QUÉBEC

Les dons des électeurs aux partis politiques en forte baisse

936e54ab8486fd1a1ee49d1f6b953d22

Un malaise de société ?

Les partis politiques du Québec ont été frappés par une baisse significative des dons provenant des électeurs en 2013 et c’est le financement public qui est venu à leur rescousse.

Le plus récent rapport dévoilé par le Directeur général des élections du Québec, mardi, indique que plus des deux tiers des revenus des partis politiques en 2013, soit 67,3 $, provenait de l’État, soit par le biais de l’allocation annuelle versée aux partis par le DGEQ, soit par les revenus dits d’appariement.

Les contributions des électeurs n’ont représenté que 16,6 % des revenus des partis politiques en général.

Il importe de rappeler que le plafond des dons aux partis politiques a été abaissé de 1000 $ à 100 $ lors de la dernière réforme électorale. L’ensemble des dons des électeurs est ainsi passé de 10,2 millions $ en 2012 à 2,6 millions $ en 2013.

L’abaissement du plafond des dons n’est toutefois pas le seul facteur qui explique cette baisse. Le DGEQ rappelle en effet que l’année 2012 était une année électorale. Traditionnellement, les dons aux partis politiques augmentent durant une année électorale, puisque leurs besoins croissent et qu’ils font donc davantage de sollicitation.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé