En cette période de grande nébulosité et de profondes perturbations

Jusqu'à quand accepterons-nous...

À toutes celles et tous ceux qui ont encore le goût du Québec!

Projet d'Indépendance - un état des lieux automne 2011


Jusqu’à quand accepterons-nous
_ Que le talent de nos artistes et leur héritage culturel
_ Soient ensevelis sous les catacombes des radios poubelles?
Jusqu’à quand accepterons-nous
_ Que notre langue soit soumise aux aléas des écoles passerelles
_ Au gré d’une servilité et d’une insouciance sans pareil?
Jusqu’à quand accepterons-nous
_ Que l’immense opulence de nos terres en richesses naturelles
_ Soit dilapidée aux quatre vents dans un honteux cartel?
Jusqu’à quand accepterons-nous
_ Que notre jeunesse curieuse de savoir se rebelle
_ Contre notre stupide lâcheté à étouffer son éveil?
Jusqu’à quand accepterons-nous
_ Que nos ancêtres ayant creusé ce sol à pic et à pelle
_ Soient condamnés à l’ignorance de leur courage sans appel?
Jusqu’à quand accepterons-nous
_ Que nos tergiversations légendaires et perpétuelles
_ Aboutissent dans des antres où règne l’hésitation éternelle?
Jusqu’à quand accepterons-nous
_ Que nos racines profondes se fragilisent à un point tel
_ Qu’elles parviennent à la vulnérabilité de radicelles?
Enfin jusqu’à quand accepterons-nous
_ Que notre mère-patrie soit bradée par des vautours infidèles
_ Qui n’ont d’autres intérêts que les profits de leurs recels ?
Henri Marineau
_ Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1781 articles

  • 1 209 785

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    29 septembre 2011

    Nous accepterons tout ce que vous venez de mentionner tant que nous continuerons à faire confiance à notre classe politique pourrie jusqu'à l'os!
    André Gignac