Le sens du nouveau bébé-boom.

Les Québécois désirent se perpétuer.

Tribune libre


Quel est le sens du nouveau bébé-boom?

On a de quoi se réjouir du bébé-boom actuel qui rejoint les chiffres d'il y a 40 ans.
Quant à interpréter le sens de ce mouvement des plus positif, on doit comprendre que le peuple québécois entend survivre en ce siècle mouvementé et qu'il désire que notre société reste à l'image de ses ancêtres.
Les quotas d'immigration devront en tenir compte. Comme cette nouvelle génération n'accédera au monde du travail que dans 20 ans, il faut changer les règles et remplacer l'accès facile à la citoyenneté par un permis de travail de 5 ans. Car les permis de travail suffisent amplement: on n'a qu'à penser aux travailleurs mexicains qui viennent aider nos cultivateurs et qui retournent vivre avec leur famille; on ne devient pas un pays latino pour autant.
Nous sommes en train de démontrer que nous sommes capables de nous suffire à nous-mêmes sans dépendre de l'apport extérieur. Ce bébé-boom est à la base du plus sain des patriotismes. Soyons fiers de ce que nous sommes et perpétuons-le.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie555 articles

  • 1 029 801

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire une grande fierté d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 555 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion s'étendant sur une période de plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    10 septembre 2009

    "Je me réjouis de voir ce Baby Boom, en effet, surtout après la période des années 1990, où notre taux de fécondité était plutôt bas."
    À nouveau, il faut vraiment nuance en regardant les chiffres et surtout en ne se fiant pas aux cris de baby-boom (qui gagne à répandre cette désinformation) :
    Années naissance natalité/1000
    1989 91 751 13,2
    1990 98 013 14,0
    1991 97 348 13,8
    1992 96 054 13,5
    Tous des chiffres supérieurs à aujourd'hui ! Pourquoi ?
    À cause de la prime à la naissance qui coûtait 10 fois (DIX FOIS) moins cher que rien que les CPE (il faut encore ajouter à cette somme faramineuse les congés parentaux qui coûtent également très cher).
    C'est quand le PQ vint au pouvoir qui a décidé de supprimer la prime à la naissance -- pour des raisons idéologiques (n'agréait pas les féministes) -- que les naissances s'effondrent :
    1994 90 417 12,6
    1995 87 258 12,1
    1996 85 130 11,7
    1997 79 724 11,0
    1998 75 865 10,4
    1999 73 599 10,1
    2000 72 010 9,8
    Il faut vraiment regarder les chiffres et surtout ne pas croire ceux qui crient au baby-boom.

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    10 septembre 2009

    Je me réjouis de voir ce Baby Boom, en effet, surtout après la période des années 1990, où notre taux de fécondité était plutôt bas.
    Il faudra enseigner une langue française de qualité, et donner une bonne connaissance de leur histoire, à ces enfants, qui sont notre avenir!
    Il faudra leur donner le meilleur de ce que nous pouvons leur offrir, en plus de tout l'amour qu'ils méritent!

  • Archives de Vigile Répondre

    8 septembre 2009

    "On a de quoi se réjouir du bébé-boom actuel qui rejoint les chiffres d’il y a 40 ans."
    Il y a quarante ans, nous étions en 1969...
    Les naissances seront de l'ordre de 89 000 en 2009... le taux de fécondité est de 1,7 enfant par femme (il en faut 2,1 pour remplacer les générations) et le taux de natalité de 11,4 pour 1000.
    En 1969, il y avait eu 99 503 naissances (avec une population plus petite) et donc un taux de natalité de 16,6 pour 1000, soit 50 % de mieux qu'aujourd'hui...
    Qu'est-ce qui vous réjouit tant ? Le message erroné mais répété dans les médias qu'il y aurait un baby-boom ?
    http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/naissance/401.htm

  • Michel Guay Répondre

    8 septembre 2009

    Pour savoir si ce Bébé Explosion est favorable à la nation Québecoise il faudrait savoir qui procrée ces enfants au Québec et dans quelle langue ils vivront.et dans quelles religions