La dictature impitoyable des minorités

Dur, dur, dur, d'être occidental...

Tribune libre

Comment parler d'un sujet controversé qui froisse bien des susceptibilités volatiles? En marchant sur les œufs avec une pointe d'humour, pardi! Précisons d'emblée que j'en parlerai en mon nom personnel.

Abordons donc sans plus de préambule un phénomène médiatique inquiétant qui prend de l'ampleur un peu partout dans nos sociétés occidentales: les minorités partant à l'assaut de la majorité, et la dictature impitoyable qu'elles entendent imposer. C'est une tentative de prise contrôle en règle à laquelle il faudrait nous soumettre de bonne grâce, tous tant que nous sommes, pour les contenter.

C'était pourtant à prévoir. Il suffisait que chaque communauté atteigne un seuil critique quantitatif pour qu'elles se mettent à revendiquer, et se liguent contre la majorité qu'elles cherchent maintenant à destituer dans le but de prendre le pouvoir sur eux. En obtenir toujours plus, voilà leur moto. Ceux qui sont familiers avec la bd de Goscinny se rappelleront sourire en coin le vizir Iznogoud qui rageait toujours de ne pas arriver à devenir calife à la place du calife. Le règne des lobbyistes et des groupes de pression est arrivé.

On a vu récemment comment les acteurs afro-américains voulaient s'approprier la cérémonie des Oscars en y semant la zizanie. La chanteuse Beyoncé au Superbowl a présenté un numéro de poings levés gantés à la Black Panthers. Notre Louis Morrissette national se fait épingler au Bye bye pour un inoffensif sketch à propos d'un journaliste malhonnête, qui appartient à une communauté à la susceptibilité exacerbée. Bien mal lui en pris...

Mais tenez-vous bien, car ce n'est rien à côté de la prochaine diatribe anti-québécoise que nous réserve Sugar Sammy, qui lui peut tout se permettre sans que personne n'ose riposter. Croyez-moi, tous ces coups médiatiques ne sont que la pointe de l'iceberg, celui-là même qui avait le Titanic dans sa mire.

Même que mon infaillible boule de cristal me prédit un accroissement sensible de la dictature des minorités (ce qui est en soi une contradiction dans les termes, on en conviendra) dans un avenir prochain. On dénote un désir de puissance inassouvissable.

L'inconvénient est que si on les laisse faire, ils se croiront tout permis et leurs porte-paroles insatiables n'auront de satisfaction que lorsqu'ils auront battu le record Guinness de l'exagération. Leur soif de domination semble être un puit sans fond.

Car pour se plier de manière satisfaisante aux exigences des minorités et groupes de pression de toutes sortes, dans tous les médias, toutes les téléséries, tous les films, toutes les émissions, il faudra dorénavant montrer en même temps (pour ne pas courir le risque d'offenser qui que ce soit et pour que personne ne se sente exclus): un nain pour satisfaire l'association des nains mis de côté, un noir de chaque pays africain, une femme voilée en miss météo, un juif hassidique, une cancéreuse mastectomisée et chauve suite à la chimio, un transgenre assumé, 50% de femmes, un handicapé en fauteuil roulant, un autochtone, un inuit, un manchot qui sait faire autre chose que jongler, un latino, des personnes objectivement plus laides que la moyenne, un couple homosexuel affiché ou une lesbienne avouée (préférablement les deux), une obèse morbide, un bègue lecteur de nouvelles, un hindou barbu à turban (allez, forcez-vous un peu: pas seulement derrière l'épaule du Premier Ministre), un muet s'exprimant par le langage des signes, un Syrien réfugié devenu animateur, un homme victime de violence conjugale, mais au moins les apparences d'inclusivité seront sauves! Oui, sauvons les sacro-saintes apparences à tout prix!

Hélas, il faut désormais rendre des comptes aux minorités et la seule façon de les satisfaire consiste à se mettre à leurs genoux, la tête sur le billot, juste sous le couperet!

(L'énumération précédente pourrait faire l'objet d'un sketch hilarant à SNL Québec, mais mon intuition me dit que les chances sont bien minces pour que la chose se réalise... -et ce n'est pas seulement parce que j'exige un cachet substantiel).

Et un point d'importance capitale, c'est qu'ils devront toujours être présentés sous un jour favorable, et ne pouvoir montrer que leur meilleur profil, sinon gare à la pétition vengeresse qui se répand comme une traînée de poudre et aux menaces de poursuites acharnées intentées à tout vent. Dans certains milieux, il est de bon ton d'avoir la mèche courte et de brandir son allumette allumée sous votre nez.

Et s'il reste de la place sur la scène, on saupoudrera bien à contrecœur quelques hommes blancs par-ci, par-là, quelques Québécois de souche qui devront tout de même veiller à rester prudemment en retrait pour ne pas être pris à parti ou passés à la déchiqueteuse. Dur, dur, dur, d'être occidental par les temps qui courent.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie596 articles

  • 1 121 877

Réjean Labrie est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Tout près de 600 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé une réflexion s'étendant sur une période de plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



6 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    30 décembre 2016

    M. Richard Martineau, avec tout l'humour qu'on lui connaît, a poussé l'idée de la représentativité des minorités à son extrême dans une récente "Chronique inclusive" des plus exhaustive.
    Sa liste inclut:
    Les dames, messieurs, garçons, filles, transgenres, cisgenres, transsexuels, bisexuels, intersexuels, pansexuels, gais, lesbiennes, queers, androgynes, hommes efféminés, femmes viriles, hommes avec seins, femmes avec pénis, hommes avec vagin, femmes qui se sont fait amputer les seins, femmes plates comme une planche, hommes avec énormes pectoraux, hermaphrodites, travestis, asexués, confus, nains, géants, roux, obèses, obèses morbides, vieux, jeunes, Noirs, Asiatiques, mulâtres, juifs, musulmans, bouddhistes, raéliens, membres de l’Église de Scientologie, adeptes du dieu Pan, athées, agnostiques, hommes noirs qui se sentent chinois, femmes chinoises qui se sentent amérindiennes, hommes avec un seul testicule, personnes sans sexe déterminé, unijambistes, hommes-troncs, siamois reliés par la tête, siamois reliés par le thorax, jumeaux identiques, triplets, orphelins, veufs, apatrides, pygmées, anorexiques, boulimiques, trisomiques, autistes, migrants, émigrants, immigrants, réfugiés, mères de famille monoparentales, albinos, gitans, gens du voyage, Autochtones, céliaques, végétariens, végétaliens, pesco-végétariens, ovo-lacto-végétariens, macrobiotiques, échangistes, nudistes, polyamoureux, bdsm, sadiques, masochistes, sado-masochistes, femmes fontaines, zoophiles, microcéphales, communistes, socialistes, marxistes-léninistes, trotskystes, capitalistes, libertariens, chauves, imberbes, transsexuels bisexuels, transsexuelles lesbiennes, femmes devenues gais après s’être fait transformer en hommes, hommes bisexuels qui sont devenus des femmes lesbiennes, apotemnophiles (gens normaux qui aimeraient se faire couper un membre car ils sentent qu’ils sont réellement des amputés), femmes-enfants, adulescents, Noirs souffrant d’un trouble de pigmentation, Blancs trop bronzés, analphabètes, bègues, muets, sourds-muets, aveugles, malvoyants, myopes, presbytes, astigmates, retardés, génies­­, hémophiles, diabétiques, asthmatiques­­, daltoniens, aphasiques, paraplégiques, tétraplégiques, gens qui ont les yeux croches, des oreilles décollées, des pieds plats, des organes génitaux hypertrophiés, un monosourcil, une tache de vin, un bec-de-lièvre, des yeux pers, un espace entre les dents, un appareil dentaire, membres de l’âge d’or, retraités, préretraités, gens horizontalement différents, gens verticalement différents, ados, préados, chômeurs, assistés sociaux, invalides, tatoués­­, pas-tatoués, percés, pas-percés­­, alcooliques, toxicomanes, prognathes­­, victimes d’acte criminel, parents d’une victime d’acte criminel, personnes humiliées, intimidées, insultées, harcelées, offensées, choquées, traumatisées, en burnout, schizophrènes, paranoïaques, maniaco-dépressifs­­, bipolaires, cyclothymiques, obsessifs-compulsifs, monomaniaques, dépendants, anxieux, narcissiques, cleptomanes, agoraphobes, femmes menstruées, femmes ménopausées, femmes souffrant d’aménorrhée, anciens combattants souffrant de stress post-traumatique, célibataires, fiancés, mariés, séparés, polygames, divorcés, c’est compliqué, fuck friends, amis Facebook­­, femmes-girafes, hommes-éléphants, femmes à barbe, hommes à deux têtes, vierges, puceaux, nymphomanes, voyeurs, exhibitionnistes, triolistes­­, libertins, abstinents, allergiques, intolérants au lactose, personnes ne pouvant s’empêcher de manger du gyproc, liposucés, botoxés, siliconés, liftés et transplantés de la face...

  • Réjean Labrie Répondre

    27 décembre 2016

    Parlant de Sugar Sammy,
    À l'émission quiz de Patrice l'Écuyer le lendemain de Noël 2016, l'invité humoriste Pierre Brassard arborait une splendide chemise de bûcheron carreautée rouge tout ce qu'il y a de plus canayen.
    Il devait faire deviner le nom de Sugar Sammy en donnant des indices. Il a dit et je cite: "Il est Indien -il rit des Québécois -il rit des francophones". Le participant a trouvé la réponse en moins de deux...
    Et tout ceci à Radio-Canada la diversifieuse, et à l'heure de pointe par-dessus le marché, faut le faire!
    Chapeau M. Brassard (et la tuque qui va avec la chemise carreautée rouge!)

  • Archives de Vigile Répondre

    20 février 2016

    Chère Minona,"LE DROIT NAÎT DU FAIT" et donc suit l'existence et de même pour la visibilité.
    Quand je peux,je regarde A.P.T.N. et A.M.I. (qui fait beaucoup pour rendre visible par description des images),des chaînes de télévision d'avenir selon moi.
    J'aimerais entendre ce qui ce passe dans les autres régions du Québec,du Canada et du Nunavut,dans la langue locale avec sous-titres, et je crois que seul les autochtones,les indiens, les inuit et métis sauront créer une chaîne d'information du grand territoire.
    Par endroits,il y avait une genre de radio-tv locale.Il suffirait de les connecter et de les organiser pour que tous y ait accès,en commençant par internet.
    En toute honnêteté, et du fond de mon coeur,j'ai hâte d'entendre des gens terre à terre et raisonnable qui ont du coeur,à la télévision,et je ne parle pas d'acteurs syndiqués ou autres facilitateurs,et je suis très loin d'être le seul...
    Il ne faut plus attendre,il faut le faire: l'important c'est de commencer,donc d'exister et d'être visible et audible, comme l'émission TAM qui présente des auteur-compositeur-interprètes.
    S.V.P. passez le mot...

  • Archives de Vigile Répondre

    18 février 2016

    Étant donné que 70% à 80% des québécois "de souche" ont du sang autochtone, (les mariages entre colons et autochtones étaient courants en Nouvelle-France), je me demandais si cela ne nous donnais pas le droit d'exister et même d'être visibles dans nos médias...

  • Archives de Vigile Répondre

    14 février 2016

    Sous toutes réserves
    Bonjour Mr. voiçi des idées et initiatives visant à ne pas froisser la majorité avec des
    demandes de minorités;leur donner chacun un état dans l'état et ainsi plus de minorités dans l'état dans l'état.
    Exemples: 1° sauver les frais de lobbying en créant un parlement
    dans le parlement avec 120 députés;
    Vidéo censurée en France, ATTENTION INTERDIT
    https://www.youtube.com/watch?v=A_fYdWCY8Fw
    2° créer plusieurs états-clones,peut-être comme des franchises ou
    de très très grands consulats,idée simillairement émise à la min.33:00;
    A conversation with Benjamin Netanyahu
    https://www.youtube.com/watch?v=AapKG8YgjJY

    3° On peut voir se manifester des volontés de se... en souhaitant...et...
    ...en se donnant un état dans l'état...pas sûr de comprendre
    mais il y a clairement une manifestation d'intention de se retrouver
    chez soi,chez les autres et même pour les autres;

    Jews Demand A Jewish State Within Germany
    https://www.youtube.com/watch?v=nOP7h7C8j_0&feature=player_embedded
    Saluons l'esprit d'entreprise et la volonté de prendre le dessus sur la timidité et l'effacement de soi face aux autres.
    Peut-être devrions-nous exporter des versions du québec à l'étranger.
    Peut-être avons-nous déjà exporté Hébron du nord du québec?
    Je n'ai vu aucun autre exemple de concept d'état exportable ou duplicable,est-ce qu'il y a d'autres exemples comme cela à travers le monde?Quoi qu'à bien y penser...
    l'esprit de corps sait s'incorporer là ou il y a "incorporation de réserves".
    http://definition.actufinance.fr/incorporation-de-reserves-783/.
    p.s. Vous avez oublié la MINORITÉ AUDIBLE cher Monsieur,nos chers Français,Belges et Suisses!

  • Serge Jean Répondre

    13 février 2016

    «un autochtone, un inuit» Vous avez de curieux rapprochements et associants dans votre recette....