Sondage Léger Marketing

Le projet de pays attendra encore au moins dix ans

Climat politique au Québec

Ottawa -- Une très, très nette majorité de Québécois prédisent que leur province fera toujours partie du Canada dans dix ans. Ainsi, si de sondage en sondage plus ou moins 45 % des citoyens disent vouloir l'indépendance du Québec, très peu semblent croire que leur rêve se réalisera au cours de la prochaine décennie.
C'est ce qui ressort d'un sondage Léger Marketing effectué pour le compte de l'Association d'études canadiennes. Mille Québécois, francophones et anglophones, ont été interrogés sur le statut du Québec en 2017. La conclusion est claire: 83 % des répondants pensent que la province fera encore partie de la famille fédérale, contre 13 % qui pensent le contraire. À peine 4 % des personnes interrogées disent ne pas savoir.
«La flamme n'est pas là», estime Jack Jedwab, directeur général de l'Association des études canadiennes. «Ce projet, on le reporte à plus long terme.» Selon lui, cela devrait conforter Pauline Marois, qui promet de mettre de côté la mécanique référendaire si elle prend la barre du Parti québécois.
Les résultats varient un peu selon l'âge des répondants. Ainsi, le sondage confirme que la jeunesse rêve encore, quoique pas beaucoup. Ce sont en effet les 18-24 ans, dans une proportion de 22 %, qui sont les plus susceptibles de croire à un Québec devenu pays d'ici 2017. Le sondage nous apprend toutefois que la jeunesse déçue reste sceptique. Ainsi, ce sont les 45-54 ans qui sont les moins susceptibles de croire à la séparation du Québec, avec un taux de 8 %. Ces gens avaient... entre 18 et 27 ans à l'époque du premier référendum perdant!
Les francophones sont aussi un peu plus enclins à croire à la séparation du Québec d'ici 2017, dans une proportion de 15 % (contre 7 % pour les anglophones).
Ce sondage, mené du 13 au 15 juin auprès de 1000 personnes de 18 ans ou plus, comporte une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20. Notons que la quasi-totalité des personnes interrogées ont accepté de répondre à la question. Le taux de discrets s'établit à... 0 % dans toutes les catégories, sauf celle des 55-64 ans, où deux personnes se sont abstenues de poser un pronostic.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé