Le Québec n’abandonne jamais !

447441893b202eb3dea141c945916dc3

Tribune libre

Lettre ouverte de Érik Poulin, Président du Comité des jeunes du Parti indépendantiste du Québec, au Président de la République de France, Nicolas Sarkozy. À propos de sa déclaration envers les indépendantistes québécois tenue le lundi, 2 février 2009.
Monsieur le Président,
Cette réaction ne se veut pas contre le peuple de France, mais contre votre perception des choses en ce qui a trait à la réalité québécoise.
Je sais que votre discours a été dit pour protéger les intérêts de certains de vos bons amis canadiens. Ils vous en seront, j’en suis certain, très reconnaissants.
Les indépendantistes québécois sont conscients que l’avenir du Québec est entre leur main. Nous sommes conscients que la seule raison pour laquelle le Québec n’est pas une Nation indépendante, c’est à cause de nous et non de nos voisins canadiens. Les indépendantistes du Québec ne vous ont jamais demandé de détester nos voisins canadiens. Le peuple québécois n’a aucune leçon nationale à recevoir de vous. Nous sommes une Nation ouverte sur le monde et respectueuse de la volonté des peuples. Qui plus est, cela fait des lunes que nous sommes conscients de notre identité.
Que seriez-vous aujourd'hui, M. Sarkozy, si l’un des Rois de France, de Philippe VI à Charles VII, qui régnait pendant la Guerre de Cent ans, avait dit qu’il aimait profondément les Anglais et que ceux-ci pouvaient garder l’intégrité du territoire français alors conquis de la Normandie à l’Aquitaine ? Que seriez-vous aujourd’hui M. Sarkozy, si les valeureux de la résistance française de la Deuxième Guerre mondiale et Charles de Gaulle avaient abandonné pour dire soudainement qu’ils se pliaient à la volonté allemande, qu’il n’en avait que faire de la liberté du peuple français ? Que seriez-vous aujourd'hui, M. Sarkozy, si des milliers de Québécois n’avait pas combattu pour libérer la France pendant la Deuxième Guerre mondiale ?
Tant d’événements dans votre histoire qui ont mené à la grandeur de la Nation française et de l’Europe. Des événements qui devaient arriver pour qu’aujourd’hui, vous soyez sur le fauteuil que vous occupez. Prendre conscience que ces faits pourraient vous aider à mieux comprendre la réalité que nous vivons au Québec.
Nous avons participé et combattu pour la grandeur de l’Empire français d’alors, avec fierté et engagement. Nous avons obéi aux Rois de France, de François 1er à Louis XV, avec fierté et engagement. Nous avons réussi à survivre en tant que peuple, et ce, malgré que nos familles furent décimées par les armées anglaises sur les rives du Fleuve Saint-Laurent pendant l’invasion anglaise de 1759. Nous avons poursuivi le combat et gagné la Bataille de Ste-Foy en 1760. Depuis lors, nous avons réussi à créer un État-Nation de langue française en Amérique qui ne se joue d’aucun État, mais qui joue franc-jeu. Un État, non bâti à cause d’un sectarisme national, mais qui est l’effet de notre fierté et de notre engagement. Voilà qui nous sommes !
Un jour pas si lointain, la France avait des dirigeants qui disaient, on ne plie pas. Aujourd’hui, la France possède des dirigeants qui sont prêts à laisser l’appareil étatique de l’Union européenne être exclusivement de langue anglaise. Là, M. Sarkozy, nos peuples empruntent un chemin différent. Du moins… pour un temps.
J’écoutais un de vos discours prononcés récemment, le 23 octobre 2008 en Argonay, où vous affirmiez ceci : « Cette crise économique marquera sans doute l’histoire comme le commencement véritable du 21e siècle. Au nom de l’Europe, en tant que Président de l’Union européenne, j’ai proposé que se tienne, d’ici à la fin de l’année, un sommet mondial tentant de donner un nouveau visage à la mondialisation, tentant de construire un Nouvel Ordre Mondial politique, économique, social assis sous de nouveaux principes, de nouvelles règles. »
Je tiens à vous promettre que si Nouvel Ordre Mondial il y a, le Québec sera un État libre et indépendant de langue française ouvert sur le monde.
Le Québec n’abandonne jamais ! Sans doute l’esprit mérovingien qui résonne en nous.
Érik Poulin
Président du Comité des jeunes du Parti indépendantiste

Featured bba40099e447f225feb540be740359aa

Érik Poulin23 articles

  • 12 859

Président du Comité des jeunes du Parti indépendantiste - - Directeur national des régions - Il est membre fondateur du Parti indépendantiste et du Comité des jeunes du Parti indépendantiste. Il est membre du Comité exécutif du P.I. depuis février 2008.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé