Étude sur le poids démographique des Canadiens-Français et les appuis à la souveraineté

La narration euthanasiante des prophètes du chartisme, de la diversité et du multiculturalisme imposée par la stigmatisation, la censure et l'ostracisme

Pour être silencieux, un ethnocide n’en est pas moins d’une extrême violence

C43e87c5823940fa2ff6dd4e2743ad80

L’option indépendantiste n’est pas condamnée pour autant


Vers la fin du mois de septembre dernier, Vigile rendait publiques les conclusions d’une étude démographique de très bonne facture qui démontrait, chiffres à l’appui, que le poids démographique des Canadiens-français au Québec est en voie d’effondrement sous l’effet de l’immigration de masse , et que le Québec français était appelé à disparaître vers 2035 si rien n’était fait d’ici-là pour renverser la vapeur.


Vous vous souviendrez que l’auteur, un jeune chercheur de haut calibre, avait préféré publier son étude sous un pseudonyme afin de ne pas s’exposer aux représailles de son milieu professionnel pour avoir abordé un sujet désormais tabou.


En effet, les prophètes du chartisme, de la diversité et du multiculturalisme ne peuvent réussir leur endoctrinement que si leurs victimes demeurent inconscientes du péril de l’extinction auquel il les expose. Branchés directement sur le pouvoir, ils ont donc mis en place dans les milieux académiques et de l’information une véritable police des idées qui réprime par la stigmatisation, la censure ou l’ostracisme toute personne qui dénonce leur narration euthanasiante, parfaitement dosée pour nous mener dans la soumission la plus silencieuse à l’assimilation complète recommandée dès 1839 par John George Lambton Lord Durham dans le fameux rapport que lui avaient commandé les autorités britanniques, connu dans notre histoire sous le nom de Rapport Durham.


Or pour être silencieux, un ethnocide n’en est pas moins d’une extrême violence. Il conduit à la perte de l’identité, à une éradication brutale de la mémoire et de tous ses symboles, au déracinement et à l’errance culturels, à la perte des repères linguistiques que sont la grammaire et la syntaxe, donc de la capacité de bien structurer sa pensée si l’ethnie dominante est d’une autre langue, à la réduction de la capacité à s’exprimer correctement pour être bien compris et participer pleinement et avantageusement à la vie collective pour au moins deux ou trois générations, à la ghettoïsation et la paupérisation de pans entiers de la population les moins souples à s’adapter, et à toute une kyrielle d’autres malheurs sociaux, culturels, économiques et politiques, individuels ou collectifs.


Notre jeune chercheur, qui se présente sous le pseudonyme de Grégoire Bergeron comme nous avions eu l’occasion de le préciser lorsque nous avons présenté sa première étude, a voulu pousser plus loin les conclusions auxquelles il était parvenu, et il en a produit une seconde que nous vous présentons aujourd’hui, dans laquelle il analyse avec la même rigueur méthodologique l’effet du déclin de l’ethnie canadienne-française sur l’appui des Québécois à la souveraineté.


Sa conclusion tombe comme un couperet. Je vous la présente sans fards :



Les 26 dernières années ont vu l’option souverainiste baisser de 0.58% par an pour un total de 15%.  Si la chute des Canadiens-français n’explique probablement que la moitié de la baisse de l’appui à la souveraineté, cette baisse est cependant irréversible à moins que l’on augmente la fécondité canadienne-française tout en réduisant l’immigration.  De plus, en supposant que les souverainistes réussissent à éliminer les autres causes du déclin de leur option, le temps joue contre eux puisque les 20 prochaines années permettront d’observer un déclin des Canadiens-français du même ordre que celui des 26 dernières années, la tendance allant en s’accélérant. Il faut donc s’attendre à ce que l’option souverainiste baisse de façon permanente. »



Téléchargez la version PDF de l'étude


L’option indépendantiste n’est pas condamnée pour autant. Bien des choses peuvent encore survenir qui auraient pour effet de modifier la donne, et les chances pour qu’elles surviennent n’ont jamais été meilleures. Nous reviendrons là-dessus au cours des prochaines semaines



Laissez un commentaire



8 commentaires

  • william Jung Répondre

    5 décembre 2017

    Chez nous en france c'est pareil....



    Amitiés,


    f.




  • André Gignac Répondre

    24 novembre 2017

    Monsieur Le Hir


    Il est clair que nous somme victimes d'un génocide au Québec planifié par les fédéralistes "canadian" pour nous diluer et pour empêcher l'indépendance du Québec. Nous sommes pour eux une minorité gênante qu'ils tentent de faire disparaître par l'immigration massive. Pourquoi le MNQ, la SSJB et autres organismes semblables ne se plaignent-ils pas à l'internationale ou aux Nations Unis de ce génocide en marche? Ne comptons pas sur nos partis politiques à l'Assemblée Nationale, ils sont tous vendus.



    La chaîne de pétitions Avaaz qui dénonce toutes sortes d'abus sur la planète pourrait sûrement nous aider au niveau international pour faire connaître l'ampleur du problème ici, non? Si Avaaz a réussi par une pétition à faire reculer Trump avec son projet de rapatriement des trophées d'éléphants pour les chasseurs américains; cette chaîne de pétitions pourrait sûrement nous aider, qu'en pensez-vous?



    INDÉPENDANCE OU ASSIMILATION!



    André Gignac 24/11/17 


  • william Jung Répondre

    17 novembre 2017

    En france aussi ....



    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/14184-prieres-de-rue-a-clichy-des-tracts-antisemites-et-contre-les-mecreants-retrouves


    Amitiés,


    f.






  • Yves Corbeil Répondre

    13 novembre 2017

     Je lis la chronique de Mme Fatima Houda-Pépin ce matin le 13 Novembre 2017 et j'ai cette réflexion soudaine.


    Comment se faisait-il qu'après tant d'années ou nous entendons un peu partout que le Canada est une passoire et que certains terroristes auraient ou ont tout simplement séjourné chez nous. Ahmed Ressam pour n'en nommé qu'un. Alors comment se fait-il que nous n'ayons pas été victime d'attentat. Peut-être que la réponse est dans les nombreux textes de Mme Houda-Pépin et le jour ou nos dirigeants mettrons leurs culottes notre moyenne au bâton des attentats changera probablement drastiquement. En attendant, one sert bien leur désir.


    Ça m'inquiète, pas personnellement étant loin des grands centres mais pour tous ceux qui sortent dans nos rues en soutient à l'éradication des identités et des cultures au profit d'un multiculturalisme mur à mur de la planète, un Peace and Love planétaire même interplanétaire ou galactique c'est encore plus humaniste et ça fait beau dans une soirée ésothérique d'aveuglement volontaire. Mais vous rendez-vous compte qu'il y a aussi des gens qui vivent autour de vous et que eux toutes cultures confondus n'en veulent pas de cette aveuglement volontaire et que l'histoire pour ceux qui se donnent la peine de la consultée nous démontre clairement que tout cela est une utopie, la réunion des peuples sous un même drapeau ou ce que vous voulez.


    Y.Corbeil


  • Richard Le Hir Répondre

    12 novembre 2017

    J'ai été tenté d'écrire « euthanaziante »...


  • Yves Corbeil Répondre

    12 novembre 2017

    En appuie à ce qui est mentionné dans cette étude.


    http://institutdeslibertes.org/la-peste-blanche/


    https://www.youtube.com/watch?v=zQICi1JpCwI


    Enfin, est-ce qu'on va finalement comprendre où veut en venir Trump. Oh il n'est pas élégant mais je crois qu'il est loin d'être aussi con que certains le prétendent.


    Merci,


    Yves Corbeil


  • Yves Corbeil Répondre

    12 novembre 2017

    Pour appuyer ce qui est avancé ici. Est-ce que nous cesserons d'être dupe enfin.


    http://institutdeslibertes.org/la-peste-blanche/


    https://www.youtube.com/watch?v=zQICi1JpCwI


    Merci de publier et surtout faites circuler sur les réseaux sociaux.


    Yves Corbeil



  • Martin Pelletier Répondre

    12 novembre 2017




    Contrairement à tout ce qu'on nous raconte, loin de rajeunir le Québec, l'immigration accélère le vieillissement.


    Près d'un vieux sur six au Québec, soit plus de 200,000 vieux, est un immigrant! C'est énorme comme poids social. 


    A 10,000$ par année par carte-soleil, c'est 2 milliards de dollars par année pour soigner les vieux immigrants au Québec, Et je ne parle pas des  55-64 ans que je n'ai pas comptabilisés!


    https://vigile.quhttps://vigile.quebec/articles/plus-de-trois-vieux-sur-10-au-canada-sont-nes-a-l-etrangerebec/articles/plus-de-trois-vieux-sur-10-au-canada-sont-nes-a-l-etranger