Projet Liberté-Nation

Qui dit mieux ?

Et si la véritable solution pour obtenir le pays francophone et laïque du Québec reposait dans les mains des fédéralistes-nationalistes ?

B4abc7b7b60cb56b8ccf057ec50598c3

Tribune libre

Je vous le dis d'emblée. Je suis un fédératif et un fédéraliste inconditionnel.


J'ai voté " non " aux deux premiers référendums.


Pourquoi ?


Parce que, comme l'ensemble des Québécois.es, consciemment ou non, je suis contre un État unitaire qui équivaut à mettre tous ses oeufs dans le même panier, avec un seul palier de gouvernement.


C'est ce que nous ont proposé le PQ et QS, jusqu'à maintenant, et que continuent de proposer une myriade de groupuscules qui se disent indépendantistes et vouloir un pays alors que, dans les faits, ce qu'ils nous proposent, avec un État unitaire, c'est une sorte de monarchie déguisée, à un seul palier de décision.


Je ne sais pas pour vous mais, pour moi, une monarchie déguisée ne me fait pas vibrer beaucoup la corde du coeur.


Que l'on aime ça ou non, force est de constater que les Québécois.es sont fédérat.ifs.ives dans un grand nombre de leurs institutions. 


Que l'on pense à Desjardins, les syndicats, les coopératives, certaines compagnies d'assurances, la fédération des municipalités, etc...


En novembre 2017, je prends connaissance du Projet Liberté-Nation, auquel Me Guy Bertrand, probablement le plus grand patriote et constitutionaliste du Québec, encore vivant et en pleine forme, a consacré plus de dix ans de sa vie, à mettre au point. 


Plus j'étudie le Projet Liberté-Nation, plus je découvre que c'est la seule solution, apolitique, au-delà des partis politiques, pour faire du Québec un pays francophone et laïque qui nous ressemble et nous rassemble tous.


C'est la seule option, claire et révolutionnaire, capable de regrouper les Autochtones, les Métis, les Acadiens, les allophones, les anglophones, les francophones, les indépendantistes, les souverainistes, les séparatistes, les autonomistes, les nationalistes, les régionalistes, les fédéralistes, les jeunes et les moins jeunes.


C'est possible et réalisable rapidement si, tous ensemble, nous sommes capables d'élargir notre vision, de délaisser l'esprit de " chapelle ", de mettre temporairement de côté nos convictions politiques personnelles, le temps de nous entendre tous sur la structure de " l'amphithéâtre " à construire, soit la République fédérale du Québec, plutôt que de disperser nos efforts sur la patinoire, l'Assemblée nationale, où évolueront les différents partis politiques, de gauche, du centre, de droite ou de leurs extrêmes.


Comment ?


En donnant aux 17 régions administratives actuelles du Québec le statut d'États autonomes tels que le Maine, le Vermont, la Floride, etc..., avec pleins pouvoirs de décision, gestion, taxation et imposition, gardant l'argent dans les États, et créant un 18ième État fédéral, à Québec, auquel seront délégués strictement ce qui est vraiment commun aux 17 États autonomes, tels l'immigration, la laïcité, la langue, la culture, la voie maritime, la poste, etc..., chaque ministère devant s'autofinancer. 


Bref ! Une fédération francophone, laïque, inter culturelle et rassembleuse, à Québec, plutôt qu'une fédération multiculturelle, centralisatrice et ghettoïsante, sans âme ni identité propre, qui divise, à Ottawa. 


Le pouvoir viendra dorénavant des citoyens de la base et des 17 États autonomes, du bas vers le haut plutôt que du haut vers le bas comme c’est le cas actuellement.


Un grand dégraissage bureaucratique en perspective et des milliards de $$$ en économies.


Tout le plan est déjà par écrit et sur courtes capsules vidéos disponibles sur Internet.


Vous pouvez joindre gratuitement le Projet Liberté-Nation sur FaceBook et le Réseau Liberté-Nation, en tant que membre fondateur, moyennant une légère contribution unique, à : reseaulibertenation.com .


Réunions d'information, formation et discussions tous les mardis soirs, 20h00, à : https://zoom.us/j/851780835 .


Qui dit mieux ?


Ensemble !


Featured 32aed1857da096bd16a4f38e5d426540

Michel J. Grenier2 articles

  • 895

Actuellement vice-président du Projet et Réseau Liberté-Nation.

Président du réseau international WebMusic-MusiqueWeb et de la Fondation Ensemble Internationale depuis avril 1998 et novembre 2004, respectivement.

Embouteilleur sous contrat avec Coca-Cola, Schweppes et A & W, de 1966 à 1992.

À partir de novembre 2017, Michel a découvert et étudié en profondeur le Projet Liberté-Nation, mis au point par probablement le plus grand patriote et constitutionaliste Québécois encore vivant, Me Guy Bertrand.

Michel, apolitique et libre-penseur, est un fédéraliste inconditionnel et est maintenant convaincu que l'avenir du Québec, comme pays, ne repose pas sur un état unitaire, tel que proposé par le PQ, QS et autres groupuscules, jusqu'à maintenant, mais bel et bien sur une république fédérale, francophone, laïque, inter culturelle et rassembleuse, à Québec, plutôt que sur une fédération muticulturelle centralisatrice et ghettoïsante, sans âme ni identité propre, qui divise, à Ottawa.

Michel est convaincu que tous.tes les Québécois.es intéressé.e.s à l'avenir de notre grande Nation francophone et laïque devraient regarder de très près ce que propose le Réseau Liberté-Nation.




Author extra bg
Author extra bg

Qui dit mieux ?



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé