La vraie vedette

Montréal, métropole culturelle



Aussi surprenant que cela puisse paraître, nous serons au Rendez-vous novembre 2007 - Montréal métropole culturelle (RV07) parce que nous sommes des gens d'affaires. Nous y serons parce que nous aimons -- plus encore, nous adorons! -- ce que la culture fait de notre environnement économique, ce qu'elle fait de Montréal: un lieu propice à la création de richesse, à l'attraction de talents et d'investissements.
Le Rendez-vous qui approche à grands pas ne sera pas un événement culturel comme les autres. Certes, la culture y sera bien visible et sera l'objet de bien des échanges; cependant, pour reprendre une notion propre au milieu artistique, le rôle qui lui est réservé devrait être un rôle de soutien. Le rôle principal, la star de l'événement, ce doit d'abord être Montréal, notre métropole.
Autrement dit, tant l'intérêt que le potentiel du RV07 résident dans cette occasion que nous avons de réfléchir au développement de Montréal tel que nourri par la culture. La question qui sous-tend notre participation à cet événement consiste à se demander en quoi la culture peut contribuer à la réussite de notre métropole et, par extension, à celle de nos entreprises.
Bien sûr, sur une base individuelle et selon nos goûts personnels, nous sommes chacun à notre manière des amants de la culture. L'un apprécie la musique, l'autre le théâtre, un autre encore la danse ou la littérature, etc. Cela étant, nos intérêts culturels n'ont rien à voir avec notre participation au RV07. Ce qui nous y amène, c'est que nous partageons tous le même attachement profond pour la culture dans une perspective économique.
La culture est un atout formidable pour Montréal. Elle est cette niche qui distingue notre métropole et lui permet de rayonner à travers le monde. Elle est un facteur de compétitivité puisqu'elle est indissociable de cette qualité de vie qui nous définit. Elle est une source d'inspiration et d'émulation, un rappel continu de l'importance de la créativité et de l'innovation dont se nourrissent nos secteurs de haute technologie. Elle est la matérialisation de la passion dans tout ce que nous réalisons.
C'est là la raison première pour laquelle nous croyons que le secteur privé de Montréal doit soutenir encore davantage les arts et les artistes sur son territoire. Et c'est aussi pourquoi le secteur privé a le devoir d'être au Rendez-vous!
***
Isabelle Hudon, Présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
- source


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé