Le bout du tuyau

784014e0e0d0d7a6a086e1b87e4a1af5

L'Empire Desmarais, inquiet du sort de ses investissements dans le pétrole albertain, s'en prend au gouvernement Harper

Après un an et demi d'audiences publiques, la Commission d'examen conjoint du projet d'oléoduc Northern Gateway a entendu les représentations finales des parties la semaine dernière. La Commission publiera son rapport d'ici la fin décembre. Rappelons que cet oléoduc, proposé par Enbridge, transporterait le pétrole albertain sur une distance de 1170 kilomètres jusqu'aux côtes de la Colombie-Britannique. De là, l'or noir sera chargé dans des superpétroliers à destination de l'Asie.

Featured e9ce29e1df8a56a11b26e68ffd733781

André Pratte875 articles

  • 337 447

[une chronique intitulée « Tout est pourri » (critique de Anne-Marie Gingras) ->http://books.google.fr/books?id=EZWguAMXAtsC&pg=PA27-IA27&lpg=PA27-IA27&dq=pratte+Tout+est+pourri&source=bl&ots=MUti9NTQuH&sig=h2zgJlLgOg844j5ejxnUl4zH2_s&hl=fr&sa=X&ei=73RrT8aQEqnh0QHuh4GyBg&ved=0CEEQ6AEwBQ#v=onepage&q=pratte%20Tout%20est%20pourri&f=false]

[Semaine après semaine, ce petit monsieur nous convie à la petitesse->http://www.pierrefalardeau.com/index.php?option=com_content&task=view&id=30&Itemid=2]. Notre statut de minoritaires braillards, il le célèbre, en fait la promotion, le porte comme un étendard avec des trémolos orwelliens : « La dépendance, c’est l’indépendance ». « La soumission, c’est la liberté ». « La provincialisation, c’est la vraie souveraineté ». « La petitesse, c’est la grandeur ». Pour lui, un demi-strapontin à l’Unesco est une immense victoire pour notre peuple. C’est la seule politique étrangère qu’il arrive à imaginer pour le peuple québécois. Mais cet intellectuel colonisé type n’est pas seul. Power Corp. et Radio-Cadenas en engagent à la poche.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé