Une opposition inerte

Géopolitique du Proche-Orient


Il est troublant de constater l'inertie des partis d'opposition à Ottawa. Comment pouvez-vous laisser le premier ministre «W.» Harper prendre position en faveur de la guerre au Liban?
Pourquoi laisser le gouvernement conservateur appuyer de façon unilatérale les Israéliens dans leur tentative d'occupation du Liban? Est-ce de la complicité? Je n'entends pas vos voix s'élever et dénoncer la position du Canada depuis plus de 15 jours. Où est le Bloc québécois? Que fait le NPD? Ah oui! Les vacances! Mais oui, c'est évident! Vous avez certainement besoin de vous reposer pendant que femmes et enfants reçoivent une pluie de bombes sur la tête. Avez-vous peur de déplaire à George W. ou à l'électorat juif? Votre silence vous place dans le même sillon que ceux et celles qui voient des terroristes jusque dans leur dry Martini. Chers partis d'opposition, votre silence vous fait accepter le discours de «l'éloge de la guerre» plutôt que de favoriser la paix et le cessez-le-feu
Vous n'avez même pas le courage d'ébranler ce gouvernement minoritaire. Vous vous vautrez dans le confort et l'indifférence de Monsieur W. Harper. Tout ce que notre premier ministre trouve à dire, c'est: «oh! C'est une terrible tragédie, 20 tonnes de bombes sur le corps d'enfants libanais». Nous ne pouvons compter sur vous pour interdire à Stephen W. Harper de valoriser la guerre et d'approuver Israël dans sa quête d'élimination ethnique. Vous ne faites pas partie de l'opposition, vous êtes en harmonie avec le pouvoir.
Luc Senay, Shefford


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé