Candidature de Québec solidaire dans Mercier: une femme d'affaires tentera de remplacer Amir Khadir

Db6422c48f9d21507aa7502c6c7e9afd

Le PQ doit battre Ruba Ghazal dans Mercier


Une gestionnaire en environnement a annoncé lundi matin qu’elle sera candidate à l’investiture pour Québec solidaire dans le comté de Mercier, qui est occupé depuis 10 ans par Amir Khadir.


Le député sortant, qui représente cette circonscription montréalaise depuis 2008, a appelé dans les derniers jours Ruba Ghazal, «une amie de longue date», pour lui demander de présenter sa candidature dans le comté de Mercier, où elle demeure.


«La décision finale revient à nos membres, mais considérant ses compétences et mon appui, j'ai bon espoir que nous la retrouverons sur la liste électorale aux prochaines élections», a déclaré en conférence de presse M. Khadir dans une librairie de l’avenue du Mont-Royal.


Vendredi dernier, Amir Khadir, qui est médecin, a annoncé qu’il ne briguerait pas un quatrième mandat aux prochaines élections provinciales afin de consacrer plus d’énergie à ses patients.


Si elle remporte l’investiture du parti le 21 juin, Mme Ghazal aura donc la lourde tâche de d’éviter à Québec solidaire de perdre un des trois comtés qu’il a obtenus aux dernières élections provinciales.


«Il n’y a pas de château fort pour Québec solidaire. Je ne prends rien pour acquis», a-t-elle affirmé, ajoutant qu’elle commencera dès aujourd’hui à rencontrer les citoyens du comté pour se faire connaître auprès d’eux.


De gauche à droite, la femme d’affaires Ruba Ghazal et les députés solidaires Amir Khadir et Gabriel Nadeau-Dubois.


Entreprises


Ruba Ghazal, qui fait partie des membres fondateurs de Québec solidaire, avait été candidate pour Québec solidaire aux élections de 2007 et de 2008 dans la circonscription de Laurier-Dorion alors qu’elle occupait le rôle de porte-parole du parti en matière d’inclusion.


Au cours des 15 dernières années, c’est toutefois dans le secteur privé qu’elle a fait ses preuves. Elle a entre autres été gestionnaire en environnement pour Bombardier, puis au sein de la multinationale américaine Owens-Illinois, qui produit des bouteilles en verre et possède une usine dans le quartier Pointe-Saint-Charles.


«J’avais envie de mettre plus de temps dans les entreprises, là où il y a de la pollution, où il y a des risques environnementaux pour vraiment faire une différence dans les entreprises», a-t-elle raconté au 24 Heures.


L’appel d’Amir Khadir serait toutefois arrivé «au bon moment» dans la vie de l’immigrante d’origine palestinienne, qui voudrait se consacrer de nouveau à la politique afin de réclamer la mise en place de pratiques environnementales plus «propres» dans les entreprises.


«Je suis fière de mes bons coups et de ce que je suis, mais là je réalise qu'il faut changer les choses sur un autre niveau, et ça passe par le politique», a-t-elle ajouté.


Compétences


Ruba Ghazal, qui demeure méconnue du grand public, permet à Québec solidaire de diversifier ses «compétences», estime Amir Khadir.


«Des militants pour les droits sociaux, des syndicalistes [...] on en a beaucoup, mais des capacités du côté de la gestion d’entreprise, du domaine du secteur privé de l’économie, on en a moins et de ce côté-là», a-t-il soulevé.