Guerre culturelle

Ottawa songe à ajouter les Proud Boys dans sa liste d’entités terroristes

35def62259768f03dbf60820f2dbb8a8

La criminalisation de la Droite


Le gouvernement fédéral songe à ajouter les Proud Boys et d’autres groupes d’extrême droite à la liste canadienne des entités terroristes.


La porte-parole du ministre de la Sécurité publique Bill Blair, Mary-Liz Power, a déclaré que les Proud Boys faisaient partie de nombreux groupes haineux qui sont surveillés par le gouvernement et sur lesquels il recueille des informations dans le but de les ajouter à la liste.


La nouvelle fait suite à l’assaut du Capitole, à Washington, la semaine dernière, dans lequel certains membres des Proud Boys auraient été impliqués. Cela a incité plusieurs personnes à demander à ce qu’ils soient ajoutés à la liste du gouvernement.


Mme Power n’a pas précisé quand les autorités ont commencé à surveiller les Proud Boys, un groupe qui a été fondé par un Canadien et qui a été banni sur divers médias sociaux. Elle n’a pas non plus dit à quel moment le gouvernement déterminera si le groupe mérite ou non d’être ajouté à la liste.


Elle a toutefois rappelé qu’une telle détermination n’était pas un « exercice politique », mais bien un processus juridique qui nécessite des preuves et des renseignements.


Deux groupes d’extrême droite que le gouvernement a qualifiés d’organisations suprémacistes blanches ont été ajoutés à la liste d’entités terroristes en juin 2019, rejoignant des organisations telles qu’al-Qaïda, Boko Haram et l’État islamique comme étant interdites au Canada.