Article du Washington Post

Bernard Généreux insulte les Québécois!

Tribune libre

Selon le journaliste pigiste du J. J. McCullough, la tuerie de Québec s’expliquerait, tenez-vous bien, par le « sombre passé antisémite, bigot et profasciste du Québec dont les lois assimilationnistes et linguistiques » cherchent à « instaurer la suprématie française ». Ces lois auraient pour effet « de créer un endroit inhospitalier, arrogant et, oui, nettement plus raciste que la norme canadienne ». Cela pousserait des fous « insatisfaits de la culture unique du Québec » à commettre de tels attentats.
Devant ce nouveau cas criant de « Quebec bashing », la députée du Bloc Québécois Monique Pauzé a à juste titre demandé le consentement unanime de la Chambre des communes pour « condamner les propos haineux tenus à l’encontre du peuple québécois » et « presser le gouvernement de défendre la réputation du Québec sur la scène internationale ». Or, quelques députés conservateurs ont voté « non » à cette motion, bloquant son adoption.
Sachez que le député conservateur Bernard Généreux en faisait partie. Le député Généreux, tout en avouant ne pas avoir lu l’article en question, croit en effet que ces propos ne sont pas suffisamment intolérables pour les condamner. Au nom de la « liberté de la presse », votre député défend le droit de M. McCullough de répandre l’idée que les Québécois sont des adeptes, comme les nazis, de la « pureté raciale »!
Cette position a l’avantage d’être claire : Bernard Généreux ne sourcille pas quand on attaque les intérêts nationaux des Québécois. Il a choisi son camp : celui de ceux qui tolèrent le « Quebec bashing ». Son refus est une véritable insulte faite aux Québécois en général, et à ses électeurs en particulier.
Si M. Généreux a un reste de dignité, il ne lui reste qu’à démissionner. Nous le remplacerons par un député plus fier de ses origines québécoises et nous en choisirons un qui a une colonne vertébrale.

Featured 22fbb88912f1dbce87e719bb999b55c4

Jean-François Vallée87 articles

  • 83 162

Jean-François Vallée est professeur de littérature québécoise et française au niveau collégial depuis 1995. Son ambition de pédagogue consiste à rendre les étudiants non seulement informés mais objectivement fiers de la culture dans laquelle ils vivent. Il souhaite aussi contribuer à les libérer de la relation aliénante d'amour-haine envers leur propre culture dont ils ont hérité de leurs ancêtres Canadiens français. Il a écrit dans le journal Le Québécois, est porte-parole du Mouvement Quiébec français dans le Bas-Saint-Laurent et milite organise, avec la Société d'action nationale de Rivière-du-Loup, les activités de la Journée nationale des patriotes et du Jour du drapeau.





Laissez un commentaire



12 commentaires

  • Jean-François Vallée Répondre

    14 février 2017

    Dans le prolongement de l'affaire Généreux, vous pouvez aller lire l’entrevue que j’ai accordée à José Soucy, de CMATV (Montmagny)!
    http://cmatv.ca/bernard-genereux-vote-contre-une-motion-visant-a-condamner-les-propos-haineux-vehicules-a-l-egard-du-quebec-2017-02-07/

  • Alain Raby Répondre

    13 février 2017

    Bravo pour cette vigilance envers nos élus.
    J'ai partagé cet article de VIGILE sur Facebook. Le compteur de ma page me dit que plus de 1,100 personnes furent atteintes.
    Puis quelques jours plus tard, je vis le même article avec photo dans le journal régional, le Placoteux. Je partageai à nouveau auprès d'une trentaine de groupes facebookois. http://www.leplacoteux.com/bernard-genereux-insulte-quebecois/ Cette fois j'ai atteint plus de 2,150 personnes.. Il y eut 268 clics, 5 demandèrent de masquer la publication et 32 personnes donnèrent opinions (j'aime) et commentaires sur les partages.
    C'est donc dire qu'il est valable de militer pour de bonnes causes à travers les médias sociaux.
    Je suggère que les citoyens du comté de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière du Loup ( l'un des plus francophone du Québec ), tout particulièrement, retiennent cet article dans leur document afin de le republier durant la prochaine campagne électorale fédérale pour que le parti conservateur perde ce siège au profit du Bloc Québécois, espérons-le.
    http://www.leplacoteux.com/bernard-genereux-insulte-quebecois/

  • Archives de Vigile Répondre

    8 février 2017

    « Depuis 1763, nous n’avons plus d’histoire, sinon celle, par réfraction, que nos conquérants veulent bien nous laisser vivre, pour nous calmer. Cette tâche leur est d’autant plus facile que nous sécrétons nos propres bourreaux. »
    • Léon Dion

  • Archives de Vigile Répondre

    7 février 2017

    Je vous invite à écrire votre réaction à ce député, mais surtout aux instances du PC pour leur démontrer l'impact politique de ce genre d'attitudes envers les québécois :
    PC : http://www.conservateur.ca/
    le député : http://www.bernardgenereux.ca/contact/

  • Archives de Vigile Répondre

    6 février 2017

    Quand on fait allusion à nos colons/nes-colonisés/es;c'est à des sans honneur comme lui que l'on réfèrent.Des gens sans fierté nationale qui se foute de notre sort sans avenir dans ce pays des autres,le ROC,qui nous a renié à tellement de reprises.SORTONS DE CE MERDIER IRRESPECTUEUX DE QUI NOUS SOMMES .

  • Marcel Haché Répondre

    6 février 2017

    @ Gaston Carmichael
    Lui « tirer dans le dos ». Ah ben là…Suis pas en mesure de tirer dans le dos de personne. Si ça se trouve, les péquisteux n’ont jamais eu besoin de personne pour tirer dans le dos de leurs chefs.
    Ce qui a manqué, et qui manque peut-être encore au P.Q., ce sont des indépendantistes capables de lui botter ce qu’on appelle le « bas du dos »…Pas tout à fait pareil ! Je crois que vous pourrez en convenir.
    Et puis, Gaston, vous connaissez le dicton : « qui aime bien…
    Salutations.

  • James A. Wilkins Répondre

    6 février 2017

    J'espère que ses électeurs auront la mémoire assez longue pour s'en rappeler en 2019. Un mollason et colonisé de la sorte sans la moindre fierté de son peuple devrait se faire montrer la porte.

  • François Ricard Répondre

    6 février 2017

    La Chambre des Communes, comme l'Assemblée nationale, ne doit pas être un tribunal ni de droit commun, ni de droit criminel, ni de censure.
    On n'a qu'à penser à l'affaire Yves Michaud.
    J'admire les USA pour la grande liberté d'expression qu'ils accordent à leur population. Ce n'est pas en forçant les vipères à ramper sous le tapis que nous nous les ferons disparaître.
    Il faut les laisser braire et leur répondre.

  • Archives de Vigile Répondre

    6 février 2017

    Vous êtes dur à suivre, M. Haché.
    Durant la course à la chefferie, vous étiez un des plus fervents supporteurs de JFL. Depuis qu'il a été couronné Chef, vous ne cessez de vous attaquer à lui.
    Que vous aimiez ses habits ou pas, il est maintenant trop tard pour changer d'idée. C'est le général qui va mener le combat électoral en 2018. Allez-vous vous joindre à son armée, ou continuer à lui tirer dans le dos?

  • Marcel Haché Répondre

    6 février 2017

    Je ne me souviens pas avoir jamais entendu un premier ministre québécois « menacer » comme P. Couillard l’a fait hier à une émission de Radio Canada. Entre eux, sur le réseau des jaunes, les jaunes font les fanfarons.
    Ni Trump, ni Hollande, ni Merkel, personne, nulle part parmi les démocraties le moindrement en santé, personne ne se permettrait de faire ce que P. Couillard a fait à l’émission hebdomadaire du dimanche soir de Radio vous savez quoi.
    Non mais…JFL va-t-il un jour changer d’habits ? Va-t-il un jour porter le costume d’un chef, et se déshabiller enfin de celui de « blogueux », celui qu’il porte encore pour le plus grand plaisir de la troupe de Radio-Canada ?

  • Archives de Vigile Répondre

    6 février 2017

    J'espère que notre Vigilien qui ne rate aucune occasion de dénigrer le Bloc Québécois va commencer à comprendre que ce faisant, il appuie des traîtres comme Bernard Généraux.

  • Henri Marineau Répondre

    6 février 2017

    Avec des "amis" comme M. Généreux, on n'a pas besoin d'ennemis!...Tout simplement révoltant!