Les ethniciseurs de la nation nous refusent le droit d'être

Le poète Claude Péloquin bâillonné pour son patriotisme

Il veut contrer la pensée unique et l'assimilisation

Bd802cd9d4721c3649633f5a8a587fdd

Tribune libre

Avez-vous remarqué qu'il y a un seul discours permis dans la plupart des médias, une seule vision des choses concernant l'avenir de la nation canadienne-française?

En effet, la seule opinion tolérée par la bien-pensance officielle est la suivante: selon leur prétention, le Québec doit absolument s'assainir grâce à une ethnicisation systématique, accélérée, assimilatrice, qui fera disparaître enfin et le plus vite possible toute trace de la nation canadienne-française, avec l'ensemble de ses caractéristiques historiques de peuple fondateur qui forment son identité collective et créent un sentiment naturel d'appartenance. À les en croire, il faudrait se débarrasser de tout ce qui fait qu'on est Nous et personne d'autres. Un nettoyage impitoyable et concerté. Pour qu'il ne reste plus que des Canadiens...

Une frange douteuse de journalistes associés à une certaine gauche caviar dépassée, de ces intellectuels collets montés affichant un air supérieur mais tout à fait déconnectés des réalités concrètes, de tous ces universitaires Purell enfermés dans leur tour d'ivoire, prônent cette idéologie dilueuse insensée et cherchent par tous les moyens à accentuer un processus qui s'apparente purement et simplement au génocide organisé d'une nation, dans le but de la remplacer par un mélange indifférencié de multiples ethnies provenant massivement du tiers-monde sous-développé.

Ces gens-là, anti-nationalistes avoués, s'aveuglent sciemment sur le fait que la cosmopolitisation systématique d'une nation revient à lui retirer son cœur et son âme, sa continuité générationnelle, sa fierté du chemin parcouru par ses ancêtres d'hier à aujourd'hui, dans le respect de l'héritage accordé et de la transmission d'une vision des choses qui nous est propre et de ce fait précieuse.

Le grand poète Claude Péloquin s'insurgeait récemment contre l'immigration massive d'étrangers incompatibles avec notre type de société occidentale évoluée, énonçant tout bonnement le fait vérifié que plus ils augmenteront en nombre, plus la possibilité de réaliser l'indépendance diminuera. Les chiffres démontrent leur adhésion quasi totale au Non.

Mais vous auriez dû voir la pluie de cailloux et d'invectives qui lui tomba dessus, lancée par les journalistes lapideurs patentés, tous coupables de penchants multiculturalistes, cosmopolitisateurs, anti-canadiens-français, fédéralistes, vendus à la multi-ethnicisation accélérée de notre belle société tricotée serrée et composée de gens qui se ressemblent mais qu'eux voudraient bien voir disparaître au plus coupant.

Rappelons que Claude Péloquin est l'auteur du célèbre cri du cœur toujours gravé à Québec "vous êtes pas écœurés de mourir, bandes de caves?" Une interprétation valable de cette question existentielle s'il en est une, consiste à la comprendre ainsi: "vous n'êtes pas tannés de vous éteindre à petit feu en tant que peuple, bandes d'endormis passifs? Secouez-vous!" Cela peut être compris comme une vigoureuse exhortation à réagir et à ne pas se laisser diluer jusqu'à l'assimilation totale.

M. Péloquin est réputé pour être droit et incorruptible, dans la lignée des Pierre Falardeau Et Victor-Lévy Beaulieu. Son point de vu mérite d'être écouté, sachant qu'il ne mâche pas sa langue de bois et qu'il n'essaiera jamais d'être politiquement correct pour ne pas déplaire. Son point de vue n'est pas unique mais rejoint celui entendu dans bien des familles.

En observant ce qui se dit dans bien des médias, on a la nette impression qu'on nie au citoyen amoureux de sa patrie le droit légitime à l'affirmation identitaire, qu'on lui refuse d'exprimer son désir légitime de sauvegarder les particularités unificatrices qui font que sa nation en est une normalement constituée.

C'est ce qu'on appelle la pensée unique, c'est-à-dire cette situation où une seule opinion est présentée comme étant acceptable publiquement et qui ne peut surtout pas être remise en question sous peine de réprobation immédiate.

Mais ne nous laissons pas bâillonner par cette clique contrôlante qui cherche à imposer ses vues au bon monde de chez nous par le matraquage médiatique constant.

Oui, affirmons sans relâche notre droit sacré à l'affirmation identitaire de la belle et grande nation que nous formons, la seule qui est la nôtre, et qui rejoint le droit à l'auto-détermination de tous les peuples de la Terre, condition essentielle à chaque nation pour exister, se développer et prospérer.

"L'amour de la Patrie est le premier amour" -Paul Verlaine

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie515 articles

  • 975 387

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



10 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    1 janvier 2015

    Diverses façons d'agir pour démolir et anéantir des nations.
    Descendez un peu la page pour voir l'article.
    http://www.dnat.be/index.php/10-democratie-nationale/nos-idees/la-tribune-libre/les-articles-de-pieter-kerstens/365-diverses-facons-pour-aneantir-les-nations-et-demolir-l-europe
    Vidéo, sous titré en Français, qui complète bien l'allocution de M. Del Valle sur la culpabilité Occidentale.

    M. Poutine de la Russie, s'adresse a sa population et dit;
    L'Occident a vendu son âme au Diable.
    https://www.youtube.com/watch?v=LKkbm_QjFmM&feature=youtu.be

  • François A. Lachapelle Répondre

    29 décembre 2014

    Merci Réjean Labrie pour votre article qui m'inspire de riches idées pour la préparation d'un commentaire en réponse à un article paru dans Le Devoir du 24 décembre 2014 en page A 7 intitulé: L'OCCASION DE CULTIVER LA DIGNITÉ DE LA DIFFÉRENCE.
    Cet article est écrit par un rabbin de Montréal, Chaim STEINMETZ que je rencontrerai bientôt.
    Ce Québécois se réjouit de nous rappeler qu'il y a un an, je cite: « nous étions plongés dans cet horrible débat sur ladite « charte des valeurs », une proposition d'interdire les symboles religieux dans le secteur public ...»
    Devant une telle appréciation, je retiens cet extrait de votre texte: « Ces gens-là, anti-nationalistes avoués, s’aveuglent sciemment sur le fait que la cosmopolitisation systématique d’une nation revient à lui retirer son cœur et son âme, sa continuité générationnelle, sa fierté du chemin parcouru par ses ancêtres d’hier à aujourd’hui, dans le respect de l’héritage accordé et de la transmission d’une vision des choses qui nous est propre et de ce fait précieuse.»
    Je suis surpris de l'analyse du rabbin qui se situe en superficie du projet global du projet de loi 60 que je couvre du parapluie d'une CHARTE DE LA LAÏCITÉ DU QUÉBEC. Si le rabbin défend le port de la kippa juive dans un Québec laïc, et s'associant aux autres signes religieux dans le domaine religieux comme le voile islamique et la croix chrétienne, il croit ainsi faire évoluer le Québec, il y a un grand malentendu à dissiper. Nous le ferons en toute fraternité doublée de la fierté du « chemin parcouru par ses ancêtres d'hier et d'aujourd'hui » dont je fais partie. On verra où ce rabbin se situe.

  • Archives de Vigile Répondre

    25 décembre 2014

    Un audio de 45 min, très intéressant a écouter; M. Alexandre Del Valle, géopoliticien, dit que les Occidentaux souffrent d'un complexe de culpabilité, car ils sont constamment culpabilisés a outrance pour tout ce qui va mal sur cette planète et qu'ils préfèrent se diriger vers le suicide, parce que c'est trop atroce.
    Le responsable est ce Dieu de la Rectitude Politique, qui nous dit qu'il faut aimer les autres diversités, mais nous interdis d'aimer les nôtres, la couleur de la peau des autres, mais pas la notre, d'apprécier et de souligner ce que les autres font, mais de sous estimer nos propres réalisations, etc....
    Pourtant, lorsque l'on regarde les faits réels de la vrai histoire, ce sont les Occidentaux qui ont inventé 95% des moyens modernes, comme; Électricités, Téléphonies, Aérospatiales, Ordinateurs, Médicaments, Soins de santé, etc..
    Dont la majorité des citoyens de la planète bénéficient, sans reconnaissance, mais des reproches a la tonne.
    Petit traité de déculpabilisation par Alexandre Del Valle.
    https://www.youtube.com/watch?v=MOr8JA7zqL0
    Qui travaillent pour sortir les Africains du virus de l'Ébola?
    Les Occidentaux.
    Un écrivain koweïtien, M. Ahmad Al-Sarraf se demande pourquoi les pays musulmans arabes ne contribuent rien à lutter contre la propagation du virus Ébola?
    Surtout en considérant que deux sur trois pays (Guinée et Sierra Leone) avec les pires épidémies d'Ébola sont des nations à majorité musulmane.
    http://www.barenakedislam.com/2014/10/24/kuwaiti-writer-wonders-why-arab-muslim-countries-arent-contributing-anything-to-fight-the-spread-of-ebola/

  • Archives de Vigile Répondre

    25 décembre 2014

    La gauche mondialiste fait des ravages dans les médias (essayez de donner une opinion négative de l'islam dans le courrier du Devoir, vous verrez), la gauche est un excès de bonhomie, c'est la boulimie morale en action : les autres sont bons, ils ont le droit de tout recevoir (les droits) et il leur est permis de ne rien concéder (les devoirs) ; nous sommes, les Occidentaux, les méchants qui doivent payer. Notre civilisation est pourrie, décadente, sans âme. Alors, on n'a pas à la défendre, c'est ringard, c'est gênant, ça tient presque de la xénophobie, du racisme. L'autre peut venir, s'imposer, imposer ses valeurs, mêmes les plus rétrogrades (statut de la femme chez les musulmans) sans qu'on puisse, en toute raison, les critiquer, les mettre en doute ou les rejeter. On doit accueillir toute la misère du monde et ne rien dire, alors qu'il serait si sensé d'aider les miséreux dans leurs pays, avec l'argent des pays les plus riches de la planète (Arabie saoudite, Émirats et autres empires totalitaires).

  • Archives de Vigile Répondre

    24 décembre 2014

    Joyeux Noel, M. Labrie et a tous les Vigiliens.
    Toujours contente de lire vos textes avec un grand sens Patriotique, qui malheureusement se font très rares dans nos médias de notre société.

  • Archives de Vigile Répondre

    23 décembre 2014

    Monsieur Labrie
    En 2015, les Québécois doivent mettre de la pression sur Couillard et sa clique pour une réduction des quotas d'immigration qui sont complètement démesurés par rapport à la réalité de l'emploi qui est en grosse perte de vitesse au Québec. J'irais même plus loin; nous devrions réclamer, URGEMMENT, un référendum sur l'immigration comme celui tenu, dernièrement, en Suisse. IL EN VA DE NOTRE AVENIR COMME PEUPLE.
    Je me répète, la politique actuelle d'immigration est suicidaire pour le Québec. Il est clair, à mes yeux, que derrière cette immigration débordante et envahissante se cache un plan des fédéralistes pour nous assimiler et pour empêcher que l'indépendance du Québec se réalise. À nous d'agir en conséquence!
    André Gignac 23/12/14

  • Laurent Desbois Répondre

    22 décembre 2014

    Choquant. Enrageant. Un défenseur de la langue française en Outaouais et dans l'Ontario francophone... congédié par Gesca Desmarais !
    Voilà la vraie raison que Gesca Desmarais a congédié Pierre Allard et veut museler Le Droit de Gatineau!
    Le bilinguisme collectif, étape vers l'assimilation
    Pierre Allard, Éditorialiste au quotidien LeDroit, Gatineau (Québec), 13 mars 2014
    http://pierreyallard.blogspot.ca/2014/03/le-bilinguisme-collectif-etape-vers.html?spref=fb
    Hors Québec, sauf quelques régions comme la péninsule acadienne ou quelques coins francophones de l'Ontario, la connaissance de l'anglais est imposée tant à l'école que partout dans la vraie vie.
    Le bilinguisme: une étape, pas une destination

  • Pierre Schneider Répondre

    21 décembre 2014

    Ce que Claude a expliqué au cours de cette entrevue avec Marie-Louise Arsenault, c'est que nous n'avons pas mis en place les structures permettant d'intégrer correctement ce flot d'immigrants que NOUS avons sollicités et que NOUS sollicitons toujours à cause du faible taux de natalité québécois et de l'importance économique qu'ils représentent.
    Ceci étant, Péloquin a entièrement raison et les "Gescadiens" et autres adeptes de la rectitude politique qui ont crié au meurtre n'ont pas du tout raison de le traiter de xénophobe ou de raciste. Quiconque connait le moindrement son oeuvre peut en témoigner.
    Mais ces bien-pensants lisent-ils de la poésie ou se plaisent-ils à en parler dans leurs égo-chroniques pour épater la galerie ?

  • Archives de Vigile Répondre

    21 décembre 2014

    Monsieur Labrie
    Le poème de Verlaine, "L'amour de la Patrie est le premier amour" que vous citez à la fin de votre article, ne marche pas fort au Québec par les temps qui courent surtout avec Couillard et sa "gang" de minables, de vendus au West Island. Comment les Québécois peuvent-ils être descendus si bas le 7 avril dernier? Abdication, naïveté, inconscience et manque de politisation voilà!
    Dans le contexte politique actuel, la radicalisation est la seule solution pour politiser les Québécois; il y a des limites à jouer aux bons gars ici au Québec. On se radicalise ou c'est l'assimilation. Nous n'avons pas le choix, nous en sommes rendus là. Notre langue est en très grande perte de vitesse au Québec à cause du gouvernement Charest que nous avons maintenu au pouvoir durant neuf années dans la corruption en plus, il faut le faire.
    Incroyable ce que j'entends tous les jours de notre langue truffée d'anglicismes. Contrairement à Verlaine, nous n'aimons pas notre Québec. AUCUNE FIERTÉ NATIONALE FORTE SANS UNE IDENTITÉ NATIONALE FORTE (ÇA PASSE PAR L'INDÉPENDANCE!) ce que tous les médias fédéralistes légués contre nous s'efforcent de diluer comme vous le citez si bien dans votre texte. L'indépendance est urgente, les Québécois vont-ils finir par se réveiller?
    S'il y avait une course à la chefferie du PLQ (le parti politique du West Island), tous les médias fédéralistes fonctionneraient au maximum pour nous vendre leur fédéralisme de merde "canadian" et tous les politiciens québécois dans cette course, tous asservis, à genoux, des vrais hommes de service quoi! RÉVEILLE- TOI QUÉBEC!
    André Gignac 20/12/14

  • Archives de Vigile Répondre

    21 décembre 2014

    Au Québec actuellement c'est exactement pareille comme en France:il y a les" médias aux ordres" qui ne tiennent pas compte de l'opinion de la majorité ainsi que de la situation réelle sur le terrain et qui imposent la "dictature du politiquement correcte" qui veux que toute pensée nationaliste et patriotique soit vu comme du fascisme ou de l'intolérance.
    Je dis:assez de l'immigration massive non assimilable à notre culture et nos valeurs,de la discrimination positive en faveurs des minorités visibles,de l'islamisation,de l'anglicisation et de l'américanisation!
    Rendez-nous notre Québec français!
    D'Arcy Archambault