Tellement actif partout qu'on ne le remarque plus

Le multiculturalisme pernicieux à l'oeuvre dans les médias et la publicité

On nous veut minorisés dans notre propre Québec

Tribune libre 2010


Le multiculturalisme en tant que méthode sournoise d'assimilation
de notre peuple est à l'oeuvre dans tous les médias.
En effet, dans les émissions, les pubs, on nous présente désormais un fort
pourcentage de minorités visibles ne correspondant pas à la réalité du
Québec. Le monde télévisuel est devenu un outil de propagande visant la
minorisation de la nation québécoise à qui on demande de bien vouloir
s'anéantir sans se plaindre.
Des émissions le font ouvertement, par exemple "Des kiwis et des hommes",
où chaque jour on nous présente des tiers-mondistes qui nous enrichissent
donc par leur culture pittoresque en prenant la place de la nôtre d'autant.
Le message sous-jacent est qu'on ne pourrait plus se passer d'eux. Un
sympathique Boucar, c'est bien, mais 500 000 de ses compatriotes à
Montréal, c'est plus problématique...
Le message est toujours le même : l'immigrant n'a pas à s'adapter, car
c'est lui qui vous enrichit de ce qu'il apporte. Soyons-lui reconnaissant
de nous faire sortir de la grande noirceur où nous baignons en raison de la
ceinture fléchée qui nous sert de bandeau sur les yeux.
Ce qui était avant la station classique de Radio-Canada FM est maintenant
consacrée aux musiques du monde, là où tout s'équivaut et où notre culture
musicale n'en est plus qu'une parmi toutes les autres, sans valeur ajoutée.
On entend les nôtres qu'une fois sur 100, comme ce que nous représentons
aux yeux du Canada. Cette pseudo démonstration d'ouverture si moderne et
si louangée par les multiculturalistes vise la négation systématique de
notre propre identité à leurs yeux quantité négligeable, et qui ne vaut
assurément pas grand-chose comparée à tout ce que les autres peuvent
apporter pour nous enrichir, car nous en avons bien besoin, nous autres
pauvres mangeux de bines.
Même une émission aussi anodine que "Les gags juste pour rire" projette une
image déformée du Québec au monde entier. On applaudit que l'émission
remporte du succès dans plus de 100 pays, mais c'est manifestement pour
plaire à toutes ces nations étrangères qu'on "attrape" une majorité de gens
issus des minorités visibles de Montréal, mais ce faisant, on donne la
fausse impression que le Québec tout entier est composé de gens du
tiers-monde, alors que ce n'est qu'un partie de la métropole. Même qu'ils
ont commencé à utiliser de nombreux comédiens appartenant aux minorités
visibles pour attraper des gens des minorités visibles... Même les
écriteaux dont ils se servent sont en anglais, ce qui donne une image
unilingue anglais du Québec.
M. Gilbert Rozon affirme ouvertement son fédéralisme, sa promotion du
bilinguisme et se sert de son émission pour propager ses vues.
Il a fait ces affirmations aux Francs-tireurs, épisode 297 :
http://74.125.93.132/search?q=cache:1GA5EGhEQBkJ:video.telequebec.tv/video/1782+franc-tireurs+gilbert+rozon&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=ca
Des pubs télé préparées pour le Canada ou les États-Unis se rendent jusqu'à
nos écrans sans adaptation aucune, prétendant être le reflet de notre
société en laissant croire que l'ensemble du territoire québécois est
habité par des minorités visibles. De même pour les circulaires du
publi-sac de chaînes de magasins canadiens comme Sears, Canadian Tire ou La
Baie. Fois après fois, image après image, on nous martèle l'idée que nous
ne sommes qu'une minorité parmi tant d'autres. Il est clair que l'objectif
visé est de nous reprogrammer de façon subliminale dans le sens désiré.
À vous d'être vigilants et de rester à l'affût de toutes ces tentatives de
multiculturalisation insidieuses. Faites-le remarquer à votre entourage
chaque fois que vous en détectez une.
Protégeons notre identité et défendons-la ardemment.
Vous pouvez ajouter vos propres exemples de cette propagande incessante
dans la section des commentaires.
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie537 articles

  • 1 009 096

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale à l’aide sociale.

Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 530 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion depuis plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    3 juin 2010

    L'émission le show du matin,(v télé)Stéphane Gendron nous sert
    sa propagande pro-multiculturalisme à répétition et son animateur embarque malheureusement trop souvent dans son délire multiculturel.

  • Archives de Vigile Répondre

    2 juin 2010

    Hier soir, au Téléjournal:
    -la lectrice était Céline Galipeau
    -Premier reportage: Joyce Napier à Washington
    -Deuxième: Annick Beriau à Jérusalem
    -Troisième: Alexandra Sazska en Turquie
    -Quatrième: Chum Am Pham, à Montréal
    Cinq femmes ethniques en ligne! Pis il manquait Azeb à Londres et Michaelle à Ottawa.

  • Réjean Labrie Répondre

    1 juin 2010

    L'excellent M. Mathieu Bock-Côté publie également ces jours-ci dans Le Devoir un texte fort convaincant et bien étayé qui déconstruit le mythe du multiculturalisme avec son savoir-faire habituel.
    http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/289961/le-multiculturalisme-champetre