Le SPVM débarque chez Lionel Perez

Fe46d70da4829c702cb9b7ef5af8d5e9

Dérive policière sur fond de pandémie


Le chef de l’opposition officielle, Lionel Perez, a confirmé mercredi après-midi que des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) étaient intervenus mardi à sa résidence.   


• À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie 


• À lire aussi: Valérie Plante demande de ne pas «envahir» les parcs 


Joint par TVA Nouvelles, M. Perez a voulu expliquer le contexte de cette intervention du SPVM.    


Il raconte que lui et sa famille célébraient hier les fiançailles de sa fille, qui réside chez lui, et de son futur mari, qui vit à New York.    


Ils avaient prévu de se fiancer et ne voulaient pas reporter l’événement. Or, afin de respecter les mesures de distanciation sociale, ils se sont fiancés par vidéoconférence.   


Pour apporter un peu de gaieté à la célébration, un ami musicien de M. Perez s’était installé dans sa cour et avait joué quelques mélodies, ce qui avait fait sortir les voisins de leurs logements.   


M. Perez affirme que tout le monde est resté sur son terrain, son entrée ou balcon.   


«C’est un moment de gaieté qui a fait beaucoup de bien à mes voisins», a-t-il expliqué.   


Selon toute vraisemblance, une personne aurait jugé qu’il n’y avait pas suffisamment de distance entre les citoyens qui s’arrêtaient pour écouter le musicien.    


Les policiers ont été appelés sur les lieux, ce qui a mis fin au spectacle extérieur.   


Lionel Perez précise avoir offert son entière collaboration.