2019

Mes meilleurs vœux à la majorité silencieuse du Québec!

À vous toutes et vous tous, fidèles lectrices et lecteurs de vigile.quebec, j’offre mes meilleurs vœux de bonheur pour cette période du temps des Fêtes et de santé pour la nouvelle année!

Ca0df39fc1ff6a8c3147f752d9748599

Tribune libre

En cette fin d’année 2018 au cours de laquelle une poignée d’acteurs ont monopolisé toute la scène de la couverture médiatique, j’aimerais diriger l’éclairage sur toutes celles et tous ceux qui ont oeuvré silencieusement dans l’ombre…


À toutes les travailleuses et tous les travailleurs qui offrent quotidiennement le meilleur d’eux-mêmes dans le métier qu’ils exercent.


À tout le personnel médical qui se dévoue corps et âme pour assurer des soins de qualité aux personnes malades.


À toutes les enseignantes et tous les enseignants qui se dépensent sans compter pour permettre aux jeunes de s’instruire et de se développer.


À toutes les mères et tous les pères qui demeurent fidèles à l’éducation de leurs enfants malgré les soubresauts de la vie moderne.


À tous les jeunes du Québec qui représentent fièrement la relève dans une multitude de sphères d’activités professionnelles.


À toutes les aînées et tous les aînés qui nous ont légué un héritage de valeurs inestimable, notamment le courage et la persévérance.


Enfin à vous toutes et vous tous, fidèles lectrices et lecteurs de vigile.quebec, j’offre mes meilleurs vœux de bonheur pour cette période du temps des Fêtes et de santé pour la nouvelle année!


...


À un âge où la neige s’est installée en permanence sur notre tête, la période du temps des Fêtes transporte souvent dans son baluchon un colis de doux souvenirs accompagné d’un soupçon de nostalgie.


Cette année, j’ai pensé offrir à tous les fidèles lectrices et lecteurs de vigile.quebec un poème émergé de mon coffre aux trésors en guise de vœux sincères de bonheur pour Noël et de santé pour la Nouvelle Année!


J’aime les doux souvenirs de mes Noëls d’antan


Aux temps où le majestueux sapin trônait


Sur la crèche de Jésus déversant une pluie


D’étoiles lumineuses et de glaçons argentés


J’aime les doux souvenirs de mes Noëls d’antan


Aux temps où encore enfant mon grand-père venait


Me réveiller après la messe de minuit


Pour me conduire devant les cadeaux emballés


J’aime les doux souvenirs de mes Noëls d’antan


Aux temps où mon père éblouissant remettait


Les présents dans un tintamarre de bruit


De papiers chiffonnés et de voix emballées


J’aime les doux souvenirs de mes Noëls d’antan


Aux temps où ma mère chaleureuse nous invitait


Au réveillon pour déguster en pleine nuit


Farce dinde atocas et patates pilées


J'aime toujours revivre mes doux Noëls d'antan


Tel un enfant oublié qui soudain renaît


De ces images toujours vivantes aujourd’hui


J’aime les doux souvenirs de mes Noëls passés





Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1307 articles

  • 1 169 427

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Henri Marineau Répondre

    3 janvier 2019

    Non, M. St-pierre, ça ne comprend pas Hubert Lenoir!...


  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    30 décembre 2018

    "À tous les jeunes du Québec qui représentent fièrement la relève dans une multitude de sphères d’activités ..."  ça comprend aussi Hubert Lenoir? (LGBTQ+)


    Y'a bien eu Boy George... alors, à Beauport?