La grande séduction à Saint-Ubalde

Ou la naiveté pathétique de nos bons catholiques

08e6a61dcbdc5d392b0fa3093bbea0f7

Tribune libre

L'accueil de 50 000 migrants syriens a couté aux contribuables canadiens jusqu'ici la somme incroyable de 2 milliards de dollars!


Et la note est loin, très loin d'être complète.


http://www.rcinet.ca/fr/2015/11/20/chaque-refugie-syrien-va-couter-48-000-dollars-aux-contribuables-canadiens/




Tout ça parce que le Mini-PET avait fondu en larmes, en voyant le cadavre du petit Elian mort noyé sur les rives turques, parce que son irresponsable de père s'était embarqué sur un radeau de fortune, en pleine Mer Égée agitée, alors que la famille était en parfaite sécurité en Turquie.




Pour vous donner une petite idée du cout astronomique de cet accueil, mais surtout de sa pathétique futilité, cap sur une micro expérience à Saint-Ubalde, Portneuf.




Février 2017, le tout Saint-Ubalde se mobilise pour accueillir un couple de Syriens et leur enfant. "Lui, Hani, est vendeur et parle arabe et un peu anglais ! Elle, Evlin, a une formation en journalisme et parle arabe, anglais et un peu français ! ! ! Leur petite fille se prénomme Lamitta", raconte Rima Elkouri de La Presse Plus Plus (Plus fédéraliste que jamais, Plus multiculturaliste que jamais) renversée par l'accueil dans ce Québec profond qu'elle ne connait pas et qu'elle croyait si replié sur lui-même (rappelons que Saint-Ubalde, dans le comté de Portneuf, est situé à 40 km d'Hérouxville.....)


http://plus.lapresse.ca/screens/0ca75635-a045-42ed-8df4-a2ed7ba771ee__7C___0.html



"C’est Gilles Pellerin, le diacre du village, qui a eu l’idée un jour de novembre 2015. Il avait vu passer un message du pape invitant chaque paroisse à accueillir une famille de réfugiés syrien", ajoute la Rima. (Ben oui, mes amis, y'a encore des Québécois qui écoutent le pape! Est-ce que le brave Gilles sait que la minorité chrétienne en pays musulmans est la minorité la plus persécutée au monde présentement?)


Sous la direction de Gilles Pellerin donc, le diacre du village (un bon catholique), on a recueilli 13 000 $ pour subvenir aux besoins de la famille pendant une année (c'est le minimum que demande le Gouvernement fédéral pour le parainnage privé, après ça ce sont les contribuables qui ramassent la note. Ainsi fonctionne la gamik....)


On a trouvé une maison qu'on a nettoyée au complet. On a recueilli des meubles, des électroménagers, de la vaisselle, literie, vêtements.  On s'est aussi assuré des services de francisation. On a organisé des cafés-rencontres dans le village pour mieux les faire connaitre. On a même trouvé des chansons québécoises à leur faire écouter.


Plus de 150 personnes ont contribué à ce parrainage exceptionnelle. Et ce dans un village de 1400 habitants du Québec profond, dirait Pettigrew. Un village situé à 40 km d'Hérouxville, je répète.


On est allé les chercher à l'aéroport Un concessionnaire a prêté une minifourgonnette pour l’occasion.  Pancarte de bienvenue, bouquet de fleurs pour la madame, toutou pour la petite, couverture pour se réchauffer, habit de neige pour la petite, bottes et manteaux chauds pour les grands. A Saint-Ubalde, on est accueillant en sacrament.


Un an plus tard, la Rima est retournée les voir.


"Quoi de neuf au village ? Les saisons ont passé. La bonté est restée. Alors que leur Syrie natale est toujours déchirée par la guerre, Evlyne et Hani n’ont ménagé aucun effort pour s’adapter à leur nouvelle vie. Leur fille Lamitta, deux ans et demi, adore la neige et parle le français avec un petit accent ubaldois. Elle a désormais un petit frère, Andrew, un petit Québécois d’origine syrienne qui, à la grande joie du village, est né le 27 décembre, par une journée de froid sibérien. « On a accueilli trois personnes. Et là, on est rendus à quatre ! La famille est dans le bon village pour vivre ça ! », dit Loraine Denis, membre du comité de parrainage qui est devenue une deuxième mère pour Evlyne" "


(À noter que le jeune "québécois", né dans le Québec profond, ne s'appelle pas André ou Dédé mais Andrew)


L'histoire a même attiré l'attention de notre belle gauche intégrationiste (celle qui en arrache ces temps-ci avec Slav et Kanata...) qui a fait un film complet sur la p'tite famille:


"L’histoire de cette famille de réfugiés est un exemple de «superbe intégration», confient les documentaristes. Le père s’est trouvé un emploi au restaurant du village et prépare chaque semaine des mets syriens pour les clients. La petite Lamitta fréquente la garderie du village et parle couramment français et arabe. «Ils ont eu un autre enfant, un petit garçon, qu’ils appellent leur petit Québécois», ajoute Christian Mathieu Fournier."


https://www.lesoleil.com/arts/un-elan-de-generosite-dans-portneuf-documente-dans-la-maison-des-syriens-da12e60a906e53eaac9677fd6783a816


https://www.facebook.com/LaMaisonDesSyriens/videos/vb.816558711846905/1032489953587112/?type=2&theater

 


La semaine passée, on apprenait que la belle petite famille, si bien intégrée, qui avait été accueillie grâce à l'effort de tout un village, avait quitté Saint-Ubalde pour.... Laval.


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1113020/refugies-deschambault-grondines



Les deux parents et leur petite-fille ont décidé de s’établir à Laval pour poursuivre leur processus de francisation et se trouver un emploi. « Ce n’est pas un échec, on leur a donné les outils nécessaires pour vivre au Québec », martèle Gilles Pellerin, le coordonnateur du comité qui avait parrainé la famille!


Prions pour lui et pour le pape.


PS: L'humble et sympathique Marc Ouellet était de passage à Sainte-Anne-de-Beaupré cette semaine après 7 ans d'absence au pays. Evitant de parler de tous les scandales sexuelles qui touchent la business romaine, il en a profité pour nous sermoner demandant "à la population du Canada pour qu’il y ait une attitude vraiment d’ouverture, d’accueil, de secours et d’intégration pour les personnes qui nous arrivent en grande difficulté de l’étranger ».


Deux milliards, Marco, c'est pas assez? 48,000$ par personne, c'est pas assez? Pour des gens qui viennent d'un pays où les Chrétiens sont persécutés, la minorité la plus persécutée au monde.



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé