Sondages 2008

Le PQ sauvera-t-il les meubles? (6)

Élection Québec - 8 décembre 2008

Les jeux sont faits. Le sort de chaque parti est maintenant entre les mains
de sa machine électorale. Mais déjà, rien qu’à regarder Jean Charest
prendre les derniers jours de sa campagne à la légère, nous avons déjà un
bon aperçu de l’arrogance qui nous attend advenant la concrétisation du
gouvernement libéral majoritaire annoncé.
Le tout dernier sondage de cette
campagne (le Léger Marketing-Journal de Montréal-The Gazette du 6 décembre)
accorde une avance de 13 points au PLQ sur le PQ plutôt que celle de 16
points du sondage CROP de la veille. Il en résulte l’élection de 79 députés
libéraux, contre 44 péquistes et 2 adéquistes.
La différence tient-elle au
fait que le sondage CROP s’est arrêté avant le ressac canadien-anglais
contre l’appui du Bloc à la coalition PLC-NPD? Y a-t-il eu ces derniers
jours une recrudescence du souverainisme qui aurait profité au PQ? En tout
cas, si l’on en croit les ultimes prédictions de L’Action nationale,
le PQ reprendrait les neuf circonscriptions que lui avaient fait perdre les
prédictions précédentes
basées sur le
sondage CROP du 5 décembre. Les Berthier, Bertrand, Deux-Montagnes,
Champlain, Saint-Maurice, Beauharnois, Huntington, Saint-Hyacinthe, Vachon
et Rosemont rentreraient donc au bercail péquiste.
Pour l’ADQ, Beauce-Nord
resterait au côté du chef Mario Dumont dans Rivière-du-Loup. L’avènement
de ce caucus-minceur adéquiste serait pour ses deux survivants une
excellente occasion de nous faire une démonstration d’autonomisme, car ils
auraient sûrement à faire preuve de beaucoup de polyvalence. L’ADQ aurait
aussi l’humiliante tâche de quémander cette fois encore à l’Assemblée
nationale un statut auquel les règles ne lui donnent pas droit.
Très proches de celles de L’Action nationale, les prédictions de HKDP
donnent 78 sièges au PLQ, 45 au PQ et 2 à l’ADQ. Mais cette ressemblance en
nombres cache de grandes différences quand on se penche sur les
circonscriptions remportées par chaque parti. Les deux gains adéquistes de
L’Action nationale sont Beauce-Nord et Rivière-du-Loup tandis que ceux de
HKPD sont Chute-à-la-Chaudière et Lotbinière. Les autres divergences
concernent Nicolet-Yamaska, Gaspé, Berthier, Argenteuil, Chambly,
Huntington, Saint-Jean et Roberval.
Qui aura eu raison? Les bénévoles de
L’Action nationale ou professionnels de HKPD? Réponse lundi soir.
Quoi qu’il en soit, la variation entre le dernier CROP et le dernier Léger
Marketing nous a permis d’identifier les circonscriptions possiblement à
surveiller. Cependant, il serait sage d’ajouter Gouin et surtout Mercier à
cette liste. Il faut effectivement noter que, contrairement aux électeurs,
l’informatique ne fait pas de sentiments. Il se peut évidemment que de
nombreuses surprises nous attendent le 8 décembre. Les réflexions de
dernière minute et une météo peu clémente pourraient influencer les
électeurs.
Les plus conciliants pourront toujours se consoler en se disant
que l’aube d’une grave crise économique n’est jamais un bon moment pour
prendre le pouvoir. Les moins patients voudront que le PQ se donne un
quatrième chef en quatre ans. Voyons d’abord les résultats.
Bonne soirée
électorale et à plus tard pour une analyse du verdict des urnes, un bilan
du duel HKPD-L’Action nationale et une appréciation des précisions
respectives de CROP et Léger Marketing.
Christian Gagnon

Montréal
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 38a394e6dfa1bba986fca028dccfaa78

Christian Gagnon138 articles

  • 114 701

CHRISTIAN GAGNON, ing.
_ L’auteur a été président régional du Parti Québécois de Montréal-Centre d’octobre 2002 à décembre 2005





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé