INDÉPENDANCE DU QUÉBEC 359

Les normes en histoire (19/20)

Les rapports entre l’État et l’Église ne sont pas simples. Ils ont toujours soulevé des problèmes dont la plupart restent insolubles.

Chronique de Bruno Deshaies


Présentation
Autour de l’an 500, le pape Gélase avance une théorie de la relation entre l’Église et l’empereur, en lequel culmine l’État ou res publica.  Il contraste l’auctoritas du prêtre à la potestas du roi − on notera le recours ici à deux vocables différents pour désigner la fonction de l’un et de l’autre, ce qui donne à entendre qu’elles ne sont pas de même nature : la première met en jeu la valeur, la seconde le commandement −, et chacun de leur  agent exerce sur l’autre sa fonction distinctive en se gardant bien de les cumuler en sa personne : royauté sacrale ni pontificat royal ne sont admis.  Selon cette configuration dyarchique, l’Église est dans l’État pour les affaires du monde, l’État est dans l’Église pour les choses divines.
De ces deux fonctions, les circonstances historiques – ou notre nature déchue, si l’on est croyant − feront toutefois en sorte que chacune prétendra se transcrire au plan de l’autre. 
Au fil du temps, on aboutira nécessairement aux deux formules qu’a relevées M. Séguin : séparation de l’Église et de l’État ; union de celle-là à celui-ci – et c’est cette seconde formule, dite gallicane voire érastienne, qu’a connue la Nouvelle-France où l’on voyait les évêques assujettis à l’État jusqu’en matières ecclésiastiques. 
On comprend dès lors pourquoi la cession du Canada dut tout naturellement leur paraître libératrice, voire « providentielle »…
PARFONDOR
O O O

Featured b9f184bd28656f5bccb36b45abe296fb

Bruno Deshaies209 articles

  • 275 662

BRUNO DESHAIES est né à Montréal. Il est marié et père de trois enfants. Il a demeuré à Québec de nombreuses années, puis il est revenu à Montréal en 2002. Il continue à publier sa chronique sur le site Internet Vigile.net. Il est un spécialiste de la pensée de Maurice Séguin. Vous trouverez son cours sur Les Normes (1961-1962) à l’adresse Internet qui suit : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-1-20 (N. B. Exceptionnellement, la numéro 5 est à l’adresse suivante : http://www.vigile.net/Les-Normes-en-histoire, la16 à l’adresse qui suit : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-15-20,18580 ) et les quatre chroniques supplémentaires : 21 : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique 22 : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique,19364 23 : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique,19509 24 et fin http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-Chronique,19636 ainsi que son Histoire des deux Canadas (1961-62) : Le PREMIER CANADA http://www.vigile.net/Le-premier-Canada-1-5 et le DEUXIÈME CANADA : http://www.vigile.net/Le-deuxieme-Canada-1-29 et un supplément http://www.vigile.net/Le-Canada-actuel-30

REM. : Pour toutes les chroniques numérotées mentionnées supra ainsi : 1-20, 1-5 et 1-29, il suffit de modifier le chiffre 1 par un autre chiffre, par ex. 2, 3, 4, pour qu’elles deviennent 2-20 ou 3-5 ou 4-29, etc. selon le nombre de chroniques jusqu’à la limite de chaque série. Il est obligatoire d’effectuer le changement directement sur l’adresse qui se trouve dans la fenêtre où l’hyperlien apparaît dans l’Internet. Par exemple : http://www.vigile.net/Les-normes-en-histoire-1-20 Vous devez vous rendre d’abord à la première adresse dans l’Internet (1-20). Ensuite, dans la fenêtre d’adresse Internet, vous modifier directement le chiffre pour accéder à une autre chronique, ainsi http://www.vigile.net/Le-deuxieme-Canada-10-29 La chronique devient (10-29).

Vous pouvez aussi consulter une série de chroniques consacrée à l’enseignement de l’histoire au Québec. Il suffit de se rendre à l’INDEX 1999 à 2004 : http://www.archives.vigile.net/ds-deshaies/index2.html Voir dans liste les chroniques numérotées 90, 128, 130, 155, 158, 160, 176 à 188, 191, 192 et « Le passé devient notre présent » sur la page d’appel de l’INDEX des chroniques de Bruno Deshaies (col. de gauche).

Finalement, il y a une série intitulée « POSITION ». Voir les chroniques numérotées 101, 104, 108 À 111, 119, 132 à 135, 152, 154, 159, 161, 163, 166 et 167.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé