Un pays pour tout le monde

4ebc95712af234bf021d43281ebd07b4

Une société qui ne peut compter sur l'apport de l'immigration est appelée à régresser, voire à disparaître.

Le Bloc Québécois veut un pays pour toutes les Québécoises et tous les Québécois, de toutes les origines et de toutes les régions. Il n'y a pas de projet plus inclusif, plus ouvert sur le monde, plus rassembleur que le nôtre. Faire du Québec un pays, c'est faire de nous tous des citoyens de première génération. Toutes les Québécoises, tous les Québécois seront des fondateurs du pays du Québec.
Vouloir que notre nation existe, vouloir qu'elle affirme haut et fort la fierté qu'elle a de parler français et lui donner les outils pour qu'elle puisse continuer à le faire, vouloir asseoir notre identité sur des valeurs communes qui nous unissent et qui nous rassemblent, voilà ce qui semble déranger les fédéralistes. Quand le Québec veut s'affirmer, les fédéralistes crient au scandale.
Quand le gouvernement du Québec a adopté la Charte de la langue française, les fédéralistes ont hurlé. Quand le gouvernement du Québec a proposé une charte de la laïcité, les fédéralistes ont hurlé. Toujours la même rengaine, toujours les mêmes insultes. Toujours les mêmes faussetés.
Les indépendantistes québécois sont ouverts sur le monde et considèrent la diversité culturelle comme une richesse pour le Québec. Une société qui ne peut compter sur l'apport de l'immigration est appelée à régresser, voire à disparaître. Tous nous y croyons. Comme nous croyons que le Québec est une société francophone, laïque et égalitaire. Nous avons une histoire dont nous sommes fiers et nous invitons toutes celles et ceux qui se joignent à nous à contribuer à en écrire les prochains chapitres.
Le Bloc Québécois est un parti indépendantiste parce que nous sommes convaincus que les Québécoises et les Québécois forment un grand peuple et que le Québec est une grande nation. Nous sommes accueillants, pacifiques et profondément démocrates.
Le multiculturalisme est une vision du Canada qui nie l'identité nationale du Québec et qui est utilisée par ses promoteurs pour s'en prendre à la vision québécoise de l'intégration. Le multiculturalisme est une hypocrisie collective dangereuse qui nous éloigne, nous sépare, nous ghettoïse, chacun de notre côté. Et ses grands défenseurs l'utilisent pour nous faire croire que notre volonté de rapprochement et de dialogue est un repli identitaire! Lorsqu'on invite des nouveaux citoyens à se joindre à nous, les Thomas Mulcair et Justin Trudeau condamnent le nous!
Alors qu'ils nous accusent de repli identitaire -- ce qui est absolument faux --, ils font preuve de déni identitaire. Thomas Mulcair, l'un des grands démagogues du nation building politically correct canadian, ne se gêne pas pour inventer des intentions ethnocentriques aux leaders indépendantistes en sachant que ce qu'il dit est un ramassis de faussetés. En déclarant que Pierre-Karl Péladeau voulait dire que « certains Québécois ont plus de droits que d'autres », il savait que ce n'était pas vrai. La démagogie est une arme qu'il privilégie. Ça et le double discours. Clairement, les intérêts du Québec, pour lui, ne sont pas une priorité : on l'a vu avec l'oléoduc, Churchill Falls, les chantiers navals ou sa volonté de créer un ministère des affaires municipales canadiennes.
Le Bloc Québécois est un parti indépendantiste formé de Québécoises et de Québécois de toutes les origines ouvert au dialogue et profondément attaché aux valeurs québécoises. Nous faisons la promotion des intérêts du Québec, sans compromis, sans compromission et invitons toutes celles et ceux, de toutes les origines, pour qui c'est le Québec d'abord, le Québec tout le temps à se joindre à nous.

Featured 667b4dde2447de273ed3eabb87b5ad43

Mario Beaulieu41 articles

  • 20 773

Député (fédéral) de La Pointe-de-l'Île, 9e et 13e Chef du Bloc québécois, ex-président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et ex-président du Mouvement Québec français.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé