Faisons respecter notre vision par les immigrés

Consensus total des francophones contre le port de signes religieux

Une victoire éclatante dans l'affirmation nationale de nos valeurs

C8b176f26e71ba1d5035415f18a9ed96

Tribune libre

Les résultats des dernières élections d'octobre 2018 ont démontré sans l'ombre d'un doute que l'ensemble des Québécois est contre le port de signes religieux ostentatoires par les personnes en autorité.


C'est une grande victoire pour l'affirmation nationale de nos valeurs les plus profondes.



Cette réjouissante conclusion résulte du fait que les 3 partis politiques francophones avaient clairement mis une telle mesure d'interdiction à leur programme, la CAQ en faisant même son cheval de bataille pour affirmer son engagement nationaliste et la protection de nos valeurs.



La position du PQ est à peu près semblable à celle de la CAQ, à la différence près que les premiers ne congédieraient pas les fautifs mais les transféreraient dans un secteur plus à l'ombre (pour moi c'est un signe de mollesse d'invertébré). Quant à QS, ils ont adopté la recommandation Bouchard-Taylor.



Si on additionne les votes accordés à ces 3 partis, cela donne 70% d'approbation sans détour à l'interdiction des signes religieux, que ce soit sous la forme de voile, kipa, kirpan, turban, ou autre. Les 3 partis avaient des positions claires là-dessus et les gens le savaient parfaitement en votant pour eux.


Sur la carte électorale de la répartition des votes, tous les comtés francophones étaient bleus, sauf le Montréal anglophone et allophone représenté exclusivement par les libéraux. Fidèles à leurs mauvaises habitudes, les anglos/allos/immigrés se sont ligués à nouveau contre les intentions de notre peuple.


Répartition des votes:


La CAQ:  37%


Le PQ:    17%


QS:         16%


Total:       70%



Si je peux me permettre un parenthèse, je suis convaincu qu'une majorité de Québécois serait d'accord pour que nos signes religieux chrétiens à nous soient tolérés puisque c'est là notre tradition historique et que nous n'avons à changer en aucune manière nos façons de faire pour plaire aux étrangers et aux immigrants du tiers-monde.



En effet, la vue d'une petite croix discrète au cou ne dérange personne et nous envoie même le signe que c'est une personne qui essaie de mener une vie vertueuse en tentant de faire le bien et d'éviter le mal.



Il faut applaudir la CAQ de prendre le taureau par les cornes et d'entamer son nouveau mandat avec courage et fermeté, dans le but de répondre efficacement à la volonté de la population d'agir contre le port des signes religieux, comme elle s'y était engagée.



Après cela, il faudra songer à remettre sur la carte le magnifique projet de Charte des valeurs que le PQ avait proposé et qui remporterait l'assentiment d'un plus nombre encore de personnes qu'à l'époque, du fait que la situation des misérables accommodements religieux s'est considérablement détériorée depuis.



Affirmons-le haut et fort: les lois humaines adoptées démocratiquement par une société évoluée comme la nôtre seront toujours au-dessus de toutes les religions étrangères venant des pays sous-développés, quelles qu'elles soient.



Le Québec ne doit plus céder de terrain, il ne doit jamais plier ni reculer; il doit se tenir debout et se faire respecter.


Et lorsque le Québec se tient debout, ce sont tous les Québécois qui se lèvent fièrement ensemble d'un seul élan.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie825 articles

  • 1 427 877

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 825 articles publiés en ligne ont été lus un million 400 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 14 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé