Gilles Ouimet

  • Featured 550900f130d875a76cec032283913664

    Gilles Ouimet66 articles

    • 31 605

    Né à Mont-Laurier en 1947. Études primaires à cet endroit. Études classiques à Mont-Laurier et Hull entre 1961 et 1968. Diplômé en histoire de l’Université Laval en 1971. Enseignant à la polyvalente de Mont-Laurier entre 1971 et 2005. Directeur d’une troupe de théâtre amateur (Troupe Montserrat) depuis 2000. Écriture pour le théâtre, notamment une pièce à l’occasion du centenaire de Mont-Laurier en 1985 (Les Grands d’ici), une autre à l’occasion du 150e anniversaire du soulèvement des Patriotes (Le demi-Lys...et le Lion) en 1987 (prix du public lors du festival de théâtre amateur de Sherbrooke en 1988 et 2e prix au festival canadien de théâtre d’Halifax la même année). En préparation, une pièce sur Louis Riel (La dernière Nuit de Louis Riel). Membre fondateur de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides. Retraité de l’enseignement depuis 2005.




Pleurs d'Amérique

Faut-il qu'ils nous haïssent...

Faut-il qu'elle soit véridique<br> toute cette histoire de pognon<br> et de vote ethnique<br> pour des barreaux de plus à notre prison.

Le triste refrain d'Alain Dubuc

Désuétude, servitude et «québécitude»

Alain Dubuc pourra bien continuer encore longtemps à vomir sur notre projet d’ouverture et de modernité. C’est son droit et il est payé pour ça.

Merci Falardeau

La dépendance ? Pourquoi faire ?

Quand André Pratte se demande: «L'indépendance ? Pour quoi faire ?», cela dénote non seulement un manque flagrant d'imagination mais aussi l'insouciante paresse d'un entretenu.

Au pays des rêves flétris, le pouvoir nabot fleurit

Gouvernement en laisse<br> en mode chihuahua<br> pour que swing le bas-Caisse<br> dans le coin d&#8217;Ottawa.

Sang de presque pays

Ces guerres jamais terminées<br> sont butin séculairement hérité<br> et pactole pour tous ces fortunés<br> marchands d’engins pour tuer.

Réponse à Marc Simard

Providentielle la conquête ?

Ça aurait pu être pire, il faut en convenir. Mais voir dans cette déroute un cadeau du ciel, cela dépasse l'entendement.

Cheminement vers un drapeau québécois

L’adoption du Fleurdelisé, en 1948, est l’aboutissement d’une gestation qui aura duré cent ans.

L’amer et monde

Comment s’appuyer sur des intrigants<br> pour mousser démocratie et liberté ?

L’économie libérale a encore le nez dans son propre caca

Le capitalisme quand il s’habille de libéralisme économique est foncièrement immoral.