Le nom véritable de notre fête nationale

Edfd13bf24b8e67f1558d334ab619190

Chronique de Marc Labelle

Le baptême du Christ par Andrea del Verrocchio et Léonard de Vinci.




En lisant attentivement l’article 1 de la Loi sur la fête nationale, il est clair que notre fête conserve son nom particulier, la Saint-Jean-Baptiste (dite la Saint-Jean en abrégé).  Adoptée en 1978 par le gouvernement dirigé par René Lévesque, le premier article proclame :

1.  Le 24 juin, jour de la Saint-Jean-Baptiste, est le jour de la fête nationale.


Notez la majuscule initiale du nom propre « Saint-Jean-Baptiste », alors que le terme commun « fête nationale » s’écrit avec une minuscule initiale.


Par exemple, ces fêtes nationales portent un nom particulier selon le pays ou le peuple :



  • le 14 Juillet en France (notez la majuscule initiale du mois)

  • le 15 Août, la fête nationale des Acadiens

  • le jour de l’Indépendance en Inde, 15 août 1947

  • le jour de l’Indépendance en Pologne, 11 novembre 1918

  • le jour de l’Indépendance aux États-Unis, 4 juillet 1776


Notre fête nationale porte actuellement l’empreinte de notre passé collectif catholique.  Si, au fil du temps, certains repères historiques sont relégués profondément dans la mémoire collective, ils ne disparaissent pas entièrement.  Il faudrait être nihiliste pour vouloir effacer la moindre trace du patrimoine religieux.


C’est la continuité de notre aventure collective qui compte, en prenant appui sur ses formes pérennes, successives ou résurgentes.


Bonne Saint-Jean 2023 !


 


Featured 942d223fb46b3d292ba33d158de0fcdb

Marc Labelle57 articles

  • 58 292

  Se voulant agent de transformation, Marc Labelle présente sur les valeurs et les enjeux fondamentaux du Québec des réflexions stratégiques, car une démarche critique efficace incite à l’action salutaire. Ses études supérieures en sciences des religions soutiennent son optique de penseur libre.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé