La proclamation hâtive de notre indépendance occultée par la violence coloniale

La république du Québec proclamée dans l'honneur et l'enthousiasme (1838)

À nous contemporains de la rendre effective. Gloire aux patriotes !

Chronique de Gilles Verrier

Neuf ans plus tard, pas une virgule à changer dans la continuité de ce combat vieux de 173 ans et plus.
Inspirés par le courage opiniâtre de nos ancêtres; enracinés dans leur lutte visionnaire, nous vaincrons !
Le monde change, mais le mépris n'aura qu'un temps. Le peuple québécois / canadien-français surmontera l'adversité et vivra !
http://archives.vigile.net/ds-patriotes/docs/02-2-26-verrier.html
Gilles Verrier

Featured 11c309e183a1007b8a20bca425a04fae

Gilles Verrier136 articles

  • 213 572

Entrepreneur à la retraite, intellectuel à force de curiosité et autodidacte. Je tiens de mon père un intérêt précoce pour les affaires publiques. Partenaire de Vigile avec Bernard Frappier pour initier à contre-courant la relance d'un souverainisme ambitieux, peu après le référendum de 1995. On peut communiquer avec moi et commenter mon blogue : http://gilles-verrier.blogspot.ca





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Jocelyn Jalette Répondre

    19 février 2011

    Bien d'accord avec vous. Dans les pages de garde de ma bande dessinée sur l'histoire des Patriotes; "La république assassinée des Patriotes", j'ai retranscrit intégralement la déclaration d'indépendance de Nelson. J'espère ainsi la faire connaître aux étudiants et aux bédéphiles.

  • Archives de Vigile Répondre

    19 février 2011

    Merci et bravo Monsieur Verrier pour ce texte, court certes mais néanmoins émouvant.
    À lire aussi votre publication mise en lien sur le 164e anniversaire de la Déclaration d'indépendance du Bas-Canada.
    Une seconde Déclaration d'indépendance serait actuellement en route.
    Or, pour être en phase avec notre Histoire, cette nouvelle déclaration ne peut faire l'économie d'une filiation DIRECTE avec celle du 28 février 1838 de Robert Nelson et de nos héros Patriotes.
    Il ne peut y avoir d'indépendance réelle sans la Proclamation solennelle de la République libre du Québec !
    Chaleureuses salutations républicaines,
    Danièle Fortin
    -

  • Nicole Perron Répondre

    19 février 2011

    Bravo monsieur Gilles Verrier! Enfin avec vous  on cesse de se morfondre dans un pessimisme paralysant , de gratter et de regratter ses plaies, de brailler comme des enfants gâtés, de prédire à tout bout de champ notre disparition et notre incapacité avec une délectation morbide!
    Retrouvons l'esprit des Patriotes: le combat pour la démocratie et l'indépendance est entamé et deviendra de plus en plus fort.Il faut l'affirmer et le réaffirmer. Ce sont des affirmations qui s'auto- réalisent Finie la déprime post- référendaire provoquée par une équipe qui n'a pas su présenter un plan B ni même un plan C alors que nous étions si très du but et qui a laissé les Québécois rentrer chez eux la queue entre les jambes sans leur dire qu' en 15 ans ils avaient réalisé un bond énorme vers la liberté.
    Nous ne nous tairons plus!
    Dégagez les fatalistes, les déprimés, les malades et les infirmes!
    En avant!