2000$ par mois promis par le fédéral: inondés de questions sur l’aide aux nouveaux chômeurs

0083f4b4308165a350b49581eb698db1

Tous au chômage !


Les centaines de milliers de travailleurs qui ont perdu leur emploi depuis le début de la crise de la COVID-19 ont besoin d’aide. Dans notre édition d’hier, nous expliquions les règles et les limites du nouveau programme fédéral qui promet 2000 $ par mois à ceux qui ont perdu leurs revenus. Nous vous invitions aussi à nous soumettre vos questions sur votre admissibilité à ce programme. En moins de 24 heures, nous avons reçu près de 2000 courriels. Voici certains d’entre eux.  


  







Ceux qui n’ont pas tout perdu  


Je travaillais à temps plein jusqu’à la semaine dernière, mais avec la crise sanitaire mon employeur a réduit mon horaire de travail à six heures par semaine. Aurais-je droit au montant de 2000 $ ?  


Malheureusement, non. Pour avoir droit à la Prestation canadienne d’urgence (PCU), une personne ne doit toucher absolument aucun revenu pendant une période de 14 jours consécutifs. Vous pourriez par contre être admissible à des prestations d’assurance-emploi pour compenser la diminution de vos heures de travail.       







En isolement volontaire  


Mon conjoint et moi travaillons tous les deux dans un service essentiel. À la maison, j’ai une petite fille qui est asthmatique et mon beau-père de plus de 70 ans qui est très à risque. Si je décide de rester à la maison pour éviter qu’il leur arrive quelque chose, est-ce que je peux faire une demande d’aide ?  


Puisque vous assurez un service essentiel, il est important de suivre les consignes quant à votre présence au travail. Toutefois, au moment de mettre sous presse, hier, on ne pouvait pas indiquer à Ottawa si vous aurez droit à la nouvelle prestation fédérale, advenant le cas où vous vous retirez volontairement.       







Chauffeur de taxi  


Les chauffeurs de taxi qui ont arrêté de travailler complètement et qui restent à la maison pour éviter le contact avec les clients ont-ils le droit d’obtenir les 2000 $ par mois ?  


Si vous n’avez plus de clients et donc, que vous avez perdu tous vos revenus, vous aurez droit à la prestation.       







Contre l’avis du patron  


J’ai 63 ans, je suis travailleur temporaire occasionnel. J’ai eu un cancer du poumon et j’ai une maladie pulmonaire chronique. Je pense que je suis à risque. Ma gestionnaire veut me faire travailler quand même, mais moi, je veux être en sécurité chez moi. Est-ce que j’obtiendrai quand même la nouvelle prestation si c’est moi qui me retire volontairement ?  


Selon les règles de la PCU, vous n’aurez pas droit à la prestation si vous avez quitté volontairement votre emploi. Cependant, votre gestionnaire ne semble pas respecter les consignes concernant la présence au travail d’une personne dont la santé est à risque dans le cas d’une contamination. Vous devriez entreprendre des démarches pour faire reconnaître votre condition.       







Entrepreneurs et travailleurs autonomes  


Je suis travailleuse autonome, et j’ai une boutique à mon nom depuis août 2019. Je dois continuer à payer mes fournisseurs, mon loyer et les autres dépenses relatives à mon commerce. Je n’ai pas encore touché de salaire puisque mon entreprise débute. J’aimerais savoir si j’ai le droit à la Prestation canadienne d’urgence (PCU).  


Si vous avez gagné au moins 5000 $ en 2019 ou dans les 12 derniers mois, vous pourrez toucher la PCU en tant que travailleuse autonome.       


Informez-vous aussi auprès de votre institution financière pour voir si vous êtes admissible au programme de crédit aux entreprises du gouvernement fédéral, qui peut fournir des prêts directs et d’autres formes de soutien aux compagnies en bonne santé financière.       


Même si cela ne semble pas être votre cas, Ottawa offre également aux petites entreprises qui versent des salaires une subvention représentant 10 % de la rémunération totale pendant trois mois (avec un maximum de 1375 $ par employé et de 25 000 $ par employeur).       







Incompatible avec l’assurance-emploi  


Je travaille présentement à temps partiel et je reçois de l’assurance-emploi pour combler les revenus que je ne gagne pas. Depuis hier, je ne peux plus aller travailler pour les trois prochaines semaines et peut-être plus, en raison des directives du gouvernement du Québec. Comme je reçois déjà des prestations d’assurance-emploi, est-ce que j’ai droit à la Prestation canadienne d’urgence (PCU) ou à d’autres compensations ?  


Vous ne devez pas faire une demande au PCU puisque vous recevez déjà des prestations régulières d’assurance-emploi. Par contre, vous pourrez être admissible à la PCU si vos revenus d’assurance-emploi sont échus avant le 3 octobre 2020.       







Compatible avec l’aide provinciale  


Si je suis inscrit au programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT) du gouvernement du Québec, est-ce que je pourrai aussi m’inscrire à la Prestation canadienne d’urgence (PCU) ?  


Oui, les personnes déjà inscrites au programme d’aide temporaire du gouvernement du Québec ne perdent pas le droit de s’inscrire à la nouvelle prestation d’urgence du Canada. Cependant, les deux gouvernements ne sont pas encore en mesure de préciser si les Québécois pourront toucher les deux prestations à la fois lorsque l’aide fédérale sera disponible à la mi-avril.       







Assurance-emploi plus avantageuse  


J’obtiens déjà 567 $ chaque semaine de l’assurance-emploi et, une fois les impôts enlevés, il me reste 500 $. Avec le nouveau programme fédéral, j’aurais 500 $ imposables. Est-ce que je suis perdant si on me met sur ce programme ?  


Si votre demande à l’assurance-emploi a été effectuée avant le 15 mars, votre prestation ne changera pas, vous restez sur le programme habituel. Par contre, si elle a été faite après cette date, le nouveau programme s’applique. Cependant, une fois que les 14 semaines de prestations du programme seront échues, vous pourrez reprendre les prestations d’assurance-emploi sans aucune pénalité ou réduction.       







Étudiants étrangers  


Je suis un étudiant français et finissant au cégep de Rivière-du-Loup en comptabilité. Je travaille aussi en comptabilité dans une entreprise de la région où je me suis épanoui depuis deux ans, mais tous les employés, moi inclus, ont été mis à pied à cause de l’impact de la COVID-19. Suis-je admissible à l’assurance-emploi vu que je travaille sur mon visa d’étudiant ?  


Oui, vous êtes admissible si vous avez gagné plus de 5000 $ dans les 12 derniers mois. Votre statut d’étudiant étranger ne vous empêche pas de toucher les 2000 $ par mois.       







Travailleurs étrangers  


Nous sommes une famille de quatre personnes arrivée de la France depuis octobre 2019. Depuis la fermeture des écoles, j’étais obligé de rester à la maison pour mes enfants, car on n’a ni famille ni amis pour les garder. Ça fait donc deux semaines que je ne travaille pas et l’activité professionnelle de mon mari a quasiment cessé aussi. À quelle aide a-t-on droit ?  


Si vous avez gagné plus de 5000 $ au Canada dans les 12 derniers mois et que vous n’avez plus aucun revenu, vous êtes admissibles, même si vous êtes immigrants. Par contre, si votre mari a encore des revenus, il ne peut en bénéficier.       







Prêts et bourses  


Je viens de terminer des études en fleuristerie. Dans la dernière année, j’ai touché des prêts et bourses sans aucun autre revenu. Mes prêts et bourses sont échus depuis le 1er mars. Est-ce que j’ai droit à la prestation fédérale ?  


Oui. Vos prêts et bourses sont considérés comme un revenu. Vous pourrez donc toucher la nouvelle aide fédérale si les prêts et bourses reçus lors des 12 derniers mois ou en 2019 sont d’au moins 5000 $.       







Retraités qui travaillent  


Je suis à la retraite et je reçois des pensions de vieillesse. J’occupe un emploi à temps partiel pour arrondir mes fins de mois. Mon employeur m’a mis à pied à cause de la COVID-19. L’an passé, j’ai gagné plus de 5000 $. Ai-je le droit de recevoir la Prestation canadienne d’urgence ?  


Oui, vous y avez droit, puisque vos revenus d’emploi de l’an dernier étaient de plus de 5000 $.       







Imposable ?  


Est-ce que la PCU est imposable par les deux paliers de gouvernement ?  


Oui. Il y aura d’abord une déduction à la source, d’un montant qui reste à déterminer. Vous aurez aussi à payer de l’impôt sur ces revenus à la fin de l’année fiscale, à Ottawa comme à Québec.       







Quatre mois, pas plus  


Je suis déjà bénéficiaire de l’assurance-emploi. Est-ce que la nouvelle prestation de 2000 $ va remplacer mon allocation de chômage actuelle ?  


Non, les gens qui touchent déjà des prestations d’assurance‐emploi vont continuer de les recevoir et ne doivent pas s’inscrire au PCU. Si vos prestations d’assurance‐emploi prennent fin avant le 3 octobre 2020 (date de fin du programme PCU) vous pourrez alors présenter une demande de PCU. Si vos prestations d’assurance-emploi se poursuivent au-delà de la période couverte par la PCU, elles se termineront au moment prévu et ne seront pas prolongées.       







Et à la fin ?  


Qu’arrivera-t-il si je ne retrouve pas mon emploi après avoir été prestataire de la PCU pendant quatre mois ?  


Les personnes qui perdent leur emploi à cause de la COVID-19 et qui sont admissibles à l’assurance‐emploi pourront avoir accès à leurs prestations normales d’assurance‐emploi s’ils sont toujours sans travail, après la période de 16 semaines couverte. Leurs prestations d’assurance-emploi ne seront pas amputées par le temps durant lequel ils ont touché la PCU.       







Travailleurs qui ont gagné moins de 5000 $  


En 2019, je poursuivais mes études à temps plein. Puis en 2020, j’ai travaillé dans un café jusqu’au jour où il a fermé ses portes à cause de la pandémie. J’ai donc fait moins de 5000 $.  


Vous n’avez malheureusement pas droit à la prestation, car vous avez gagné moins de 5000 $ l’an dernier ou au cours des 12 derniers mois.       







Travailleurs saisonniers  


Je suis un travailleur saisonnier qui n’a plus de prestations d’assurance-emploi depuis le 15 mars. Est-ce que je vais avoir droit au programme ?  


Si vous avez eu des revenus d’au moins 5000 $ en 2019 et que l’emploi que vous alliez occuper cette année n’est pas disponible à cause de la crise de la COVID-19, vous avez droit au programme.       







Prouver ses revenus  


Comment doit-on prouver nos revenus, considérant que les gouvernements fédéral et provincial nous ont laissé jusqu’à juin pour produire notre déclaration de revenus, mais que nous remplirons dans la semaine du 6 avril la demande pour la Prestation canadienne d’urgence (PCU) ?  


Les feuillets de type T4, qui font état de la rémunération et d’autres prestations, devraient déjà avoir été émis pour l’année 2019. Par ailleurs, les relevés d’emploi ne seront pas nécessaires pour toucher le montant de la PCU. Le gouvernement fédéral nous explique qu’il se basera sur la bonne foi des demandeurs. Des ajustements pourraient être faits par la suite.       







Documents à fournir  


J’avais un emploi dans un centre commercial et celui-ci est fermé depuis le début de la semaine. Je ne suis pas à temps plein, mais à temps partiel. Ai-je droit à cette prestation ? Est-ce que j’aurai besoin du papier de relevé d’emploi ?  


Vous avez droit à la prestation puisque votre mise à pied est attribuable à la crise de la COVID-19. Il ne sera pas nécessaire de fournir un relevé d’emploi pour l’obtenir. Ottawa dit vouloir compter sur l’honnêteté des demandeurs. Les détails de la procédure d’inscription seront connus plus tard.       







Assurance-emploi ou PCU ?  


J’ai perdu mon emploi en raison de la fermeture des entreprises. Est-ce qu’il vaut mieux que je fasse une demande de chômage, ou j’attends de m’inscrire à cette nouvelle prestation ?  


Le gouvernement fédéral recommande de déposer tout de suite une demande d’assurance-emploi. Puisque votre demande aura été faite après le 15 mars, elle sera automatiquement convertie en Prestation canadienne d’urgence.       







Congé de paternité  


Mon conjoint est présentement en congé de paternité. Son employeur l’a informé de la fermeture temporaire de son entreprise. Aura-t-il le droit au PCU une fois sa paternité terminée ?  


Oui, il pourra toucher aux prestations du programme.