Petite fable revisitée

Le filou et le fier petit agneau

Et, là dessus, par le truchement d'un M. X aux abois il le traîne dans les dédales de son droit avec la folle certitude qu'il le mangera.

Tribune libre

Le filou et le fier petit agneau
L'oppression du plus fort est-elle toujours à son meilleur ?
_ Nous l'allons montrer tout à l'heure.
Un fier petit agneau trimait dur
_ pour une cause noble et pure
_ lorsque le filou survint enragé et soucieux
_ de camoufler toutes ses vergetures.
_ Sa situation rapidement le commandait.
_ - Qui te rend si hardi de troubler
_ mes gras avantages ?
_ dit ce minimal, plein de gages.
_ - Tu seras châtié de ta témérité !
_ - Triste sire, reprit notre fier petit agneau,
_ que votre Vacuité ne nie point tant sa turpitude éternelle
_ et qu'elle considère que je me voue complètement
_ à un projet plus de cent coudées au-dessus d'elle
_ et que par conséquent en aucune façon sincèrement
_ je ne puis taire toutes ses compromissions.
_ - Tu les tairas ! reprit cette tête en curatelle
_ et je sais que continuellement, de moi, tu médis
_ ces dernières années.
_ - Comment ne l'aurais-je pas fait ? reprit le petit fripon,
_ tu tètes encore ma mère !
_ - Et puis, ce n'est pas seulement toi
_ mais tous tes frères qui, dessus, me déblatèrent.
_ On me l'a dit, il faut que je me venge
_ de votre engeance qui me démange.
_ Et, là dessus, par le truchement d'un M. X aux abois
_ il le traîne dans les dédales de son droit
_ avec la folle certitude qu'il le mangera.

Featured 550900f130d875a76cec032283913664

Gilles Ouimet66 articles

  • 31 597

Né à Mont-Laurier en 1947. Études primaires à cet endroit. Études classiques à Mont-Laurier et Hull entre 1961 et 1968. Diplômé en histoire de l’Université Laval en 1971. Enseignant à la polyvalente de Mont-Laurier entre 1971 et 2005. Directeur d’une troupe de théâtre amateur (Troupe Montserrat) depuis 2000. Écriture pour le théâtre, notamment une pièce à l’occasion du centenaire de Mont-Laurier en 1985 (Les Grands d’ici), une autre à l’occasion du 150e anniversaire du soulèvement des Patriotes (Le demi-Lys...et le Lion) en 1987 (prix du public lors du festival de théâtre amateur de Sherbrooke en 1988 et 2e prix au festival canadien de théâtre d’Halifax la même année). En préparation, une pièce sur Louis Riel (La dernière Nuit de Louis Riel). Membre fondateur de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides. Retraité de l’enseignement depuis 2005.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé