L'attentat silencieux et lent, son avancée imperceptible

L'islamisation tentaculaire

30f7d66636aac7d0b8cd5ca1e5281894

Tribune libre

La situation

Elle a déjà commencé. Personne ne l'avait vu venir. Mais lentement mais sûrement, elle se répand et s'installe en occident, fait tache d'huile et marée noire: l'islamisation tentaculaire foudroyante, dans une avancée quasi imperceptible, l'attentat silencieux et lent, l'invasion barbare qui progresse en catimini, jusque dans le ventre des musulmanes devenues fabriques de soldats déments d'Allah.

Affirmons-le sans ambages: tous les musulmans, 100% d'entre eux, du plus neutre au plus radical, sont en faveur d'une société qui répondra de plus en plus aux préceptes et diktats de leur religion. Aucun d'eux n'empêchera jamais la progression de l'islam de quelque façon que ce soit, de manière active ou passive.

L'objectif

S'infiltrer, puis s'implanter insidieusement dans toutes les sociétés occidentales dans le but de les faire basculer dans un chaos islamique indescriptible, tel qu'il se vérifie dans tous les pays arabes sans exception.

Toutes les couches de la société s'en verront ébranlées, toutes les institutions, jusqu'aux fondements même de la démocratie et de la liberté de parole. "Ils n'en mouraient pas tous, mais tous étaient atteints" (Jean de la Fontaine, Les animaux malades de la peste).

Le résultat sur les sociétés ciblées

Net recul social sur tous les plans, imposition d'une mentalité totalement régressive, revendications incessantes allant à l'encontre de nos valeurs, repli communautariste auto-ghettoïsant, inégalité hommes/femmes, exigences de mise en application coraniques et de la charia, croissance de quartiers dangereux, radicalisation d'une jeunesse facilement fanatisable, chômage disproportionné, recours systématique et permanent aux programmes d'aide sociaux (prestations d'aide sociale, d'assurance-emploi, soins de santé, école gratuite, hlm, etc.), création d'une société à part dans une société, la multiplication des foyers d'attentats.

La riposte

La population commence à prendre conscience de la menace qui la guette, du péril en la demeure déjà investie. Le malaise est réel et palpable. Même le voile devient arme d'attaque de la femme brandi sur la place publique.

La population, jugulée, bâillonnée par une certaine bien-pensance de l'opinion unique qui renâcle à admettre sa grossière erreur de jugement, la population, disons-nous, n'ose protester, hésite encore à faire valoir son droit naturel de sauvegarder les acquis séculaires qui ont donné naissance à nos sociétés modernes.

Devant une telle forme d'envahissement, il est de notre devoir collectif de promouvoir, de faire valoir sans relâche, cette idée que la culture occidentale et les institutions qui nous représentent, méritent d'être protégées des atteintes dont elles sont la cible.

Qu'il soit clair pour tous que nous sommes légitimés à combattre une idéologie jugée malfaisante pour nous, une conception de la société aux antipodes qui ne pourra jamais au grand jamais se concilier avec la nôtre.

Refusons cette invasion virtuelle nettement et fermement. C'est là notre droit absolu. Et une obligation morale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie555 articles

  • 1 029 215

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire une grande fierté d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 555 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion s'étendant sur une période de plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    3 octobre 2016

    L'écrivain Karim Akouche affirme sans détour:
    «L’islamiste gagne chaque jour des batailles contre l’Occident. Il a réussi à restreindre la liberté de pensée, à séparer les femmes des hommes dans les piscines, à halaliser les menus scolaires, à fragiliser la laïcité, à ouvrir des mosquées dans les universités, à gagner des procès contre des États, à verrouiller plusieurs institutions internationales...»
    http://www.journaldemontreal.com/2016/05/10/un-poete-contre-lintegrisme?ref=yfp

  • Archives de Vigile Répondre

    21 juin 2016

    Tout les musulmans ne sont pas islamistes mais tout les musulmans sont censés considérer Allah comme le seul dieu, le Coran comme sa parole et Muhammad (Mahomet) comme son messager et un modèle de vertu à imiter. C'est la base de la foi musulmane.
    Or, lorsqu'on lit le Coran et la Sunna (constituée des hadiths, ces récits de paroles ou d'actes attribués à Muhammad), on découvre que l'islam encourage des actes criminels rappelant ceux des intégristes dont les musulmans dits modérés prétendent qu'ils agissent en contradiction avec l'islam.
    Trafic d'esclave, racket de protection, razzia, guerre, viol de guerre, flagellation des fornicateurs, amputation des voleurs, lapidation des personnes accusées d'adultère, exécution des apostats, tout cela n'est que fidèle imitation des premiers disciples de Muhammad il y a 14 siècles.
    Toute la question est de savoir si les musulmans dits modérés le sont par ignorance de l'islam ou parce qu'ils ne voient rien d'absurde à s'identifier à une religion qui a un criminel comme fondateur et un sociopathe comme dieu.

  • Archives de Vigile Répondre

    13 juin 2016


    Mais voilà : il ne faut pas contrarier les musulmans. Si un règlement ne leur convient pas, alors il faut le changer. C’est cela leur conception du vivre ensemble.
    La même problématique se pose pour les synagogues. Ce ne sont pas juste des lieux de culte, mais aussi des bases communautaires qui servent d'assises de colonisation. Les immigrants musulmans s'invitent pour nous sauver d'un problème de manque de fertilité selon leurs mots. Ils viennent pour nous remplacer parce que nous sommes trop stupides. Normalement, ils devraient se réjouir du mouvement LGBT qui nous amenuise. Mais ils craignent la contamination. C'est ce qu'on a vu à Orlando.
    Il est regrettable que nul ne portait d'armes à feu pour répondre à cet Afghan qui travaillait pour la firme de mercenaire G4S.

  • Archives de Vigile Répondre

    11 juin 2016

    M. Robert Spencer, islamologue américain en parle ici des accusations d'Islamophobie..
    L’« islamophobie » et le jihad idéologique moderne...
    Un extrait; Que font les Musulmans modérés des preuves indubitables que les terroristes jihadistes oeuvrent bien dans le cadre des traditions islamiques classiques et se basent sur le Coran et sur l’exemple de Mahomet pour exhorter leurs coreligionnaires à combattre les infidèles ? Ont-il explicitement et définitivement rejeté les enseignements des jihadistes comme incompatibles avec l’Islam du XXe siècle?
    Ont-ils confronté et réfuté l’exégèse jihadiste du Coran et de la Sunna?
    Ont-ils présenté une vision alternative de l’Islam suffisamment convaincante pour rivaliser avec « le pur Islam » des jihadistes dans la lutte mondiale pour emporter l’opinion des Musulmans ?
    De manière générale, la réponse à toutes ces questions est NON.
    Au lieu de cela, les Musulmans « modérés » ont inventé l’ « islamophobie ».
    http://gpii.precaution.ch/

  • Archives de Vigile Répondre

    11 juin 2016

    Les média semblent s'être donnés pour mission de défendre l'idéologie du multiculturalisme. Dès qu'une menace se pointe, les accusations d'islamophobie, racisme, intolérance, etc... fusent de toutes part.
    Les citoyens d'Ahuntsic-Cartierville l'ont appris à leurs dépends. On a refusé une dérogation au zonage pour l'établissement d'une mosquée en zone commerciale. Dans un référendum, les citoyens on dit NON. Les multiculturalistes se sont déchaînés.
    On ne refusait aucunement l'établissement d'une mosquée. On leur disait simplement d'aller s'installer dans une zone où l'établissement d'un lieu de culte était permis.
    Mais voilà: il ne faut pas contrarier les musulmans. Si un règlement ne leur convient pas, alors il faut le changer. C'est cela leur conception du vivre ensemble.