plus québécois? Au contraire, il apparaît désormais évident que les fédéralistes multiculturalistes visaient dès le départ la submersion migratoire pour noyer la nation historique.


Il est clair que ces gens aux exigences irrecevables ne pourront jamais trouver ce qu'ils cherchent qu'au Canada de Justin Trudeau, pas au Québec bien enraciné. On se prend à souhaiter qu'ils s'y transfèrent de leur propre chef sans tarder pour le plus grand bien de tous.



Le Québec n'a pas besoin de gens qui ne possèdent pas la capacité ni l'envie de devenir des Québécois comme nous.


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie533 articles

  • 1 005 393

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale à l’aide sociale.

Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 530 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion depuis plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé