Des morts qui commandent réflexion...

Géopolitique du Proche-Orient


Il fallait s'y attendre, il y a tant de Libanais, jouissant de la double nationalité, vivant au Canada, que certains d'entre eux seraient inévitablement victimes du conflit qui sévit là-bas. Beaucoup de ces Libanais, parlant français, vivent au Québec et nous en sommes doublement touchés.
Huit morts et au moins six blessés graves, c'est beaucoup trop. D'après les premières dépêches, il s'agirait d'une famille ainsi décimée pendant qu'elle visitait des parents.
Ma première réaction est une colère froide d'avoir entendu mon premier ministre, Stephen Harper, appuyer sans réserve l'agression israélienne contre le Liban. Encore aujourd'hui, à la conclusion du Sommet du G8 à Saint-Pétersbourg, au moment même où les bombes israéliennes tombaient sur la famille canadienne - le bilan atteint maintenant 169 civils tués au Liban depuis le début de l'invasion - le premier ministre se félicitait d'avoir contribué à une Déclaration [Oui, en anglais seulement sur le site du Canada!] qui ne condamne que les extrémistes arabes - Hamas et Hezbollah -, ne reproche aucunement à Israël son agression militaire contre le Liban, et exorte mollement l'État hébreu à éviter de s'en prendre aux populations et aux infrastructures civiles - elles sont à peu près toutes détruites déjà!
Tristement hypocrite, le ministre des Affaires étrangères, Peter MacKay, qui publie - enfin, hier, à 13H.40! - un communiqué officiel sur la détérioration de la détérioration au Liban sans jamais nommer l'aviation israélienne. On savait que l'arrivée au pouvoir de Stephen Harper avait changé la politique du Canada au Moyen Orient, résolument indulgente pour l'État d'Israël et sans aucune compassion pour les Palestiniens, et aujourd'hui les Libanais. Cette fois, le gouvernement a été trop loin.
Il serait temps que Libéraux et Néo-Démocrates, malgré l'influence des lobbies juifs sur ces partis, prennent clairement position. Je répète surtout ce que j'ai déjà dit ici : le Congrès juif et B'Naï Brith s'honoreraient de recommander plus de mesure à l'État hébreu et d'exprimer un minimum de compassion pour les victimes civiles - et pas seulement israéliennes mais également palestiniennes et libanaises.
Voilà où mènent des politiques à courte vue, trop biaisées en faveur d'un seul belligérant, et les déclarations excessives de certains lecteurs de ce blogue.
Il est maintenant temps de réfléchir. Et de prier...


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé