Le débat sur PKP est reporté après le dépôt de la motion du PQ

65835c8651a6a96b6d00c276c6683d09

Le gouvernement Couillard veut transférer l'Assemblée nationale en tribunal de l'Inquisition !

Québec — Les libéraux ont accepté jeudi de reporter le débat sur une motion destinée à mandater une commission parlementaire pour examiner le cas du député Pierre Karl Péladeau, dont la propriété du conglomérat Québecor suscite des questions chez ses adversaires.
Le leader parlementaire du gouvernement Jean-Marc Fournier a déclaré que cette décision a été prise à la lumière d’une nouvelle proposition du Parti québécois de mandater un comité de travail pour analyser l’indépendance journalistique et la liberté de presse au sein des entreprises médiatiques du Québec.
Dans son projet de motion, le PQ explique qu’un comité de travail est préférable parce qu’il éliminerait la dimension partisane d’une commission parlementaire, où leurs adversaires seraient majoritaires et pourraient procéder sans son appui.
En Chambre, le premier ministre Philippe Couillard a salué cette «ouverture», qu’il a d’abord qualifiée de «recul», mais il a insisté sur l’importance de garder «une touche parlementaire» dans le processus.
Quelques minutes plus tôt, M. Fournier a expliqué que les leaders parlementaires des différents partis vont discuter de la meilleure formule à mettre en place.
Selon le leader parlementaire libéral, les inquiétudes des péquistes sont toutefois exagérées quant au cadre, puisque les commissions parlementaires sont régulièrement mandatées pour examiner des questions de cette nature.
M. Fournier a ouvert la porte à discuter d’une «formule parlementaire» à mettre en place pour répondre aux inquiétudes partagées par les libéraux, la Coalition avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire à propos des risques, pour un député, de contrôler une entreprise médiatique.
«La formule parlementaire ne semble pas faire leur affaire, pourtant des commissions parlementaires on en a sur tous les sujets, a-t-il dit. Ce que je dis c’est: écoutez je suis prêt à voir la meilleure formule parlementaire.»


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé