Le bilinguisme de Madame Marois

Je dénonce cette autre tentative de Madame Marois pour faire entrer par la porte de derrière la bilinguisation des Québécois

Spécial Élection Québec 2008



Ce qu’on demande d’abord à un chef de parti qui aspire à diriger le Québec, c’est de ne pas manquer de jugement. Après s’être mis le pied dans la bouche en disant des coupures qu’elle a faites dans le domaine de la santé quand elle en était la ministre, que « si c’était à refaire, je le referais », voilà que Madame Marois fourche de la langue… et nous ramène sa lubie obsessionnelle : faire apprendre l’anglais aux écoliers en leur donnant dans cette langue des cours de géographie, de mathématiques et… d’histoire! De toute façon, ajoute Madame Marois, ces matières-là, les écoliers les maîtrisent à la fin du primaire. C’est ajouter le mépris à l’insignifiance. Si j’étais instituteur, je serais insulté qu’on me dise qu’à la fin du primaire, je n’enseigne plus à l’écolier que ce qu’il sait déjà. Et je serais doublement insulté si j’étais instituteur indépendantiste.
Je dénonce cette autre tentative de Madame Marois pour faire entrer par la porte de derrière la bilinguisation des Québécois et j’invite tous ceux qui croient que notre pays doit être véritablement français d’en faire autant.
Victor-Lévy Beaulieu

Candidat indépendantiste indépendant

Comté de Rivière-du-Loup

Vlb2000@bellnet.ca

1 (418) 851-8888
Site web : [www.vlbcandidat.org->www.vlbcandidat.org]
Le 18 novembre 2008

Featured 5237d98cba169e3be9ae4314536f8eca

Victor-Lévy Beaulieu84 articles

  • 81 426

Victor-Lévy Beaulieu participe de la démesure des personnages qui habitent son œuvre. Autant de livres que d'années vécues, souligne-t-il à la blague, comme pour atténuer l'espèce de vertige que l'on peut éprouver devant une œuvre aussi imposante et singulière. Une bonne trentaine de romans, une douzaine d'essais et autant de pièces de théâtre ; des adaptations pour la télévision





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé